actuImage.php

FCG vs RM 92 - Le Racing pris dans le combat

FCG vs RM 92 - Le Racing pris dans le combat

Publié le 29/09/2012

Dominés dans le combat face à une équipe iséroise très pragmatique, le Racing Metro 92 s'est incliné 27 à 13 face à Grenoble pour le compte de la septième journée du Top 14. Pourtant bien organisés en défense mais trop laxistes dans les zones de ruck, les Ciel et Blanc n'ont pas su tenir le ballon et imposer leur rythme à une semaine de la désormais très importante réception de Montpellier à Colombes.

 

« L’ambiance ne sera belle que si on fait le boulot ». A l’issue de cette rencontre de la septième journée entre Grenoble et le Racing, les prévisions du talonneur Vincent Compo sont confirmées : l’ambiance a été belle dans un stade des Alpes plein à craquer qui entonnaient au fil du match de plus en plus de « Ici, Ici, c’esssssst Grenoble », et les Grenoblois « ont fait le boulot » et bien plus encore au cours d’une rencontre qu’ils ont dominée du début à la fin.

 

Les statistiques d’avant-match ont aussi été confirmées, mais à sens unique : là où les Grenoblois, meilleure attaque à domicile avec neuf essais marqués ont confirmé avec trois essais scorés, les Franciliens, meilleure défense à l’extérieur (deux essais encaissés) ont été totalement dépassés par la stratégie proposée par les hommes de Fabrice Landreau. Dans une alternance judicieuse entre jeu au près, occupation au pied et initiatives au large, les Isérois ont complètement mis à mal d’entrée de jeu les Racingmen. L’engagement que les Grenoblois mettaient dans les rucks et les ballons portés poussaient très vite les Ciel et Blanc à la faute, voir à l’excès d’engagement pour Thomas Bianchin qui écopais d’un carton jaune dès la quatrième minute de jeu pour une brutalité sur son vis à vis. Symbole de cette domination, les nombreuses pénalités concédées par les Franciliens dans les vingt premières minutes qui n’étaient pas mises à profit par les échecs de Pélissié puis Stewart face au poteaux.

 

Autre secteur de jeu où les Isérois ont remporté ce match : la touche. L’alignement grenoblois a été parfait toute la soirée en offrant de très bons ballons de lancement à ses trois-quarts, si bien qu’après vingt minutes de jeu, le Racing n’avait toujours pas approché la ligne grenobloise, jouant dans son camps, quand il avait le ballon, et défendant d’arrache-pied quand le jeu était à l’initiative du FCG. Ce rideau défensif à l’honneur vingt minutes durant cédait pourtant à deux reprise coup sur coup : après plusieurs temps de jeu dans les vingt-deux adverses, Stewart retrouvait intérieur Hunt qui allait aplatir (5-0, 22’) un essai transformé par Pélissié (7-0, 24’) avant que Stewart, à nouveau, prenne l’intervalle et échoue à un mètre de la ligne. Mais l’ouvreur était bien suivi par son Pelissié qui ramassait le ballon pour aplatir derrière la ligne francilienne (12-3, 28’). Essai sous les poteaux bien entendu transformé par Stewart (14-3, 29’).

 

Malgré quelques initiatives de Jané puis Vakatawa et enfin Descons, les Franciliens butaient plus que jamais sur une énorme défense iséroise qui récupérait nombre de ballons dans les phases de ruck, soit au contest, soit sur une faute d’un joueur Ciel et Blanc. La mi-temps venait alors à point pour des Racingmen qui terminaient le premier acte sur les rotules, acculés dans leurs vingt-deux.

 

« On n’a pas été bons. Il va falloir une remise en question». Le constat d’Antoine Battut à l’issue de la première période était sans équivoque et laissait espérer une seconde période plus conquérante.

Malgré l’envie, les Racingmen n’y sont pourtant pas parvenus. Trop laxistes en défense et dans les zones de combat, les Franciliens tentaient quelques offensives – par Jané puis Vakatawa - souvent stoppées par la très bonne organisation de la défense du FCG.

A nouveau mis à la faute dans le combat, cette fois-ci en mêlée, Les Racingmen écopaient alors d’un deuxième carton jaune pour Lo Cicero et offrait à Courrent, entré en jeu quelques minutes plus tôt, la pénalité du 17 à 6 (69’) .

 

Diminués, les Ciel et Blanc accumulaient les fautes en fin de match et offraient de plus en plus d’espace à leurs adversaires. Suite à une faute au sol de Ben Arous, Courrent accentuait le score (72’, 20-6). Dans la foulée, sur un nouveau coup franc, les Grenoblois jouaient rapidement et surprenaient les Ciel et Blanc par Vanderglas qui perçait pour aller aplatir (74’, 25-6) l’essai du bonus que Courrent s’appliquait à transformer (76’, 27-6).

Dans un baroud d‘honneur et grâce à une toute fin de match enfin maitrisée, les Ciel et Blanc privaient les Isérois du bonus grâce à un essai transformé de et par Mirco Bergamasco sur le buzzer (80’, 27-13).

 

Le Racing a été averti face à Biarritz et est sanctionné face à Grenoble. Face à Montpellier la semaine prochaine à Colombes, les Ciel et Blanc devront montrer un tout autre visage s’ils veulent continuer sur la belle lancée du début de saison.

 

 

 

FC GRENOBLE RUGBY vs RACING METRO 92

Top 14 – 7ème journée

Stade des Alpes

Arbitre: M. Lafon

Temps : Pluvieux

Terrain : Gras

 

 

 

Les équipes:

 

Racing Metro 92 :  Ben Arous (Lo Cicero, 59’), Bianchin (Noirot, 66’) , Sa (Ducalcon, 53’)– Dellape (Van der Merwe, 21’), Metz (Qovu, 59’) – Battut (Ben Arous, 71’), Matadigo (Noirot, 10’, Bianchin, 16’)) (Le Roux, 47’)  Cronje (c) – Descons (m), Bélie (o) – Bergamasco, Dumoulin (Estebanez, 53’),  Boussès, Vakatawa - Jané

 

Entraîneurs: Gonzalo Quesada, Simon Raiwalui et Patricio Noriega.

 

 

FC Grenoble : Mutapcic (David, 64’), Campo Castillo (Bouchet, 53’), Edwards (Buckle, 37’)– Hand, Beukes – Best, Vanderglas, Faure (Bernard, 66’) – Pelissié (m),  Stewart (o) (Courrent, 64’) – Cook (Tuculet, 55’), Hunt (BUTONIDUALEVU, 77’), Jaouher, Dupont – Gengenbacher

 

Entraîneurs : Fabrice Landreau, Sylvain Begon, Franck Corrihons

 

 

 

Evolution du score:  5-0, 7-0, 7-3, 12-3, 14-3, MT, 14-6,  17-6, 20-6,  25-6, 27-6, 27-11, 27-13

 

 

 

Les points:

  

 

FCG

 

Essais : Hunt (22’), Pelissié (28’), Van der Glas (75’)

Transformations : Pelissié (24’), Stewart (29’), Courrent (75’)

Pénalités : Courrent (70’, 74’))

Drop : /

 

 

RM 92

 

Essai : Bergamasco (80’)

Transformation :  Bergamasco (80’)

Pénalités : Bergamsco (26’, 64’)

Drop : /

  

 

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: Bianchin(4’), Lo Cicero (70’)

Rouge: /

 

FCG

Jaune: Beukes (80’)

Rouge: /

 

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/09/2012 par FBHWalker
Qu'est-ce qu-un tas de merde!
Le 29/09/2012 par La Honte
Honte aux joueurs ! C'est très bien de ressouder l'équipe mais si c'est pour que ce soit synonyme de tourisme pour les joueurs, on ne voit pas l'intérêt. ARRETEZ de mettre Lo Cicero même en remplaçant.
Le 29/09/2012 par kostic
Pour gagner un match de rugby: 1) il faut le vouloir 2) Il faut jouer plus de 2 mn (les dernières) 3) Il faut remettre Lo Cicero définitivement à disposition de l'équipe d'Italie 4) Ne pas se priver de Dimitri S et Maxime M 5) Espérer avoir moins de bléssés
Le 29/09/2012 par baptiste
Avec cette équipe de peintres,il n'y a rien à attendre!! Le racing champion,c'est pas pour 2013!!!!
Le 29/09/2012 par Budapest85
Minable ce match! Il faut vous ressaisir les gars. Il n'y a eu aucune envie, trop d'indiscipline. Les joueurs ont été trop vite destabilisés. Il y a eu une grosse alerte contre Biarritz, mais malheureusement nous pouvons commencer à nous inquiéter. Le Racing est l'une des équipes qui marque le moins d'essai dans ce championnat! Ce n'est vraiment pas à l'hauteur des ambitions d'une équipe qui veut faire partie du haut du tableau. Désolé pour lui mais Lo Cicero n'est plus à sa place comme titulaire : il est trop indiscipliné et c'était déjà le cas la saison dernière. Gonzalo Quesada a ressoudé le groupe; c'est très bien! Mais il faut maintenant qu'il tape du poings sur la table et qu'il recadre sérieusement les joueurs.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois