actuImage.php

J. Lorenzetti: 'Très fier'

J. Lorenzetti: 'Très fier'

Publié le 19/08/2009

Dix ans après, voilà le Racing de retour au sein de l’élite du rugby français, on imagine que ce n’est pas sans vous procurer une certaine émotion…
Jacky Lorenzetti: C’est naturellement une immense joie que nous avons partagée l’année dernière lors de notre dernier match à Colombes avec nos supporters au cours d’un pique-nique géant qui a rassemblé près de 7000 personnes. Cette accession, c’est aussi une fierté que je partage avec l’équipe sportive et administrative et en particulier avec Pierre Berbizier à qui nous devons une grande partie de ce succès.

On vous sait ambitieux sportivement et soucieux de conserver l’esprit du club à tout prix. Trois ans après votre arrivée à la tête du club, le plan de marche que vous vous étiez fixé est-il respecté ?
JL: Je ne vous cache pas que j’aurais préféré que nous montions lors de la finale perdue contre Mont-de-Marsan à Limoges il y a un an… Mais les Montois méritaient leur victoire et ce fut pour nous peut-être un mal pour un bien. Je ne suis pas certain que nous étions prêts, notamment en termes de structure. Quant à l’esprit, je suis fier de l’héritage du Racing. Je tiens à conserver cette « french attitude » qui a fait son succès, notamment au travers des valeurs de l’Olympisme et de la formation. Nous avons 1000 gamins au club cette saison.

Le club vient d’effectuer un recrutement spectaculaire et ambitieux. Quels objectifs avez-vous fixés à l’équipe pour la saison à venir ?
JL: Nous avons conservé 75% de notre effectif et recruté poste par poste des joueurs qui vont apporter leur expérience du haut niveau. Notre ambition est de rivaliser avec les meilleurs et notre objectif est de démontrer que nous avons notre place dans le Top 14.

Le stade Yves-du-Manoir à Colombes dispose aujourd’hui d’une capacité de 14 000 places après la construction d’une nouvelle tribune. La vente des abonnements explose par rapport à l’année dernière…
JL: Nous avons en effet construit une nouvelle tribune pour mieux accueillir nos supporters et les équipes adverses. Cela coûte au club 2,4 millions d’€. Nous faisons un gros effort pour mieux accueillir le public : animations, restauration, ambiance musicale. Tout est mis en place pour que la fête soit belle, en espérant qu’elle le soit avant tout sur le terrain. Avec les places pré-réservées par les partenaires, cela fait près de 3000 abonnés et ce chiffre ne fait que croitre.

Tout cela vous rend-il confiant à l’orée de la construction d’un nouveau stade, et où en est-on de ce projet ?
JL: Mon projet pour le Racing-Métro 92 repose sur la construction de ce stade. Je veux que le club soit indépendant financièrement de son mécène en étant propriétaire de son stade dont il tirera l’essentiel de ses revenus. Nous avons jeté notre dévolu sur un terrain situé derrière la grande Arche à La Défense. Nous avons l’accord du Conseil général et de son président Patrick Devedjian, du maire de Nanterre Patrick Jarry sur la commune duquel est situé le terrain, de l’Etat via l’établissement public d’aménagement de La Défense dirigée par Philippe Chaix. Nous avons un « Oui mais » de la maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi, propriétaire du terrain. Nous attendons avec impatience que ce « mais » soit levé. Cela ne dépend pas de nous. Dans le contexte actuel, nous allons investir 200 millions d’euros, créer de l’emploi permanent, créer de l’activité et de la richesse, faire vivre La Défense à des heures où c’est un no man’s land. Je ne vois pas les pouvoirs publics se priver d’une telle opportunité pour l’économie locale.

Outre le renouveau sportif du club, le Racing s’est engagé dans une mini-révolution structurelle. La rénovation du site en est l’un des exemples les plus parlants.
Quelles sont vos grands axes de développements pour ce médium officiel ?

JL: Le site internet du Racing va devenir notre principal outil de communication. Les différentes communautés de supporters vont pouvoir s’y retrouver, y dialoguer. Il va y avoir la vidéo, beaucoup d’informations exclusives…. Dès le début du mois de septembre, nous y retrouverons l’e-boutique avec notre propre collection Racing Rugby. Nous en sommes très fiers.

Dernière question, si vous aviez un rêve pour le Racing que vous aimeriez voir se réaliser sous votre présidence, quel serait-il ?
JL: Je partage le même rêve que nos supporters...

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois