En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Espoirs - CO vs RM 92 - La météo l'emporte sur le jeu

Espoirs - CO vs RM 92 - La météo l'emporte sur le jeu

Publié le 15/01/2013

Les Espoirs du Racing Metro 92 sont tombés ce dimanche lors de la dixième journée du championnat de France en Lot-et-Garonne face à des Catsrais réalistes (10-6). Une rencontre qui n'apporte peu ou pas d'enseignement et qui s'est jouée dans des conditions ô combien difficiles. (Crédit :Émilie Manchon).

 

 

Un terrain à la limite du praticable, de la boue en veux-tu en voilà, des maillots devenus non distinctifs après seulement dix minutes de jeu, un joueur obligé de céder sa place car congelé sur le pré... Voilà les enseignements d'une rencontre « assez pauvre, selon les termes d'Adrien Buononato. Ça limite les ambitions de jeu. Les conditions étaient les mêmes pour les deux équipes mais les Castrais ont su mieux les aborder. La responsabilité vient certainement de nous, les coachs, puisque nous avons pris la décision de ne pas changer la stratégie de jeu malgré les conditions. Ce que l'on retient, c'est, même à une heure du match, que nous aurions dû, peut-être, changer la stratégie de jeu ».

 

Des conditions de jeu dantesques donc, rendant le jeu pauvre et faisant le bonheur du XV castrais. Les Lot-et-Garonnais se sont appuyés tout au long de cette rencontre sur un pack puissant, où quelques têtes dépassaient le double mètres, aimant à s'organiser autour de ballons portés. « Ils sont venus deux-trois fois dans notre camps et ils marquent une pénalité et un essai, pestait le coach Ciel et Blanc à son retour d'un week-end qu'il espérait mieux pour ses joueurs. Sinon, ils se sont contentés de ballons portés. Je ne pense pas les avoir vu enchaîner deux passes... Nous, nous parvenons à inscrire un essai, tout le monde le voit mais l'arbitre le refuse...C'est frustrant. Alexis Valette est seul, il aplatit mais l'arbitre dit qu'il y a un joueur en dessous... Il n'y a rien à dire, ils ont gagné ».

 

Tout-est-il pour autant à jeter ? En terme de dépense énergétique, les Ciel et Blanc ont été servis. Quoi de mieux pour une reprise ? Du jeu au prè, un terrain gras, du combat. « On ne construit pas grand chose sur ce match », assure Buononato. « Le point positif reste les conditions dans lesquelles le club nous a permis d'effectuer ce premier déplacement de 2013, se ravit Nicolas Leroy le préparateur physique. Ça nous permet dès le début de la phase retour de ne pas mettre les mecs sous fatigue. En faisant le déplacement sur une journée, ç'aurait été compliqué de ré-attaquer la semaine d'entraînement. Vu les conditions exécrables de la rencontre, la fatigue accumulée aurait été encore plus importante sans ce déplacement sur deux jours. Les mecs sont restés une heure sous la douche pour se réchauffer, c'était assez terrible ! ».

 

Bordeaux ayant perdu à domicile face à Tarbes, les Ciel et Blanc ont perdu l'occasion de réaliser un break avec le cinquième du championnat qui reste malgré tout à cinq points. « La qualification aurait été alors quasiment réglée. Ça laisse quelques regrets », commente Buononato. Et le week-end prochain, le leader briviste arrive dans les Hauts-de-Seine et à Du Manoir. Un rendez-vous à ne pas manquer pour repartir de l'avant lors de cette seconde partie de saison.  

Notez cet article

 

Actualités relatives à ce match

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois