En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Lacombe : ' Montrer que nous ne sommes pas là par hasard '

Lacombe : ' Montrer que nous ne sommes pas là par hasard '

Publié le 17/07/2013

Arrivé au Plessis-Robinson en milieu de semaine dernière en provenance d'Afrique du Sud, Virgile Lacombe prend ses marques jours après jours. Après une journée consacrée au physique et un passage entre les mains du kiné, le talonneur Ciel et Blanc revient sur son passage aux Southern Kings et cette nouvelle expérience qui se profile au Racing.

 

 

Virgile, te revoilà en France après cette expérience en Afrique du Sud aux Southern Kings. Comment était-ce ?

 

C’était bien, intéressant et constructif. J’ai beaucoup appris. Aussi bien dans ma vie personnelle que sportivement. La culture est différente, la langue aussi, et, sur le terrain les techniques ou méthodes d’entraînement diffèrent de la France.

 

 

Malgré le problème administratif qui t’a empêché de jouer comme tu pouvais l’espérer, ces quelques mois ont donc été enrichissant…

 

Niveau rugby cela a été un peu difficile. Je ne me suis pas amusé comme je pensais le faire. Mais j’ai tout de même beaucoup appris sur quelques techniques d’entraînement. J’ai coupé totalement du Top 14 après y avoir joué plusieurs saisons. C’était étrange de ne plus voir aucun match… Et puis j’arrivais dans un nouveau championnat dans lequel je ne connaissais pas les joueurs…

 

 

Cela te permet-il de revenir dans le Top 14 avec une nouvelle vision des choses ?

 

Oui, bien sûr. Mais je suis surtout très heureux de revenir en France, d’arriver au Racing. C’est un club plein d’ambition. Maintenant, chaque chose en son temps, je vais m’installer, essayer de prendre mes marques le plus vite possible. Après, on verra… (Sourires).

 

 

Justement, pourquoi avoir opté pour le Racing après des années à Toulouse et un passage à Brive ?

 

Pour des raisons personnelles, venir vivre à Paris m’attirait. Le cadre de vie est exceptionnel, le Centre d’Entraînement l’est également et être entraîné par ce staff qui a eu pas mal de résultat est motivant. Cela donne envie de venir. Le projet m’attirait !

 

 

Et puis tu arrives dans un vestiaire dans lequel quelques têtes ne te sont pas étrangères… Il y a notamment Antoine Battut…

 

Oui… (Rires). Avec Antoine, nous avons joué quasiment toute notre jeunesse ensemble au Stade Toulousain. Et j'ai quelques autres connaissances… Ça me permet de m’intégrer un peu plus rapidement.

 

 

Cette saison il aura l’international Szarzewski, le jeune Maurouard et toi, le double champion de France et champion d’Europe au talonnage. C’est un bel attelage ?

 

C’est très bien. De toute façon, il est important d’avoir de la concurrence. Je suis très heureux d’avoir une concurrence élevée. J’espère qu’elle me tirera vers le haut, que j’arriverai à me faire une place dans cette équipe pour y jouer le plus souvent possible. Nous sommes dans un sport professionnel, sur le terrain, il y de la concurrence chaque week-end en Top 14, mais aussi entre nous. À nous de montrer que nous ne sommes pas là par hasard.  

 

 

Pour ton retour en Top 14 tu retrouveras Brive…

 

C’est marrant (Sourires). Ce qui est certain, c’est que ce sera difficile. Le CAB s’est donné beaucoup de mal pour remonté et ne veut pas connaître une nouvelle descente. Ce sera compliqué.

 


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 23 août 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois