actuImage.php

AB vs RM 92 - Bernad : 'Le Racing ? Une belle écurie'

AB vs RM 92 - Bernad : 'Le Racing ? Une belle écurie'

Publié le 14/09/2012

À l'heure de recevoir le Racing Metro 92 au stade Jean Dauger ce samedi pour le compte de la cinquième journée du Top 14, Guillaume Bernad fait le point sur la situation de son club, l'Aviron Bayonnais, défait à trois reprises en ce début de saison. Le troisième ligne basque en profite pour parler des Ciel et Blanc qui l'ont impressionné depuis l'ouverture du championnat. 

 

 

Le début de saison de l’Aviron

Nous sommes encore en phase de recherche par rapport au plan de jeu des nouveaux coachs. Nous ne voulons pas répéter le scénario de l’an passé. Il ne faut pas laisser de points en route. Nous voulons nous accrocher. La saison dernière est encore dans les têtes et nous ne voulons pas faire les mêmes erreurs. Il faut garder en tête les deux derniers mois qui nous ont permis de se sauver en tentoant de garder cet état d’esprit.

 

Les nouveaux coachs

Cela se passe très bien. C’est un autre mode de fonctionnement, une autre rigueur. On sent que c’est en quelque sorte un couple qui se connaît très bien, qui sait comment fonctionne l’autre. Ils sont connus et reconnus. Tout le monde va dans leur sens et nous essayons de garder le cap qu’ils nous ont fixé.

 

Les attaques des deux équipes

Ce sont deux des formations ayant inscrits le moins d’essais depuis le début de saison (deux essais pour chacune des équipes). Pour parler du Racing, nous trouvons que c’est une équipe qui joue beaucoup et qui marque peu. C’est assez paradoxal. En ce qui nous concerne, nous jouons peu et nous scorons peu. Il nous manque ce liant par rapport au nouveau système de jeu mis en place depuis le début de saison. Ça va venir pour le Racing, mais j’espère que cela ne se fera pas samedi à Bayonne mais vu le volume de jeu proposé, cela devrait arriver rapidement. Il suffit d’un match, d’un déclic. Nous comme eux, ça devrait le faire.

 

Objectif de la saison

On prend match après match. Nous ne pouvons parler encore de tournant. Il faut respecter les adversaires. Nous ne sommes pas encore le Racing, le Stade Toulousain ou Clermont. Il faut savoir rester les pieds sur terre mais rien n’empêche de pouvoir rêver et pour cela il faut commencer par remporter des matchs. Pour le moment, pas d’objectif en vu, juste gagner le plus de matchs possibles.

 

Le Racing

Malgré les blessures dont il souffre, le Racing reste le Racing. Wisniewski et Dambielle sont deux éléments importants de ce groupe mais c’est une équipe très solide. Nous devrons faire face à un gros paquet d’avants et une belle ligne arrière. C’est une belle écurie qui perd de justesse face à un Toulon impressionnant en début de saison. Après, lorsque l’on voit le match contre Clermont, le Racing aurait gagné, il n’y aurait rien eu à redire. C’est sûr que sur le plan comptable cela fait deux défaites mais ils auraient aussi bien pu afficher quatre succès aujourd’hui. Sur le contenu et le volume de jeu produit, je trouve que c’est très positif pour eux et inquiétant pour nous à l’heure de les jouer. Mais nous sommes confiants en nos capacités. 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois