En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Le bonus sur le fil

Le bonus sur le fil

Publié le 05/09/2010

Le Racing Metro, en déplacement à Castres pour la 5e journée du Top 14 a ramené de Pierre Antoine le point de bonus défensif, au terme d'un match serré et indécis jusqu'à la dernière seconde. Malmenés en conquête mais solides dans le reste du jeu, les Racingmen se sont appuyés sur la première grosse performance de Juan-Martin Hernandez qui a offert le point de bonus défensif aux siens, sur la sirène. Les regards sont désormais portés vers Colombes, où le Racing Metro 92 recevra La Rochelle samedi prochain pour le début d’une série de trois matchs à domicile.

 


Laurent Travers le rappelait en début de match : « Comme Toulouse, le Racing est capable d’aligner deux équipes compétitives. Ce match sera compliqué ». Sur la feuille de match, les Ciel et Blanc affichaient en effet neuf changements par rapport au XV de départ qui affrontait Clermont mercredi, à Yves du Manoir. Avec une série de trois matchs en huit jours, Pierre Berbizier et son staff n’avait à vrai dire, pas le choix : mettre au repos les joueurs très sollicités ces dernières semaines était la seule alternative logique. Et lorsque l’on analyse le résultat, le choix stratégique s’avère très judicieux. Rentrer à la maison avec un point de Castres, pas sur qu’ils soient légion à le faire cette saison.


Un match brouillon et indécis


Pourtant, ce match a mis une mi-temps à se décanter. Gênées par les 31°C qui régnaient sur le Tarn cet après-midi, les deux formations offraient en première période un jeu brouillon fait d’en-avants et de fautes au sol; face auxquelles l’arbitrage met encore un peu de temps à se structurer. Si bien qu’après 40 minutes de jeu, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le score de 12 à 9 (4 pénalités de Teulet pour Castres, 2 pénalités et un drop d’Hernandez pour le Racing). Finissant mieux la première mi-temps, notamment en mêlée et en touches, les Castrais n'avaient pourtant pas fait le trou au score, ne marquant que 3 points au cours des dix minutes qui avaient vu le Racing jouer à 14 suite au carton jaune infligé à Mathieu Lorée (37è).


Dès la reprise, le CO scorait le premier grâce à la botte de Romain Teulet (15-9, 44e) à laquelle répondait Juan Martin Hernandez sur une pénalité trois minutes plus tard (15-12, 47é). Dominant en conquête, les Castrais « breakait » ensuite très vite grâce à 2 pénalités consécutives de Teulet (18-12, 54è, puis 21-12, 57è) et surtout un essai opportuniste, suite à un jeu au pied intelligent, de Baï (26-12, 61è). Teulet n’avait plus qu’à transformer pour définitivement enfoncer (pensaient-ils ?) le Racing.


Le retour du Racing


Le Racing résigné ? Jamais. Pourtant menés 28-12, les Racingmen ne se décourageaient pas et c’est clairement ce qui a fait leur force cet après-midi. Même mals en point en touche, même malmenés en mêlée, les Ciel et Blanc ne sont jamais abattus. En 20 minutes, les hommes de Pierre Berbizier et Simon Mannix surent ainsi inverser la tendance, se résonner, se remotiver pour espérer.


Impérial dans l’alternance, dans son jeu au pied, et surtout en défense, Juan Martin Hernandez allumait une chandelle qui venait fracasser le ciel de Pierre Antoine. A la retombée, Masi, très en jambes cet après-midi, transmettait à Bergamasco qui fixait pour trouver Noirot, lancé comme une arbalète, lequel, d’une course digne d’un trois-quarts au meilleur de sa forme, venait aplatir entre les poteaux (28-17, 64è). Hernandez transformait alors (28-19, 65è) et nous donnait rendez-vous à la 80è.
 

On sentait alors que le match pouvait basculer. Les avants, plus présents, plus solides, donnaient enfin du fil à retordre aux Castrais. Et quand les avants vont bien, les arrières suivent et se voit offrir, à l’image d’Hernandez, des occasions de scorer (28-22, 68è). Malgré une dernière pénalité de Teulet (31-22, 72è), les Racingmen continuaient de pousser jusqu’à la 80è minute, moment choisi par Juan Martin Hernandez, avec la classe qui a fait sa légende, de nous rappeler qu’il est un joueur décisif : placé face aux barres, il négociait une passe haute par un tour sur lui-même, avant d’ajuster, sous la pression de Castrais farouchement décidés à ne pas offrir le bonus défensif, un drop du plat du pied qui offrait un point au Racing (31-25, fin du match). Ouf !

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 07/09/2010 par armi
domage en première mi temps sur une échappée que le ballon n 'ai pas été transmis au talonneur arganese, car l'essai me paraissait imparable vu la vitesse de course de ce talonneur , j'étais derrière les poteaux c'était flagrant, peut etre que le match aurait pu changer a ce moment là, mais avec des si.................. un supporter castrais (allez c o on va etre champion)
Le 07/09/2010 par mordor
et merde!!!! j vous avaient prevenu attention a castres , le racing a pecher par la ou ils avaient briller contre toulon , et clermont ma melée, coup de frein a la suie de victoire , on peut s estimer heureux d avoir le point defensif , l usm a commencer a pratiquer son rugby un peu trop tard dommage . cela prouve , si preuve il fallait , que notre championnat est l un des plus durs au monde , et donc un des plus beau enfin c est juste mon avis ps. aller mathieu c est rien ton carton jaune , accroche toi
Le 06/09/2010 par GMPALELOGO
Suis Ok avec amalgame. N'importe QUEL AMATEUR a vu que le Racing s'est fait prendre devant. C'est asssez rare pour êtrre soulIgné.Le bonus est mi-ra-cu-leux. Il faut aussi savoir prendre un peu de recul : nous avons une trés belle équipe, dirigée par l'un des trois meilleurs "coach" français, avec un super-président, et des couleurs respectées dans le monde entier. Tout cela -heureusement- n'est pas une garantie de succès. Le niveau du championnat est relevé,avec des adversaires qui vendent chèrement leurs peaux.
Le 05/09/2010 par roubech
faites joué julien brugnaut merci
Le 05/09/2010 par Amalgame
OK pour le point de bonus défensif au terme d'un match serré et indécis mais dites tout simplement que le Racing a perdu. Tout simplement. Compte tenu du rival, du fait qu'il s'agisse d'un match à l'extérieur, d'un effectif different, ce n'est pas une honte. Mais appelons un chat un chat. Rendez à Colombes pour une indiscutable prochaine victoire.
Le 05/09/2010 par CCCL
Bien joué aux racingmens pour ce BD... malgré tout, on ne peut s'empêcher de penser que cette victoire aurait été largement possible. Quoi qu'il en soit, je pense que la stratégie du staff de faire tourner l'effectif est un bon choix sur le long terme. Bravo a tous et rendez vous à colombes!
Le 05/09/2010 par Serval
Ben je vais vous dire, sortir de là avec le point de bonus en étant mené 28-12 a 20 minutes de la fin a l'extérieur sans Nallet, Chabal, Lo Cicero, Durand et Wisnievski, sans parler du reste, c'est quand même une belle preuve de combativité! Allez les petits, revenez a la maison pour accueillir comme il se doit nos amis Rochelais!!!! ALLEZ LES CIEL ET BLANC!!!!

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 19 avril 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois