actuImage.php

ESP - Buononato : ' Nous faisons confiance à la formation interne '

ESP - Buononato : ' Nous faisons confiance à la formation interne '

Publié le 27/08/2013

Après quinze jours de reprise avec le ballon les Espoirs l'ont emporté devant l'équipe de Bobigny en match amical 35-21. Adrien Buonanoto, leur entraîneur, revient sur les semaines de préparation ainsi que sur le groupe de joueurs nouvellement formé.

 

 

Adrien, vous avez repris depuis peu, quel a été le programme de la reprise ?

 

Le Centre de Formation a repris depuis début août et la catégorie Espoirs quelques jours plus tard, le 12 août. Nous avons fini notre deuxième semaine d’entraînement et nous avons joué un match amical samedi contre Bobigny (remporté 35-21). Pour le moment nous faisons quatre séances collectives par semaine qui nous permettent de mettre en place notre système de jeu. Le travail se fait facilement car l’ossature de l’équipe est la même que la saison précédente. Samedi soir à l’issue du match, nous avons fait un premier repas d’équipe pour favoriser la cohésion au sein du groupe. 

 

 

Quand est-ce qu’a eu lieu l’entraînement physique ?

 

Une bonne partie de l’entraînement physique a eu lieu jusqu’à la mi-juillet. Ensuite les joueurs ont coupé un mois puis ont repris le chemin de l’entraînement début août. Après dans les quatre semaines d’entraînement hebdomadaire il y a du rugby et du physique.

 

 

Les joueurs ont finalement repris l’entraînement depuis peu, seront-ils prêts ?

 

Les joueurs qui sont ici savent pourquoi ils le sont. Ils ont suivi la préparation physique à la lettre. Nous avons récupéré des joueurs prêts. Le plus difficile, c’est pour ceux qui étaient dans une catégorie plus jeune l’an dernier. Ils n’avaient pas l’habitude d’avoir un rythme d’entraînement aussi soutenu donc actuellement ils accusent un peu le coup avec quelques douleurs musculaires. Il faut qu’ils prennent le rythme. Ils sont majoritairement prêts physiquement.

 

 

Malgré tout, une bonne partie de l’équipe de l’an passé est partie…

 

C’est vrai. C’était vraiment des joueurs cadres, des joueurs plus âgés, qui avaient l’habitude de la compétition, l’habitude d’avoir de grosses charges de travail, ainsi que de la pression. Cependant l’équipe Espoirs est soumise à une limite d’âge et quand elle est atteinte c’est à d’autres de prendre le relais. Maintenant il y en a qui ont vécu l’année passée avec nous comme Rémi Bourdeau, Xavier Chauveau... C’est à eux de prendre ce relais-là, de cadrer les plus jeunes dans la compétition ou bien dans la vie de tous les jours. Même s’il y a eu un nombre de joueurs cadres qui sont partis, il y a tout de même une ossature qui a vécue toute la saison dernière avec nous, qui connaît notre fonctionnement ce qui permet d’intégrer les jeunes joueurs très rapidement.

 

 

Ces joueurs-là vont jouer le rôle de lien entre l’année dernière et cette nouvelle saison…

 

Oui complètement. Ces joueurs-là connaissent notre fonctionnement, ils savent comment nous travaillons. Nous avons maintenant une relation que nous n’avions pas l’an dernier. Nous avons un an de vécu et une belle histoire en commun... Nous voulons revivre de belles choses sportivement et humainement. Nous allons donc nous appuyer sur ces gars-là. Ils connaissent parfaitement nos réactions, ils savent là où nous les attendons, ils connaissent notre niveau d’exigence, il y a une forme de continuité, le groupe est déjà existant et nous connaît. C’est du temps de gagné.

 

 

Pour combler cette ossature qui est partie, de jeunes joueurs ont surtout été ciblé par votre recrutement...

 

C’est de la promotion interne ! Il y a des joueurs talentueux des Reichel qui passent sur la catégorie Espoirs. C’est la suite logique dans leur cursus de formation. Nous espérons également voir monter des joueurs Crabos comme ça a été le cas pour Valentin Chapon l’an dernier. Il y a aussi certains jeunes qui ont passés le cap au-dessus et qui sont maintenant avec les Pros la majorité du temps. Nous avons recruté jeunes mais nous sommes dans la continuité de ce que nous faisions l’an dernier. Nous faisons confiance à la formation interne. Le recrutement est également régional pour ne pas dire purement parisien... Les bons résultats de l’an dernier ont également permis cette sollicitation, c’est un atout puisque les joueurs connaissent le club ainsi que l’équipe qu’ils intègrent. La cohésion s'en retrouve donc plus rapide.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 27/08/2013 par fredo
Espérons que le rève d'Adrien devienne la réalité de Jacky...

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois