En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Le XV de rêve d'Alvaro Galindo

Le XV de rêve d'Alvaro Galindo

Publié le 18/04/2013

Un terrain, quinze joueurs, des adversaires, des affinités, des capitaines de jeu, un capitaine tout court, des fous-rires... Pour toutes ces (bonnes) raisons, Alvaro Galindo, nous a dévoilé son XV de rêve fait de joueurs argentins notamment issus de son club formateur, Universitario Rugby Tucuman.

 

 

 

« Une première ligne solide avec un ou deux qui joue au ballon »

 

 

1 - Rodolfo Ricardo"Brazos flacos" Wardi : C’est l’un de mes meilleurs copains et en plus un mec très solide et très agressif que j’ai connu dans mon club argentin, l’Universitario Rugby Tucuman.

 


2 - Franco "Guidaaguidaa" Vicedo : C’était vraiment un joueur électrique au talon, habile ballon en main. Par contre c’était le pire lanceur  que j'ai connu de toute ma vie. Comme s’il lançait avec les pieds...
 

 

3 - Ariel "Perro" Castelina : Il est passé par Agen et Lyon. Lui aussi c’est un mec solide qu’il ne fallait pas rencontrer avec le ballon en main face à face. Un très bon plaqueur.

 

 

4 - Rodrigo Juan "Garza" Galindo : Mon frère. C’est le deuxième-ligne qui a le moins plaqué dans sa vie mais qui a marqué le plus d’essais dans mon club. Il a quatre ans de moins que moi et il est un peu à l’arrêt en ce moment, je vais le pousser à rechausser les crampons.

 


5 - Gustavo "La mole" Cuadrado : Gustavo c’est l’un des joueurs de l’équipe première qui m’a pris sous son aile. Il m’a montré comment faire ou aimer le club en tant que joueur. J’en garde un très bon souvenir. En plus, c’est un mec très marrant et ce n’est pas pour les qualités rugbystiques qu’il est là... (Rires)

 

 

« La troisième-ligne c’est mes meilleurs potes, tous des mecs qui jouent très bien. Il y a beaucoup de gars qui promettaient mais pour x raisons ils n'ont pas percé. Mais en jeune, nous étions des machines. C’est comme si on parlait d’une troisième ligne avec Jean-Pierre Rives et tout ça. Une troisième ligne qui promettait beaucoup. Nous étions bien au niveau national mais après cela s’arrêtait un peu. Je ne me mets pas parce que je n’avais plus la place, je voulais mettre d’autres copains (Rires). »

 

 


6 - Patricio Horacio Figueroa Castellanos : C’est un type vraiment agressif mais aussi très maladroit. Il faisait au minimum deux en-avant par match. 

 


7 - Marcelo "Hijo del viento" Fajre : Ca veut dire “Fils du vent” mais avec le vent contre parce qu’il était vraiment lent malgré beaucoup de magie dans son jeu (Rires).


 

8 - Nicolas "Tanque" Centurion : C’est un mec qui aimait l’entraînement et qui pétait tout. Il prenait la balle, faisait une feinte et gardait le ballon. 

 

 

« A la charnière, deux types qui comme Gustavo m’ont montré un petit peu le chemin en club mais aussi au niveau national. J’adorais jouer avec eux, nous nous entendions très bien. »
 

 

 

9 - Diego "Cambia la voz" Ternavasio : Un mec lucide comme personne mais qui cassait les pieds à tout le monde. Un joueur qui courait partout, qui était vite sur les ballons et qui anticipait bien les coups.
 

 

10 - Diego "Anecdota" Mas : C’est un troisième-ligne qui jouait dix. Il est ouvreur de formation mais il est goalé comme un flanker. "Anecdota" car il racontait tout le temps des histoires. Et des très bonnes.
 

 

11 - Javier Carlos "Sri Sri" Arborio : C’est un mec qui s’est mis à l’art de vivre, il ne mange pas tout, un peu végétalien. Il est là aussi pour l’ambiance parce comme joueur de rugby, zéro. Mais il fallait absolument qu’il soit dans l’équipe.
 

 

12 - Benjamin "La bomba" Turbay : C’est un gars qui à l’époque, quand il jouait en Minimes, Cadet, mettait cinq essais par match. Au fur et à mesure, il a amélioré sa puissance et surtout maintenant c’est un centre qui pèse 130 kilos. Il ne joue plus et fait du tennis.  
 

 

13 - Martin "Dame" Pintado : Un mec qui à toute la magie, toutes les feintes et les gestes. "Dame", c’est la feinte, il la faisait à tout le monde mais chacun se faisait avoir. Sauf si tu jouais avec lui plus de dix ans, c’est la seule manière de ne pas tomber dans le panneau.
 

 

14 - Juan Pablo "Cachabacha" Salas : Un très bon joueur, polyvalent qui peut jouer ailier comme arrière. Il a eu quelques soucis au nez et a dû se faire opérer car il prenait tous ses plaquages au nez. "Cachabacha", c’est la sorcière car il a fini avec une tête comme ça.
 

 

15 - Rodrigo "El maestro" Pereyra : Jeune, il mettait mille essais par match... Quand nous jouions ensemble, c’était incroyable.
 

 

 

Remplaçants :

 

 

16 - Diego "Manzana" Vidal : Nous avons joué ensemble pour la province de Tucuman. C’était mon capitaine, on s’éclatait, un mec marrant comme tout.
 

 

17 - Eusebio "Beto" Guiñazu : C’est le talon des Pumas et mon meilleur pote depuis que je suis en équipe nationale. J’ai presque tout vécu avec lui. 
 

 

18 - Santiago "Girafa" Dellape : Vous le connaissez, le mec qui a un esprit pas possible pour l’entraînement, pour tout, et surtout qui s’envoie comme un chien sur le terrain. Il méritait sa place.
 

 

19 - Pablo "Latigo" Cosiansi : Il fait 1m72. Jeune, je jouais deuxième-ligne à cause de lui car il était obligé de jouer en troisième-ligne à cause de sa taille. Il était très fort mais au fil des années, il a pas évolué et a continué à faire 1m72. 
 

 

20 - Juan Ignacio "Turbina" Turbay : C’était le neuf un peu à la Tillous-Bordes, très gaillard et à l’époque ça n’existait pas. Il avait une passe magique mais quelques soucis mentaux sur le terrain. C’était un gars vraiment préparé pour aller loin mais il n’a pas réussi. 
 

 

21 - Franco "Patada de 20m" Merletti : C’était un copain quand je jouais là-bas, notre dix et quand nous étions petit, son jeu au pied n’était pas très long, 20 mètres. Le problème c’est que même en grandissant, il continue d’avoir un coup de pied de 20 mètres. Mais on le prend quand même. 
 

 

22 - Matias "Manson" Barrera Oro : Un polyvalent aussi avec qui je jouais petit et qui a fait des belles choses à cette époque.
 

 

23 - Juan Pablo "Gordo" Orlandi : Juan Pablo car c’est l’un de mes grands copains au Racing, j’adore jouer avec lui surtout qu’en mêlée, je suis à côté de son cul. J’aimerais qu’il soit un peu plus mou d’ailleurs car son derrière a trop d’os.   
 

 


Staff technique :

 

 

Emilio Valdez et Ariel Pelao Torres : tout simplement parce qu'il m'ont fait découvrir le rugby!

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 16/05/2013 par Emilio
Que placer leer ésto flaco!! Es propio de un noble recordar, a pesar de todo lo vivido, tus orígenes y tus amigos! Un gran abrazo

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 23 août 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois