En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

L'édito de Frédéric Laffont

L'édito de Frédéric Laffont

Publié le 23/08/2012

Pour ne pas rester en rade

 

À la fin du XIXème siècle, le chansonnier Félix Mayol quitte Toulon et monte à Paris pour y triompher. Amoureux de rugby, aux enfants restés en rade, il offrira un stade - aujourd'hui le stade Mayol- et son brin de muguet fétiche qui,  sur les maillots du RCT, n'aura jamais fané .

Une longue histoire d'amitié et de rivalité unit le Racing et le RCT. A la fin du siècle passé, c'était en 1987, quand Toulon a battu de justesse le Racing en finale, les joueurs des deux équipes ont fait ensemble un tour d'honneur sous les hourras du public du Parc. Bons princes, les Racingmen ont  joué la semaine suivante une revanche amicale à Mayol pour les Toulonnais qui n'avaient pu monter à Paris.

En ce XXIème, en mettant le cap vers le nord, les protégés de Félix Mayol rêvent encore de succès. Ils arrivent à Colombes avec une belle équipe, une première victoire à Perpignan et de réelles ambitions. Forts d'un premier succès à Agen, on peut compter sur nos Racingmen pour perturber la partition des vice-champions de France. A chacun ses chansons : confiance, humilité et ambition sont les mots de notre refrain.

Signé : Le bouclé de Brennus

 

Frédéric Laffont
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois