actuImage.php

Espoirs - RM 92 vs BO - Une défaite et des encouragements

Espoirs - RM 92 vs BO - Une défaite et des encouragements

Publié le 05/11/2012

Les Espoirs du Racing Metro 92 ont concédé leur première défaite sur leur pelouse du stade Yves du Manoir de Colombes ce week-end face au leader de la poule 2 du championnat de France de la catégorie, le Biarritz Olympique (28-15). Un revers encourageant selon Adrien Buononato qui attend  une réaction à La Rochelle lors de sixième et prochaine journée ce dimanche.

 

 

Le match

C'est un match intéressant. Jusqu'à la 60ème, nous étions à égalité, 15-15. On fait jeu égal. On n'est pas battu dans le jeu. La conquête a été difficile en première mi-temps. On sent qu'à partir de cette heure de jeu, c'est devenu plus dur. Nous avions un banc limité car l'on a eu beaucoup de casse ces derniers temps. Des joueurs clés manquaient à l'appel, notamment au talonnage ou en troisième ligne. On était en sur-régime. On s'est délité petit à petit. On marque coup sur coup, 33e et 39e, après avoir rectifié la conquête.

 

Les sentiments à l'issue du match

De la déception, de la frustration. Pas de colère car on perd face à une équipe, qui, vraisemblablement finira première de la poule en fin de saison. C'est vraiment le collectif le plus huilé que l'on ai affronté jusqu'à présent. Mais on sent que nous ne sommes pas loin. Il manque un peu de maturité... Nous avons des joueurs à potentiel, qui feront certainement quelque chose dans le rugby mais ils se sont confrontés à du très haut niveau ce week-end. Dans la production du match, c'est riche. Il n'y a pas de quoi rougir. Nous sommes dans le vrai. C'est dur d'avoir affronté et Toulon et Biarritz, les deux favoris de la poule, coup sur coup.

 

 

La satisfaction du jeu

On s'est rassuré sur ce que l'on est capables de produire, sur nos lancements, sur le rugby que l'on veut mettre en place. Les essais marqués en sont la preuve. Le premier conclut le système de jeu que l'on met en place : de l'avancée, de la menace partout, sur la profondeur, la largeur du terrain. Dans le mouvement général, les avants ont coupé la ligne, les trois-quarts accélérant le jeu. Un vrai bel essai sur ce que l'on travaille depuis le début de la saison. Le deuxième intervient sur un lancement de mêlée qu'Anthony (Cabaj, entraîneur des trois-quarts) a mis en place vendredi (sourire). Maintenant il faut gagner en maturité, en dureté. Chaque week-end on progresse et à la sortie nous savons sur quoi travailler pour progresser le match suivant.

 

L'avenir

Si on doit tirer le bilan, nous perdons face à Toulon et Biarritz, les deux premiers, nous mettons 30 points à Castres qui est troisième et puis il y a nous... Le tout avec une équipe très jeune. Donc on arrive à se situer dans les quatre premiers du championnat. À nous de savoir faire le break à La Rochelle le week-end prochain puis face aux autres formations qui sont derrières au classement pour rester dans le bon wagon. Il faut confirmer face aux équipes plus faible tout en se méfiant, ce sera compliqué, à nous d'assurer nos match.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois