actuImage.php

CO vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 1 an, 1 mois et 23 jours

CO vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 1 an, 1 mois et 23 jours

Publié le 21/12/2012

Souvenez-vous il y a 1 an, 1 mois et 23 jours quand s'est joué le dernier Castres vs Racing Metro 92. Les Ciel et Blanc s'étaient imposés sur le fil face aux Tarnais 23-19 grâce à un essai de Virimi Vakatawa dans les dernières minutes. (Crédit : Laurence Dubey).

 

 

 

Au bout de sept(!) minutes de défense acharnée après la sirène, le Racing Metro 92 a signé un véritable exploit en match d'ouverture de la 9ème journée. Sur la pelouse du leader, le Castres Olympique, les Racingmen ont remporté une splendide victoire grâce notamment à un essai magnifique de Veirimi Vakatawa dans les dernières minutes (19-23). Après trois défaites consécutives, les Ciel et Blanc se relancent parfaitement.

 

Qu'elles ont dû être dures ces dernières minutes pour ces Racingmen, admirables de volonté, de courage, d'abnégation. Qu'elles ont dû être dures ces dernières minutes où les Castrais, jetant leurs ultimes forces dans la bataille, se rapprochaient dangereusement de la ligne d'essai francilienne. Qu'elles ont dû être dures ces dernières minutes alors que Mr Péchambert sanctionnait six fois consécutivement les hommes de Pierre Berbizier, renvoyant ainsi les vagues tarnaises sur la digue ciel et blanche.
 

Tel le roseau, la digue a plié mais n'a pas rompu. Et c'est une folle célébration qu'ont alors entamé les coéquipiers de Grégory Arganese, capitaine d'un soir, sur une pelouse pourtant sans pitié pour les visiteurs d'habitude. Jugez plutôt: En quatre matchs cette saison à domicile, Castres s'était imposé quatre fois, agrémentant même deux de ses succès d'un bonus offensif.


Ne nous y trompons pas, c'est bien un exploit majuscule qu'ont signé les Racingmen. Battus à domicile la semaine dernière par le RC Toulon (9-16), prédit à l'enfer en terre castraise avec une équipe remaniée pour cause de blessures et d'un calendrier terrible, le Racing a su se resserrer sur l'essentiel pour arracher un succès avec ses tripes.


Défense, conquête, occupation. Le vieux tryptique des fondamentaux, aussi vieux que le rugby lui-même, était ainsi l'alpha et l'omega du jeu francilien en ce vendredi soir. Logique quand on aligne une équipe sans automatismes et que la victoire vous fuit depuis trois matchs. Résultat, les Racingmen, appliqués et terriblement volontaires, ont fait déjouer des Castrais, certainement surpris et qui s'étaient peut-être vu trop beaux.


Le début de match aurait pourtant dû leur mettre la puce à l'oreille puisque qu'après 20 minutes, le Racing menait 10-3 grâce à une pénalité de Sébastien Descons (10'), un drop superbe de Mathieu Lorée (13'), et un essai plein d'opportunisme du même Descons suite à un coup de pied castrais contré par Bernard Le Roux (21', 3-10).


Cet écart, Arganese et les siens ne parviendraient pourtant pas à le conserver jusqu'à la pause. La faute à la botte de Romain Teulet (14', 26' et 40+3') et à un essai du capitaine Chris Masoe, inarrêtable derrière une mêlée à 5m de la ligne du Racing (25', 10-13).


On craignait alors un vrai réveil des hôtes en seconde période, sur la lancée de leur excellent début de saison. Même le score de parité à la pause n'était pas complètement rassurant(13-13). Que nenni. Certes, Teulet enquillait deux nouvelles pénalités au début du deuxième acte (47', 54'), offrant ainsi six points d'avance aux locaux (19-13), mais le Racing restait au contact et dans les clous du bonus défensif. Au pire.


Sauf que Gaëtan Germain, encore une fois bluffant de sûreté et de sérénité, ramenait les siens à trois petits points (64', 19-16) et soudain, on se prit à rêver d'un miracle. Il intervint treize minutes plus tard très exactement.


Au départ, un coup de pied mal négocié par les Castrais échouait dans les bras de Juan Imhoff. L'Argentin relançait et résistait à la pression. Le ballon libéré était récupéré par Nicolas Durand qui lançait Veirimi Vakatawa petit côté. Le Fidjien, tel le funambule que le Top 14 apprend à connaître, tapait à suivre par-dessus son vis-à-vis, accélérait, récupérait le ballon, prenait le temps de tendre le doigt en l'air en guise de célébration puis s'affalait de tout son long dans l'en-but castrais (77'). Exceptionnel. La transformation en coin parfaitement négocié par Germain offrait quatre points d'avance au Racing (77', 19-23).


Les derniers instants, terribles de tension de chaque côté, finissaient par rendre le goût de la victoire encore plus doux. Car le Racing qui est venu s'imposer dans l'une des antres les plus imprenables du rugby hexagonal portait en son sein l'avenir du club ciel et blanc. Sur la feuille de match figuraient en effet une ribambelle de gamins formés au club; les Ben Arous, Lane, Jané, Côme, Lorée ou encore Fabrice Metz qui effectuait là ses grands débuts chez les pros.


Jeunes, pleins de culot et d'envie, ils représentent l'autre pan de la politique initiée par Jacky Lorenzetti et Pierre Berbizier. Le moins visible. Ou en tout cas celui qui demande le plus de temps avant d'être vu, et reconnu.


Nul doute qu'une victoire comme celle-ci y contribuera plus que n'importe quel autre discours. Tout comme elle valide les propos rassurants tenus par le staff ces dernières semaines. Oui, le Racing a peut-être vécu sa première période de stagnation depuis sa remontée en Top 14. Mais il faut toujours se méfier du Racing. Surtout quand il a l'air endormi. A bon entendeur.

 

FEUILLE DE MATCH


CASTRES OLYMPIQUE v RACING METRO 92

Top 14, 9ème journée - Stade Pierre-Antoine - Arbitre: M. Péchambert


Castres Olympique: Teulet (Denos, 75') - Evans, Cabannes, Baï (Lamerat, 24'), Andreu - Talès (Bernard, 61'), Kockott - Caballero, Masoe (cap), Bornman (Capo-Ortega, 70') - Tekori, Rolland (Murray, 55') - Wihongi, Bonello (Mach, 70'), M. Coetzee (Peikrishvili, 55').
Entraîneurs: Laurent Labit, Laurent Travers.


Racing Metro 92: Germain - Saubade, Vakatawa, Boussès, Imhoff - Descons, Lorée - Le Roux (Metz, 66'), Vaquin (Côme, 84') Battut (Lane, 84') - Qovu, Ghezal (Metz, 30'-40') - Orlandi, (Coetzee, 55') Arganèse (cap) (Bianchin, 79'), Brugnaut (Ben Arous, 56').
Entraîneurs: Pierre Berbizier, Simon Mannix, Philippe Berbizier.


Evolution du score: 0-3, 0-6, 3-6, 3-11, 3-13, 8-13, 10-13, 13-13 - MT - 16-13, 19-13, 19-16, 19-21, 19-23 - FM


Les points:


CO
Essai: Masoe (25')
Transformation: Teulet (26')
Pénalité: Teulet (14', 40'+3', 47', 54')
Drop:/


RM 92
Essai: Descons (20'), Vakatawa (77')
Transformation: Descons (21'), Germain (78')
Pénalités: Descons (10'), Germain (64')
Drop: Lorée (13')


Les cartons:


CO
Jaune: /
Rouge: /


RM 92
Jaune: /
Rouge: /

 
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois