En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Jour de fête à Colombes

Jour de fête à Colombes

Publié le 27/08/2009

Le ruban vient d'être coupé. Désormais inaugurée, la nouvelle tribune du Stade Yves-du-Manoir de Colombes est fin prête pour accueillir les fervents supporters du Racing-Métro 92. S'y tiennent déjà debout tous les joueurs du club, en tenue officielle, ici rassemblés pour assister à cet événement exceptionnel.


Au premier rang, Melle Rama Yade, Secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports, et Mr Patrick Devedjian, Ministre auprès du Premier Ministre, et Mr Philippe Sarre, Maire de Colombes, entourent Sébastien Chabal. Les flashs des photographes se déchaînent, tandis que le troisième-ligne du Racing, facétieux, embrasse sa voisine, puis tente de faire de même avec le Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine. Ce dernier repousse la proposition d'un "Oh non, avec la barbe, ça pique!". Eclat de rire général.


Extrait symbole d'une belle journée. De celles qui resteront gravées dans l'histoire du club et de ce stade mythique. L'ancien "vaisseau fantôme", dixit le président Jacky Lorenzetti, s'est offert un lifting avec cette nouvelle tribune financé par le club Ciel et Blanc. Le voilà à nouveau prêt à vibrer aux exploits du Racing.


Les joueurs s'amusent

Un nouveau décor pour une nouvelle épopée. De retour dans l'élite après dix ans de purgatoire, le Racing dispose maintenant d'un écrin à la hauteur de ses ambitions. Un écrin que les joueurs avait découvert quelques heures plus tôt pour un entraînement ouvert à la presse.


Déjà, la bonne humeur était visible sur les visages. Sous le sifflet autoritaire de Simon Mannix et le regard concentré de Pierre Berbizier, les joueurs prenaient plaisir à prendre leurs marques à quelques jours de leur premier match à domicile face à l'Aviron Bayonnais.


La séance se terminait en concours de coup de pied, chacun, de Johnny Leo'o à Mani Vakaola, en passant par Andrew Mehrtens ou Brent Ward, y allant de sa tentative. Même Eric Blanc, glorieux ancien et président de l'association Racing, y allait de son essai, réussi, et en chaussettes s'il vous plaît!


Rentrés aux vestiaires, les joueurs en ressortaient tout frais et apprêtés pour la photo officielle de la saison 2009/2010. Parés de l'équipement officiel du club, le moment, pourtant protocolaire de prime abord, se transformait en joyeuse récréation.


Entre deux séances, Jérôme Fillol se précipitait sur un appareil pour shooter lui-même ses coéquipiers. Chabal, lui, enchaînait volontiers photos, autographes et poignées de main, tandis que les jeunes Henry Chavancy et Mathieu Lorée ne lâchaient pas la balle et échangeaient des passes.


Les invités profitent

Les heureux invités présents ne boudaient pas leur plaisir. Parmi eux, on pouvait trouver pèle-mêle, des élus du département, le Président de la Fédération Française de Rugby Pierre Camou, des partenaires du club, d'anciennes gloires, dont François Moncla, parrain officiel de la saison 2009/2010, ou encore certains responsables d'associations de supporters du Racing. Tous unis par le même amour de ces couleurs, et tous fiers de voir le club reprendre sa place dans l'élite du rugby hexagonal.


Arrivent alors Rama Yade et Patrick Devedjian, venus pour baptiser la tribune, bâtie en un temps record. Mr le Ministre, arborant fièrement une cravate du Racing, et Melle la secrétaire d'Etat, munie d'un drapeau ciel et blanc, posait d'abord avec l'effectif et le président Lorenzetti, coupait le ruban, puis se dirigeait vers l'autre nouvelle attraction du site, une flambante neuve bodega.


Plus grande tente du genre érigée en Ile-de-France, elle abritera les jours de match un restaurant et un espace boutique Racing Rugby. Ce mercredi, elle était le cadre d'une conférence de presse. Maire de Colombes, Philippe Sarre ouvrait le bal avant de laisser la parole à Jacky Lorenzetti, Rama Yade puis Patrick Devedjian.


Le Racing savoure

Devant un assemblée conquise, tous ont loué l'initiative du club pour le stade, exprimé leur joie de voir l'équipe retrouver sa place dans l'élite du rugby français, salué son attachement à des valeurs d'humilité, d'esprit d'équipe, de dépassement de soi, et souhaité une belle saison aux joueurs.


Moment important pour l’histoire du Club : le maire de Nanterre confirmait son souhait de voir le grand stade du Racing-Métro 92 se construire sur sa commune, à La Défense. Patrick Devedjian confirmait que ce projet est sur la bonne voie tandis que Rama Yade annonçait que le futur stade des Hauts-de-Seine est inscrit dans la candidature de la France pour l’Euro 2016. Un très grand pas pour le Racing !
 

Un cocktail clôturait cette journée riche en émotions. Et alors que le soleil regagnait peu à peu son lit, résonnait en chacun une intime conviction. Le futur a déjà sa légende. Elle est ciel et blanc, et s'appelle dorénavant Racing-Métro 92.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois