En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Le Gratin des supporters en Dauphiné

Le Gratin des supporters en Dauphiné

Publié le 07/03/2011

Samedi matin cinq heures, certains qualifient d'heure du laitier cet horaire matinal.

 

En ce qui nous concerne ce serait plutôt "l'heure du supporter". Les yeux  encore lourds d'un sommeil avorté, il se dirige machinalement vers le point de rendez vous où l'autocar le mènera vers les champs de bataille lontains, lieux de victoire de ses héros.

 

A la radio, Jimmy cliff nous susurre qu'il voit clairement la pluie s'éloigner.

 

Et nous, nous nous demandons quand Compiègne, Versailles et Fontainebleau nous rejoindrons en Top 14.

Cela fluidifiera nettement nos déplacements.

 

Mais cessons de nous plaindre nous qui avons la chance et l'honneur de supporter le Racing.

 

En route donc, dans le petit matin, pour les Alpes. Et merci au centre de formation qui nous a prété un minibus.

Après La Rochelle et avant Biarritz, ça y est on en est maintenant certains la France est un hexagone.

 

Nous ne sommes pas seuls sur l'autoroute, il semble que les Normands et les Belges aient des envies de ski.

Passage de Beaune, puis de Mâcon.... L'appetit point à petit pas.

Enfin Lyon; la capitale des Gaules est celle des bouchons, tout le monde le sait. Mais là c'est dans ceux de l'autoroute que nous nous installons.

Nous arrivons quand même à Grenoble avec suffisament de temps pour pic-niquer et faire connaissance avec la sympatique école de rugby d'Yverdon en Suisse.

 

Le match est un grand moment de bonheur et d'émotions, surtout le dernier quart d'heure.

Certains jeunes spectateurs locaux semblent même être venus uniquement pour supporter le Racing.

 

Après notre victoire nous avons la déception de ne pouvoir aller féliciter les joueurs à la sortie des vestiaires.

Qu'à cela ne tienne, direction la gare pour leur faire une haie d'honneur avant qu'ils ne prennent le TGV (Train à Grande Vitesse )après leur TGV (Triomphante et Grande Victoire).

 

La soirée se termine en Savoie chez notre ami JP que nous remercions encore pour son accueil chaleureux et pour cette hécatombe de grenouille et d'éperlans.

La nuit fut calme, nous en avions tous besoin.

Retour tranquille à Paris, le coeur encore à Grenoble et la tête déja à Biarritz.

 

Des déplacements pareils c'est plus que du Rugby, déjà de l'amitié avec une pointe de bonheur ?

 

Venez, vous verrez...

 

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois