actuImage.php

Barrage - Souvenez-vous face au RCT le 27 mai 2012

Barrage - Souvenez-vous face au RCT le 27 mai 2012

Publié le 09/05/2013

Souvenez-vous le 27 mai 2012 lorsque le Racing Metro 92 s'inclinait lors de son barrage au stade Mayol de Toulon (17-13) après avoir mené une bonne partie de la rencontre. (Crédit : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

Le Racing Metro 92 s’est incliné (17-13) face au Rugby Club Toulonnais lors de la rencontre de barrage qui opposait les deux formations ce samedi au stade Mayol. Après avoir rendus une très belle copie en première mi-temps, les Ciel et Blanc ont échoué lors du second acte voyant les Varois passés devant au score à quelques minutes du terme de la rencontre.

 

Que de regrets. À quelques centimètres près… Un poteau sur une pénalité de Juan Martin Hernandez. Quelques longueurs de ballon sur un nouveau coup de pied de Jonathan Wisniewski. Voilà, ce match de barrage s’est joué à peu de choses près. La qualification envolée sur la rade, les Racingmen ne peuvent que se féliciter malgré tout d’une copie rendue de haute volée. Il s’en est fallu de peu pour que les Ciel et Blanc ne continuent leur parcours en Top 14.

 

Et pourtant… Tout avait si bien commencé. Ténacité, soif de vaincre, agressivité, discipline s’avéraient être les maîtres mots de la première mi-temps de ce match de barrage côté Racing Metro 92. Dès l’entame de la rencontre, Jacques Cronje, en bon capitaine, et ses coéquipiers marquaient le fer en imposant un défi physique digne du rendez-vous. Gros engagement, libérations rapides du ballon et occupation du terrain faisaient recette côté francilien. Et c’est ainsi que Benjamin Fall, sur une inspiration de Sébastien Descons, venait aplatir sous les poteaux varois, faisant de Mayol une forteresse silencieuse. Lors de ce premier acte, le Racing Metro 92 avait décidé de laisser jouer les Toulonnais. Ils s’en tenaient rigueur et le démontraient aux 14 061 spectateurs en proposant une défense intraitable qui avait décidé de ne pas aller aux contests. Mais, en cette fin de mi-temps, les jambes se voulaient lourdes alors que dans le même temps les assauts toulonnais se montraient plus expressifs, explosifs. Le Racing voyait la première mi-temps se clôturer avec dix longueurs d’avance sur le RCT (13-3).

 

Et c’est alors, dès l’entame du second acte sifflé, que ce dernier déployait tout son jeu entrevu en fin de première période. À peine débuté donc, le second acte voyait les joueurs de Bernard Laporte insister offensivement. Van Niekerk échouait à cinquante centimètres de l’en-but Ciel et Blanc grâce à un placage in extrémis de Benjamin Fall, auteur d’une belle sortie. Toulon insistait mais peinait à récoler au score, la faute à un Jonnhy Wilkinson peu inspiré et auteur d’une seule pénalité sur cinq tentatives. Mais les "rouge et noir" peuvent se targuer de disposer d’une autre gâchette. Et Matt Giteau, 92 sélections sous le maillot australien, suppléait parfaitement l’ouvreur anglais. Score recollé (13-9), grâce à deux coups de pieds du centre toulonnais (59’ puis 63’), les hôtes de ce barrage tentaient vainement leur chance et trouvaient l’ouverture à la faveur d’une percée de Smith. L’ailier du RCT transperçait la défense Ciel et Blanc, jusque là intraitable, et donnait à Steffon Armitage (66') qui n’avait plus qu’à aplatir dans l’en-but. Il en était trop pour le Racing qui bénéficiait donc de deux pénalités. Le manque de réussite empêchait les Ciel et Blanc de retrouver, pour la deuxième année consécutive, le dernier carré du Top 14. À l’issu de la rencontre, Pierre Berbizier déclarait : "On a été acteur en première mi-temps, spectateur en deuxième". La déception prédomine. Les regrets règnent.

 

 

 

FEUILLE DE MATCH

 

RC TOULON v RACING METRO 92

 

Top 14 - Barrage

Stade Félix Mayol

Arbitre: M. Raynal

Temps : Bon

Terrain : Bon

 

 

Les équipes:

 

RC Toulon : Rooney – Lapeyre, Bastareaud (Messina 71’), Giteau, Smith – Wilkinson (o), Tillous-Borde (m) – Fernandez-Lobbe, Armitage, Van Niekerk (c) (Gunther 53’) – Shaw (Samson 57’), Botha – Kubriachvili, Ivaldi (Orioli (41’), Lewis-Roberts.. 

 

Entraîneurs : Bernard Laporte, Olivier Azam, Pierre Mignoni, .

 

 

Racing Metro 92 : Steyn – Fall (Vakatawa 60’), Chavancy, Estebanez (Wisniewski 73’), Imhoff – Hernandez (o), Descons, (m) (Lorée 68’) – Cronje (c), Battut, Leo’o (Galindo, 60’) – Van der Merwe, Nallet (Ghezal 77’)  – Tuugahala (Sa 51’), Noirot (Bianchin 77’), Brugnaut (Ben Arous 68’).

 

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Gonzalo Quesada.

 

 

 

Evolution du score:  0-3, 0-8, 0-10, 0-13, 3-13 – MT – 6-13, 9-13, 14-13, 17-13.

 

 

Les points:

  

 

RCT

 

Essai : Armitage (66’).

Transformation : /

Pénalité : Wilkinson (36’), Giteau (59’, 63’, 80').

Drop : /

 

RM 92

 

Essais : Fall (27’).

Transformation : Descons (27’).

Pénalités : Steyn (16’), Descons (33’).

Drop: /

 

 

 

Les cartons:

 

RCT

Jaune: /

Rouge: /

 

RM 92

Jaune: /

Rouge: /

 

 

 


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois