A savourer !

A savourer !

Publié le 28/08/2010

Le Racing Metro 92 a donc obtenu un glorieux succès sur la pelouse de Mayol (36-31), en dominant un RC Toulon pourtant revanchard après son revers à domicile face à Bayonne lors de la première journée. La rencontre, hachée, fut aussi serrée qu’indécise mais ce n’est pas par hasard qu’elle finit par basculer du côté des Ciel et Blanc.

"Il y a toujours une part de mensonge dans la victoire comme dans la défaite,"
aime à répéter Pierre Berbizier. Souvent incomprise, notamment par les médias, ce gimmick est pourtant l’une des clés de la méthode du patron des Ciel et Blanc. En clair, ne pas se voir trop beau quand on a gagné, et ne pas se mettre trop bas lorsqu’on a perdu.


La semaine dernière, le Racing avait pris une fessée face à Montpellier (36-19). Où était le mensonge dans cette claque-là vous demandez-vous sûrement ? Après tout, les Racingmen avaient fait un non-match de l’aveu même de leur boss. Et bien justement, le mensonge était là. Dans le fait que ce Racing-là n’avait même pas essayé. Il était aussi dans le score car, sans faire injure aux Montpelliérains, il n’y a pas 17 points d’écart entre les deux formations. Encore aurait-il fallu
pour les Racingmen le montrer sur le terrain.

Tel a été le message du staff cette semaine, pour que plus jamais ce genre de non-performance n’arrive. Les joueurs ont répondu aux attentes de la plus belle des façons. En s’arrachant pour gagner un match difficile, tendu jusqu’à l’ultime seconde, malgré les 15 points d’avance qu’auront compté les coéquipiers de Lionel Nallet à un certain moment.


On venait alors d’entamer la seconde mi-temps et Benjamin Fall d’une relance magnifique avait transpercé le rideau défensif adverse, servi sur un plateau son pote Jonathan Wisniewski, lequel envoyait Andrea Masi inscrire le deuxième essai des siens (12-23, 42’).


Masi, tiens. A la fois sauveur et vilain. Il venait de passer les dix dernières minutes de la première mi-temps sur le banc après un carton jaune logique pour une obstruction sur Joe Van Niekerk alors que l’essai semblait imparable (30’). Revenu des vestiaires le feu dans les jambes, l’Italien prit là la plus éclatante des revanches.

Hernández, le retour


A la 42ème minute donc, ça commençait donc à sentir bon la victoire. Faut dire que la première mi-temps avait déjà bien amorcé les choses. Un essai rapide inscrit par Antoine Battut, un Wisniewski presque parfait au pied, quinze lions se battant comme des chiffonniers pour gagner un centimètre… Oui, le Racing était bien dedans. A tous les niveaux.


Dans le combat, bien sûr. Dans le jeu aussi, en tout cas pendant les vingt premières minutes. Exemple ? Le premier essai. Au départ, un ballon de récup’ parfaitement négocié qui arrive au troisième temps de jeu à Albert VuliVuli. Fantastique de puissance, le Fidjien déchirait la ligne adverse avant d’offrir à Battut le ballon parfait. Même les retours de Van Niekerk et Fernandez-Lobbe ne suffisaient pour arrêter l’ex-Montalbanais ! Le capitaine toulonnais prenait même un jaune sur l’action pour plaquage dangereux (10’, 3-10).


Malheur aux Rouge et Noir, les Ciel et Blanc avaient pris le score. Ils ne le rendraient jamais. Pourtant, l’abnégation était de mise en face. Jonny Wilkinson enfilait les pénalités comme on enfile des perles (8 au total) et les hommes de Philippe Saint-André ne lâchaient rien.

Le match bascula sans doute définitivement à la 61ème minute. Sur une attaque toulonnaise, Tom May assurait mal sa passe et Sireli Bobo sautait sur l’occasion pour intercepter. Quarante mètres de course plus tard, le Fidjien aplatissait entre les poteaux comme à la parade (61’, 21-33). A cet instant, non seulement les espoirs toulonnais semblaient enterrés mais le Racing tenait le bonus offensif !


La réaction des locaux, matérialisée par un essai de Fernandez-Lobbe (73’), annula ce qui aurait pu être. Mais la victoire, elle, fut sauvegardée, malgré les coups de boutoirs adverses, malgré une pluie de pénalités (20 au total contre le Racing), malgré un certain manque de maîtrise des visiteurs. « Le facteur réussite » comme l’appela le coach francilien en conférence de presse après le match était du côté du Racing.


L’émotion aussi, lorsque que Juan Martin Hernández retrouva enfin les terrains à l’heure de jeu après dix mois de disette. L’Argentin, forcément encore perfectible, en profita tout de même pour inscrire ses premiers points en transformant l’essai de Bobo et en passant une pénalité. Il manqua aussi à quelques minutes de la fin celle qui aurait privé Toulon du bonus défensif. Sa déception dans les vestiaires après le match en disait long sur son désir de bien faire. Mais l’essentiel était bien ailleurs.

Dans un succès qui panse les plaies de Montpellier, dans la véritable performance d’avoir inscrit trois essais sur la pelouse d’un des favoris au titre, dans cette magnifique solidarité affichée par un groupe en train de se construire, dans cette perspective de retrouver la pelouse de Colombes auréolé d’un succès qui aura ravi ses supporters. Dans le fait, tout simplement, que cette saison 2010/2011 est bel et bien lancée, et qu’elle sera forcément magique si nos weekends se colorent ainsi de ciel et blanc.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/08/2010 par racing15
qu'il était beau ce ciel en bleu et blanc dans cette douce soirée toulonnaise,avec des éclairs nommés Fall Vulivuli ou Bobo.En 20 ans de Toulon Racing, 2 éme victoire!et la 1 ére fois qu'il yavait autant de supporters,une vingtaine, trouant cette énorme marée rouge et noire.Et mayol se souviendra longtemps de ces 2 supporters ciel et blanc,qui faisaient autant de bruit que 13000 rouge et noir.Et les joueurs applaudis au départ du car par ces 2 amoureux du Racing,du jamais vu.Alors oui elle était vraiment belle cette soirée!
Le 28/08/2010 par racing92
Belle réaction après la déculottée de Montpellier ! Il fallait quand même bien ça avant le premier match à COLOMBES, qui plus est, contre le champion en titre. Rendez-vous mercredi 1er septembre. Allez Racing !
Le 28/08/2010 par ugo95
grosse victoire d'equipe que d'engagement physique ! bravo racing . bravo M L .
Le 28/08/2010 par Clem
magnifique victoire! MERCI aux joueurs pour leurs prestation

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 04 octobre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois