En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

EDR Plessis - U13 - Ça s’en va et ça revient

EDR Plessis - U13 - Ça s’en va et ça revient

Publié le 22/04/2013

Samedi avaient lieu les finales départementales à Colombes pour nos deux équipes, qui ont confirmé qu’elles étaient branchées sur courant alternatif. Après la bonne performance de la semaine précédente à Clamart, l’équipe A s’est fait piteusement éliminer dès la phase de poules alors que l’équipe B, après les cinq défaites de rang à Domont, a réussi cette fois-ci à atteindre les demi-finales. On attend le jour où tous les astres seront alignés correctement. (Crédit Photo : Yves Weyders)

 

 

Tournoi de l’équipe B :

 

Compte tenu des absents de dernière minute, l’équipe entraînée par Romain et Jérôme a dû fonctionner en effectif réduit, ce qui a au moins facilité la cohésion de l’ensemble. Nous affrontions en poule des équipes de qualité avec les équipes B de Suresnes, Courbevoie et Neuilly.

 

Bien remontés par leurs entraîneurs et désireux de se racheter, les garçons attaquaient tambour battant contre Suresnes et campaient pendant tout le match dans leur moitié de terrain. Hélas, dominer n’est pas gagner et nous finissions par encaisser un essai en contre à la dernière minute. Défaite 1-0 rageante, car contre le cours du jeu. Heureusement, aujourd’hui, le mental était là et dans le match suivant contre une belle équipe de Courbevoie la victoire était cette fois-ci au rendez-vous sur le score de 1 à 0. Avec cette confiance retrouvée, notre équipe enchaînait par une très belle performance en dominant nettement Neuilly sur le score sans appel de 3 essais à 0. Comme Suresnes avait perdu contre Courbevoie, nous finissions premier de poule, ce qui nous permettait d’accéder aux demi-finales.

 

Hélas, nous trouvâmes sur notre chemin les cousins du Racing Colombes qui, à l’instar de leur équipe A, jouent vite, fort et bien. Il n’y eut pas photo sur cette demi-finale que le Racing-Colombes gagnait 6 essais à 0 malgré le courage de nos joueurs, avant de s’en aller battre l’ACBB A en finale. Il nous restait le match pour la troisième place à jouer, mais une légère baisse de pression et une belle équipe de Clamart nous conduisait à une défaite 2 à 0.

Au final, une quatrième place méritoire, dans un tournoi relevé, qui remet du baume au cœur. Même si tout cela est encore en dents de scie, le niveau de jeu et la cohésion d’ensemble progressent. Continuons comme ça !

 

 

Tournoi de l’équipe A :

 

Le sort nous avait réservé une grosse poule de classement avec Bagneux et Clamart. Même si nous évitions le Racing-Colombes, nous avions indubitablement droit à la poule la plus dure avec, une fois de plus, une différence de gabarit assez désespérante. Il n’y avait de toute façon pas le choix pour accéder en demi-finale : il fallait finir premier de poule.

 

Le premier match opposant Bagneux à Clamart voyait Clamart l’emporter 1 essai à 0 et nous confirmait dans l’idée qu’il allait falloir beaucoup, beaucoup de combat pour combler la différence de poids et de taille avec notre équipe qui compte quand même 40% de 2001 dans ses rangs.

 

On commence contre Bagneux, et mal. Sur le renvoi, nos deux premiers plaqueurs finissent sur les fesses et il faut le retour de Théophile pour empêcher l’essai. Le début de partie est intense et équilibré, une belle attaque finit malheureusement par un en-avant de Hugo. Il y a trop d’approximations en attaque malgré le courage de nos avants et trop de touches qui nous empêchent de donner du rythme. Sur une belle attaque de notre part, Tristan se fait pousser en touche près de leur ligne et rend trop gentiment la balle à l’adversaire qui en profite pour jouer vite la touche. Nous sommes mal replacés, leur centre perce, fait un cad’déb d’école à Aurélien et va trop vite pour Louis. 1-0 pour Bagneux à la mi-temps. Malgré une grosse remontée de bretelles à la pause, la deuxième mi-temps va être du même tonneau. Bagneux joue bien, est en confiance, et marquera un deuxième essai juste avant la fin, suite à un beau mouvement en plusieurs temps. Défaite 2 à 0 : le tournoi est fini dès le premier match. C’est une grosse désillusion pour Morgan et Arthur, car les joueurs n’ont pas mis la volonté et la concentration nécessaires pour battre ce genre d’équipe. On n’a pas revu le niveau de prestation que nous avions vu face au PUC ou à Compiègne.

 

Il reste à jouer Clamart, qui est encore plus lourd et plus costaud que Bagneux et qui nous a battu en début de saison. On va assister cette fois-ci à une rencontre avec énormément d’engagement. Pendant toute la première mi-temps, nos « petits » vont prendre à la gorge les « gros » d’en face, malgré les dix à quinze kilos et centimètres d’écart individuel. Les rucks et les plaquages sont agressifs et, même si nous jouons trop au pied, l’un de ces coups de pied permet à Tristan de récupérer le ballon et d'aller marquer. 1-0 à la pause. Clamart revient vexé, d’autant plus qu’ils doivent égaliser pour se qualifier. Même si nous y mettons toujours beaucoup de cœur, nous sommes dominés physiquement et la deuxième mi-temps est globalement à l’avantage de Clamart qui finit par égaliser en toute fin de match, après une action où leurs joueurs auront montré une conception toute personnelle du raffut. No comment. Score final de 1-1 logique malgré tout. On a vu un beau match de notre part, avec beaucoup de combat (Théophile et Antoine E. ont d’ailleurs fini en vrac) mais nous finissons troisièmes de poule.

 

La suite est anecdotique. Compte tenu de la composition déséquilibrée des groupes, nous nous retrouvons derrière des équipes que nous avons toujours battues et nous jouons en « consolante » contre Clichy (privée de ses meilleurs joueurs) et Neuilly. Sur ces deux matchs, les garçons vont confirmer ce que nous savons déjà, à savoir qu’à gabarit égal, ils sont toujours plus forts que l’adversaire. Clichy sera battu 7 essais à 0 en sept minutes, avec trois essais de Sacha et un chacun pour Hugo, Bocalito, Louis et Aurélien. L’équipe fera ensuite preuve de trop de facilité contre Neuilly, pour une victoire 2 essais à 0 (Sacha et Louis).

 

Au final, deux victoires, un match nul et une défaite, dix essais marqués pour trois encaissés. Tout cela confirme nos fondamentaux. Nous pratiquons un très beau rugby, mais notre manque de puissance physique nous oblige à déployer un niveau élevé d’engagement que nous ne montrons encore que trop rarement. Il reste encore des tournois pour montrer que nous pouvons y arriver. Aux garçons de jouer ! C’est dans la tête et le cœur que ça se passe.

 

Nicolas Barsalou

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois