Le billet de Pierre Berbizier

Le billet de Pierre Berbizier

Publié le 06/10/2010

Dans ce nouveau numéro du "Billet de Pierre Berbizier", le manager du Racing Metro 92 revient sur la belle performance de ses joueurs face au Stade Toulousain et se tourne avec enthousiasme vers les débuts du club en HCup.

 

Dans l’optique de la construction de notre équipe et de notre jeu, notre prestation face au Stade Toulousain a été encourageante. Notre gestion au pied en première mi-temps nous a pénalisé et a offert des points aux Toulousains au lieu de les mettre sous pression. Mais notre deuxième mi-temps nous a permis de rectifier le tir. C’est très intéressant pour la suite.

Après neuf matchs en Top 14, notre bilan est positif. J’attendais une évolution de l’équipe par rapport à la saison dernière. Elle se traduit au classement qui, même si l’on reste vigilant, reste un critère objectif.


A la même époque l’an dernier, nous n’étions pas loin d’être relégable. Cela prouve que notre jeu est efficace, même si l’on cherche toujours à l’améliorer. Dans le contenu, nous avons réussi à plus de volume que l’an dernier. C’est l’évolution logique d’un groupe qui a besoin de temps pour se forger une maturité collective.

On vient d’affronter le finaliste de la HCup de la saison dernière, Biarritz, le champion d’Europe en titre, Toulouse, et on enchaîne pour nos débuts en HCup avec le vainqueur 2009, le Leinster. Pour nous, c’est encore une occasion de progresser. C’est dans cette optique que l’on prépare ce match.

Ce qui nous attend est un vrai match de haut niveau. La rencontre à Toulouse a confirmé que ce sont des matchs où l’exigence est à son maximum et où un simple détail peut faire toute la différence. Notre équipe a besoin d’apprendre cela. Il faut vivre ces situations pour les comprendre et trouver les solutions.

Le Leinster a été champion d’Europe il y a deux saisons et possède toute la ligne de trois-quarts de l’équipe d’Irlande. Elle a déjà démontré qu’elle était compétitive et qu’elle savait se préparer pour cette compétition. Je m’attends donc à un match d’une haute intensité physique ; la caractéristique du jeu irlandais. Il sera intéressant de mettre à l’épreuve notre capacité à se mettre à ce niveau-là.

Mais au-delà de ce simple match, notre objectif reste le même. Je le répète, ce qui nous intéresse est de faire progresser cette équipe match après match, quelque soit la compétition. C’est pour cela que nous ne fixons jamais d’objectifs de résultats à nos joueurs, mais des objectifs de jeu. Le seul but que nous avons, le staff et moi-même, est de tout faire pour qu’ils donnent leur maximum et fassent progresser leur jeu et l’équipe. Les résultats, eux, viennent ensuite tout seuls.


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 06/10/2010 par RcF
En résumé, c'est pas plus mal de tomber contre une "pointure" européenne. Le nouveau style de jeu du Racing sera à l'épreuve du feu, avec des places à prendre dans l'équipe...Bref, évidemment que ca va jouer ! Cela dit, je pense que le ST était à portée de fusil, mais qu'il manquait encore un peu de poudre, et de précision pour réussir le carton. Cette "trève européenne" est une aubaine. Avant de recevoir l'Aviro, le petit point de brigand du duo Durant-Steyn permet au Racing d'avoir son destin entre les mains, pour faire la course en tête. Pas mal, pas mal...

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois