En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

AB vs RM 92 - Le face à face Arganese vs Ghezal

AB vs RM 92 - Le face à face Arganese vs Ghezal

Publié le 14/09/2013

Le Rugby raffole de ces histoires. Deux copains, adversaires sur le terrain le temps d’un week-end mais amis dans la vie. Ce samedi, Grégory Arganese le Bayonnais, affrontera sur sa pelouse de Jean-Dauger le Racing Metro 92 de Karim Ghezal. Deux hommes qui se connaissent depuis des années et qui ont l’un pour l’autre une amitié sincère. Qui sera mise de côté le temps d’une rencontre.

 

 

Il n’a eu de cesse d’envoyer des messages à ses amis restés dans les Hauts-de-Seine. Il, c’est Grégory Arganese. Trublion ou talonneur ou inversement, c’est selon, passé par le Racing durant deux saisons, Arganese a laissé un joli souvenir dans les têtes des joueurs encore présents au club. À commencer par Karim Ghezal, un ami de longue date, connu sur les bords de Montauban avant que les deux ne se suivent pour revêtir le maillot Ciel et Blanc. « Il est arrivé à Montauban en 2008, mon club d’alors, se souvient le Bayonnais. Nous étions coachés par Laurent Travers et Laurent Labit que Karim retrouve cette saison. J’étais à Castres puis à Montauban et enfin, il m’a suivi au Racing. J’ai toujours été son idole ! Il doit avoir l’album Panini rempli d’Arganese ! Peut-être même des posters dans la chambre… (Éclats de rires) ». Dans cette amitié, la vanne fait partie de la relation et le sérieux n’est jamais loin de la boutade. Ni l’un ni l’autre n’est capable de dire qui des deux a suivi l’autre. De peur qu'en avouant, l'un laisse à l'autre un ascendant irréversible dans le chambrage… « Lui va dire que c’est moi qui l’ai suivi puisqu’il était à Castres avant moi, qu’il est parti à Montauban avant moi mais j’ai été le premier à venir au Racing, argumente Ghezal. Greg, ça fait sept ans que l’on se connaît. On a, mine de rien, passé pas mal de temps ensemble. On a vécu des choses extraordinaires. Mais j’y reviens, c’est lui qui m’a suivi… C’est un peu un boulet… Je pense qu’il a besoin de moi pour s’épanouir ».

 

Quoi qu’il en soit, les deux potes se retrouveront sur le pré de Jean-Dauger demain sur les coups de 20h35 lors de la rencontre clôturant la sixième journée de TOP 14. Et lorsque l’on demande aux deux acolytes de dresser le portrait du joueur, l’humain reste toujours proche. « Karim comment est-il ?, interroge Arganese. Alors là il faut que je sois gentil. C’est un super mec ! Il donne tout dans la vie comme sur le terrain. C’est simple, si tu as besoin de lui, il sera toujours là. Même s’il ne répond pas toujours à mes textos mais je sais pourquoi. C’est un homme occupé, c’est l’un des capitaines de touche… (Sourires) ». La vanne, toujours… « Greg est un hyperactif !, assure Ghezal. Il ne s’arrête jamais, il est toujours à fond. Il suffit qu’on le branche un peu et alors là… Il n’a pas de limite. C’est le roi des photos-montages. On dirait qu’il passe sa journée à cela. Je ne sais pas, il n’a que ça à faire ? Face à lui, c’est perdu d’avance. On lui fait un coup et derrière il en fait dix ! Il ne sait pas s’arrêter. Mais ça reste un bon mec. Comme dans la vie, c’est un joueur qui donne tout sur le terrain. Il a eu pas mal de pépins physiques mais il ne perd jamais confiance. À chaque fois il revient à un excellent niveau. C’est sa qualité principale. Il est sans cesse compétitif ».  Entre les deux, la pudeur reste donc de mise, comme si le compliment devait être rangé au fin fond d’un placard fermé à double tour par peur de rendre l’autre trop heureux. Mais la sincérité, surtout de leur attachement l’un pour l’autre, ne peut être remise en cause.

 

Cette « vraie relation de potes » comme le souligne si bien et si simplement Arganese trouvera à l’issu du match son lot de détour. Comme le calendrier fait souvent bien les choses, le Bayonnais soufflera ses trente et une bougies sur les coups de minuit. Ce qui fait forcément dire à ce dernier, le sourire aux lèvres, encore, « j’espère que j’irai fêter la victoire de l’Aviron avec mes copains du Racing ». Alors Karim, une chose à dire pour répondre à cette ultime attaque ? « S’il se souvient bien, l’an passé il m’avait dit la même chose. Et ils avaient perdu. J’espère que l’issue sera identique. Quoi qu’il en soit on boira un coup ensemble après ». Tout simplement, entre potes. Et l’on aimerait bien être à leurs côtés pour entendre toutes les attaques verbales mais affectueuses qui animeront la discussion. Ça en vaudrait le détour…

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 30 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois