En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

La bataille d'Île-de-France

La bataille d'Île-de-France

Publié le 20/11/2009

Souvenez-vous, il y a 117 ans, le Racing l’emportait 4 à 3. Ce samedi, la bataille sera aussi rude que spectaculaire et écrira une nouvelle page de l’histoire de ce mythique derby entre deux frères que tout oppose.


Il y a le basque Biarritz - Bayonne, à la limite un Brive - Clermont et encore…


Une fois le calendrier décortiqué, le nostalgique du rugby de clocher se rend rapidement compte que le Top 14 manque cruellement de derby, de ces matchs qui, l’espace d’une rencontre vous font oublier classement, victoires et défaites. Mais il faudra désormais compter sur le retour du mythique Racing – Stade Français, qui, depuis des jours, focalise les regards des franciliens, et plus généralement des amateurs de rugby en France, direction nord-ouest, au bord de l’A86, vers un stade de légende nommé Yves du Manoir. De Massy à Courbevoie, la formation francilienne sera aussi à l’affût d’un "mec passé par chez nous". Il y aura les Lorée, Lane, Marchois et autre Bastareaud. Fiers ils le seront mais pas seulement. L’idée même de voir apparaître dans les yeux de "leurs gamins" les lueurs pleines d’espoir et d’envie de faire "comme Chavancy", sera leur plus belle victoire. Car oui, le rugby reste un sport proche des ses racines, où chacun, qu’il soit international aux cent capes ou simple joueur de série, se souvient d’où il vient et à qui il le doit.

Pourtant vulgairement calé entre un OM-PSG, la veille, et un France-Samoa, deux heures plus tard, le derby d’Ile-de-France tiendra volontiers toutes ses promesses, Racingmen comme Stadistes le jouant avec la ferme volonté de l’emporter coûte que coûte. Car quoi qu’on en dise, une notion de suprématie temporaire régnera au coup d’envoi, en attendant la fameuse revanche au crépuscule de la saison.

"Racing !"

Niché à 4 points du provisoire barragiste Stade Français, le Racing-Métro 92 peut signer la belle opération de la journée. Et d’une pierre deux coups : revenir à niveau des Parisiens et surtout, envisager avec plus de sérénité le périlleux déplacement en terres biarrotes, remis au 1er décembre, alors que la pelouse d’Aguilera buvait jusqu’à plus soif l’eau amoncelée tout l’été dans le capricieux ciel Basque. Avec un match de retard, les Ciels et Blancs le savent d’autant plus : reculez pour mieux sauter et votre avenir sera sous de beaux cieux.

Les frustrantes défaites glanées à Bourgoin, Clermont puis Castres ont effectivement donné, une fois celles-ci revenues, leur grande résonnance aux victoires qui ont suivi : Montpellier, Montauban, Brive et surtout Toulouse. 4 à la suite. Conquérants et solides devants, ils n’en doutaient pas tant ils ont su dominer leurs adversaires dans ce secteur depuis le début de la saison. Mais avec une charnière digne de ses plus belles années et une défense des plus acharnées, le Racing Métro 92 a trouvé son jeu, son identité, celle qui la mènera au plus vite vers le maintien, l’Europe… et qui sait ?

"Paris !"

En face, une fois le périph' franchi, les quais récupérés en direction du sud, le Stade Français va coup-ci, coup-ça. Après un début de saison laborieux qui a vu Ewen McEnzie embarquer pour un aller simple direction Australie, et débarquer le duo Faugeron-Delmas, le Stadistes viennent à Yves du Manoir avec la pression des matchs à grand enjeu : l’emporter à tout prix pour enfin recoller au peloton de tête. Après un bon nul accroché à Clermont et une victoire poussive à domicile contre Albi, les doutes ne sont toujours pas évadés et ce déplacement en Hauts-de-Seine sonne comme un match charnière. Ca passe, ou ça ne casse pas, mais presque…

Dès ce week-end, les « Dieux du stade » aimeraient clairement devenir ceux de Colombes. Pas sûr que les joueurs de Pierre Berbizier ne voient ça d’un bon œil. Ils attendront les Parisiens de poing ferme pour se rappeler au bons souvenirs de leurs aïeux Racingmen qui, une après-midi de mars 1892, ont su imposer leur domination en Ile-de-France.
 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois