actuImage.php

Du grabuge à tous les étages

Du grabuge à tous les étages

Publié le 22/04/2011

Le Racing Metro 92 reçoit samedi à 14h30, au Stade Yves du Manoir de Colombes, le SU Agen, pour le compte de l’avant dernière journée du Top 14 Orange. Assurés de joueur dans l’élite la saison prochaine, les Lot-et-Garonnais se déplaceront en Ile-de-France avec l’esprit libéré d’une équipe promue qui, au terme d’une saison marathon, sera parvenue à sauver sa place dans l’élite. Les Racingmen, second au classement, devront l’emporter coûte que coûte pour envisager une qualification directe en demi-finale et se déplacer début mai au Stade Français avec son destin entre les mains.
 

Castres, troisième à un point reçoit Biarritz, cinquième à deux longueurs. Tout comme Clermont qui accueille un La Rochelle voué à la Pro D2. Perpignan, huitième à six points, se déplace à Mayol pour défier des Toulonnais plus que jamais dans la course à la qualification à une victoire des Racingmen. La 25e journée du Top 14 cru 2010-2011 pourrait être le carrefour des ambitions de la fin de saison. Le moindre faux pas pourrait être fatal à l’équipe que négociera mal le virage. A deux journées de la fin, les débats sont clairement relancés. L’enjeu est de taille. Tous sont prévenus. Bienvenue dans la journée où tout peut basculer.

Pour les Racingmen, le calcul est simple : s’imposer face à Agen samedi est l’essentiel. L’essentiel d’une saison, une rencontre comme une autre mais qui, au final, pourrait avoir la valeur d’une finale. Car en cas de victoire à Colombes, les Franciliens auront leur destin entre leur main. Celui de se déplacer à Charlety concentré sur sa seule rencontre. En bref, deux victoires et les Ciel est Blanc seront en demi. Simple comme bonjour. Mais plus compliqué lorsque l’on se penche sur le cas Agen. C’est désormais un fait, les Lot-et-Garonnais seront en Top 14 la saison prochaine. Depuis vendredi dernier et leur victoire à La Rochelle, avec laquelle ils s’étaient engagés dans une lutte acharnée, les hommes de Christian Lanta, connaissent leur avenir. Conscient de cette performance, le coach Agenais, qui avait conduit le Racing au titre de 90, l’avoue : "Ce maintien, c'est beaucoup de joie, a-t-il déclaré après la rencontre. On l'a fait dans la souffrance tout au long de la saison. On sait que pour les équipes comme nous, ça se joue à un ou deux matchs. C'est une joie assez mesurée car je sais ce qu'a fait La Rochelle, on était dans le même bordel, excusez-moi de le dire. Je veux rester humble mais beaucoup de joie quand même."

Dans le camp Ciel et Blanc, l’enjeu est différent mais la finalité la même : s’imposer. Longtemps promis à une des deux premières places, le Racing Metro 92 reste sur trois défaites au cours des quatre derniers matches et après le point de bonus ramené sur le fil de Perpignan et match en dent de scie, les Franciliens sont prévenus. Et leur coach Pierre Berbizier est catégorique : "Je crois qu’il faut que l’on se reconcentre sur nous-mêmes, sur notre jeu avant de penser au classement en réorientant nos têtes vers le terrain. Tout se rapproche, il n’y a pas que la fin, les adversaires aussi se rapprochent."

Le message est clair. La victoire est impérative. Le train est lancé et n’est pas prêt de s’arrêter pour prendre au passage les retardataires. Dont acte.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 décembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois