actuImage.php

Barrage - Ghezal : 'Pas mieux que de jouer à Mayol'

Barrage - Ghezal : 'Pas mieux que de jouer à Mayol'

Publié le 22/05/2012

Impatient et concentré sur la rencontre de barrage face à Toulon qui se tiendra ce samedi au stade Mayol (21h), Karim Ghezal garde en mémoire l'expérience passée des phases finales des Ciel et Blanc. Le seconde ligne francilien aime l'ambiance qui règne sur la Rade, un facteur supplémentaire de motivation selon lui.

 

 

Karim, que reste-t-il des deux défaites du Racing face à Toulon lors de la saison régulière ?

 

Karim Ghezal : Nous ne nous focalisons pas sur ces deux rencontres là. On se concentre sur nous, sur notre saison, notre jeu et tous ce que nous allons donner lors de ce barrage. Nous nous sommes qualifiés lors de la dernière journée. On est heureux, il y a de l'enthousiasme. L'impatience existe désormais. Pas mal d'équipes auraient aimé être à notre place alors on a envie de faire un gros match et d'aller défier Toulon chez eux.

 

À quoi vous attendez-vous à Mayol ce samedi ?

 

K.G. : C'est une formation solide en mêlée. Nous savons les éléments sur lesquels ils s'appuient à la maison : une grosse mêlée, un paquet d'avant performant. On sait quels seront les secteurs clés et dans lesquels il nous faudra être vigilants. Nous allons travailler.

 

Quelque part, le Racing Metro 92 n'a pas grand chose à perdre et au contraire tout à gagner ?

 

K.G. : Comme je vous disais précédemment, nous nous sommes qualifiés lors de l'ultime journée. Toulon a terminé troisième, joue devant son public. Alors ce n'est pas que nous avons grand chose à perdre, mais nous y allons avec beaucoup d'enthousiasme et l'envie de ne pas passer à côté.

 

 

"Ne pas avoir de regrets"

 

 

Le costume d'outsider vous convient-il ?

 

K.G. : Personnellement je suis très heureux d'aller à Toulon. Ce sera chaud ! Un gros match s'annonce. Et pour nous, joueurs, c'est bien mieux de vivre ce genre de rencontres. Au niveau de l'ambiance c'est une référence. Et l'histoire veut que les favoris ne l'emportent pas systématiquement. L'an dernier nous avions échoué face à Montpellier en demi-finale. Nous allons tout donner sur ce match pour ne pas avoir de regrets.

 

Mayol représente-t-il quelque chose de particulier pour vous ? Vous aimez y jouer ?

 

K.G. : Cela représente vraiment une rencontre de phase finale. On va passer dans la foule, ça va être parfait. C'est un endroit où tout est hostile pour le visiteur. Cela fait parti des endroits qui transcendent. Il vaut mieux jouer un match dans un stade plein et dans ces conditions que le contraire. Cela ne peut pas être mieux que de jouer là-bas !

 

Quels sont les différences entre la préparation de la demie-finale de l'an dernier et ce match de barrage ?

 

K.G. : On pourra faire le bilan après cette rencontre si l'on est toujours en course. Mais l'année dernière, avec trois semaines de préparation, ce n'était pas évident. Le statut était différent, tout le monde voyait une finale Racing Metro 92 face à Toulouse... On apprend de ce genre d'expérience et nous en tiendrons compte. Ce sont des petits détails qui arriveront au fur et à mesure de la semaine. Et aujourd'hui nous avons très envie d'aller les défier et tout donner sur ce match.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois