actuImage.php

Espoirs - La Rochelle vs RM 92 - Réagir à l'extérieur avec des jeunes

Espoirs - La Rochelle vs RM 92 - Réagir à l'extérieur avec des jeunes

Publié le 11/11/2012

Défaits dimanche dernier (28-15) à domicile face au leader de la poule, le Biarritz Olympique, les Espoirs du Racing Metro 92 affrontent encore un "gros" aujourd'hui, La Rochelle, à l'extérieur. Un match important pour renouer avec la victoire mais aussi pour lancer des jeunes joueurs. En raison de blessures et toujours dans cette idée de formation, Trois Reichel et un Crabos intègrent le groupe Espoirs pour ce match. (Crédits Photo : Emilie Manchon)

 

Lorsque l'on veut jouer au plus haut-niveau, on passe forcément par la case Espoirs, l'avant dernière marche avant l'équipe première, véritable antichambre du monde professionnel. Ils sont quatre jeunes Racingmen à faire leur entrée au sein du groupe pour ce déplacement à La Rochelle. Martin Clarac, 20 ans, pilier et capitaine des Reichel, Luc Barba, 20 ans, troisième-ligne Reichel, Maxime Javaux, 19 ans, demi d'ouverture et centre Reichel et Stephen Parez, 18 ans, demi de mêlée et ailier des Crabos sont les heureux élus. Et pour eux, jouer en Espoir aujourd'hui ça leur fait énormément plaisir.

 

 

Un objectif et une récompense  

 

 

 

"Je n'y pense pas, peut-être que je ne réalise pas encore mais c'est que du bonus. On verra dimanche" confie Maxime Javaux de son air calme. Arrivé de Nice en début de saison pour jouer en Reichel, il a appris la nouvelle vendredi matin alors qu'il était en plein stage dans une boutique de sportswear parisienne. Pas d'effusion de joie, "rien d'exceptionnel", juste un constat réaliste. "J'espérais y jouer mais pas si tôt dans la saison. C'est super plaisant mais en même temps, on se donne les moyens d'y arriver avec les installations et les entraîneurs que l'on a. Mais c'est vrai que c'est aussi beaucoup de travail personnel" ajoute le jeune centre. Même humilité pour Stephen Parez, arrivé lui aussi cette année en provenance du Paris Université Club (PUC) et pensionnaire du Pôle France de Linas-Marcoussis. "Je ne m'attendais pas à être appelé si tôt. C'est un grand plaisir car jouer à haut-niveau, c'est un objectif. J'ai choisi le Racing plutôt qu'un autre club pour ça car les installations sont sympas et j'ai vraiment bien accroché avec les dirigeants sportifs, Fred Barthe et Christophe Mombet, et avec les entraîneurs" raconte-t-il. Si c'est une grande première pour ces deux joueurs, ce sont des retrouvailles pour les deux autres, Martin et Luc. "C'est un objectif personnel, c'est pour cela que l'on s'entraîne et cela fait vraiment plaisir de retrouver ce groupe. Mais ce n'est pas une fin en soi, il faut continuer à bosser." explique Luc Barba. Et à Martin Clarac d'ajouter. "J'ai essayé de faire des bons matchs en Reichel et là j'ai la chance d'être dans le groupe Espoirs. C'est un cran au dessus, maintenant, à moi de faire un gros match pour montrer que j'ai le niveau pour rester dans cette équipe" confie le jeune pilier.  

   

 

 

La Rochelle, un gros morceau pour une première

 

 

 

Et aujourd'hui, les Espoirs rencontrent La Rochelle, finaliste de la dernière saison, l'une des plus grosses équipes de la poule. Un collectif qui à chaque match compte plusieurs joueurs professionnels dans ses rangs, la tâche ne va pas être simple pour le groupe et pour ses petits nouveaux. "Cela va être très solide. Pour les avoir joué chez eux l'année dernière, c'est une équipe qui est bien organisée et forte dans tous les secteurs de jeu. Ils ont également une grosse conquête donc cela ne va pas être un match facile" explique Luc, titulaire en troisième ligne centre. Martin sera aussi titulaire pour la deuxième fois au poste de pilier, il s'attend à avoir un très bon vis à vis et c'est très loin de lui déplaire. "J'ai entendu dire que c'était le plus gros ou l'un des plus gros packs de la poule donc cela me donne une pression et une motivation supplémentaire. Il y a un beau challenge qui s'annonce pour moi, à moi de le relever" confie-t-il. Si Stephen Parez est titulaire à l'aile, Maxime Javaux commencera lui sur le banc. "Les coachs m'ont clairement dit de ne pas avoir trop de pression, de jouer, de tenter des choses et on verra comment cela va se passer" déclare Stephen. Pour Maxime, c'est une découverte avant tout. "Je ne connais pas du tout ce niveau, je découvre, j'ai zéro pression, on verra tout ça dimanche" confie-t-il. En tout cas, les hommes d'Adrien Buononato et Anthony Cabaj auront à coeur de gagner cette rencontre pour regoûter à la joie d'une victoire et rester dans le trio de tête de cette poule 2 du championnat de France Espoirs. Un objectif cette fois-ci collectif.

 

 

Arnaud Rey

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois