actuImage.php

Le combat commence

Le combat commence

Publié le 14/08/2009

Défilé de rayures samedi après-midi au Stadium Municipal d’Albi. D’un côté, les jaunes et noires des Albigeois, qui ont opté pour des stages à Saint-Girons et Lacaune et trois matchs de préparation face au Stade Toulousain, à la Roumanie et à Sale. De l’autre, les ciels et blanches du Racing-Métro 92 qui a privilégié une préparation sous les lourdes chaleurs d’Aix en Provence, affrontant en amical Toulon et Perpignan.

Deux promus aux ambitions affichées : se maintenir en Top 14 et rivaliser avec les meilleurs. S’agit-il d’une illusion ? Impossible tant les valeurs guerrières et de combat sont ancrées dans ces deux clubs historiques du rugby français. C’est aussi une confrontation Béchu/Berbizier, deux entraîneurs à forts caractères, passionnés, et dont le franc-parler donne une saveur particulière à cette rencontre.

De retour dans l’élite après une relégation administrative en Pro D2, le SC Albi est, selon les dires des spécialistes, le petit poucet du championnat. À la tête d’un effectif très jeune - plus de la moitié des joueurs ont moins de 25 ans - l’entraîneur albigeois Eric Béchu sait que le maintien ne sera pas simple à obtenir : "l'objectif d'Albi est très simple. C'est la douzième place, synonyme de maintien. C'est tout".

Pour Béchu, il n’y a pas d’autre alternative et cette rencontre face au Racing sera un véritable test afin d’évaluer si ces ambitions sont réalisables. "L'an dernier nous avions vu leur compacité devant, leur énorme jeu au pied et leur pragmatisme. Ils nous ont battus deux fois l'an dernier et ils sont largement favoris pour ce match" souligne le coach albigeois qui a convoqué pas moins de huit espoirs pour ce match.

En face, le Racing-Métro 92 débarque fort d’une victoire en amical face au champion de France qui a confirmé les belles envolées aperçues au cours du premier test face à Toulon. Avec la ferme volonté de ne pas s’emballer et de rester réaliste face au travail qu’il reste à effectuer, les joueurs de Pierre Berbizier et Simon Mannix se déplacent dans le Tarn avec en tête l’idée que ce premier match risque d’être très compliqué à gérer. "Ils ont une expérience de Top 14 et donc des repères. C’est une équipe difficile à jouer. On sait qu’à domicile elle est très difficile à manœuvrer, bien en place, avec une caractéristique assez marquée pour le combat," pointe ainsi Berbizier.

Amputé d’une grande partie de sa troisième ligne (Galindo, Culine, Clark et Qovu), le Racing va devoir être vigilant dans les zones de combat où les Albigeois excellent. Rucks, touches, mêlées ont été travaillés et retravaillés tout au long de la semaine afin de répondre au défi physique que vont leur imposer des Tarnais revanchards, à la fois contre le Racing qui les a battu à deux reprises la saison passée ( 22-9 puis 14-26), mais aussi contre la DNACG qui les a expédié la saison dernière en Pro D2 pour raison administrative.

Notez cet article

 

Vidéos relatives à ce match

Actualités relatives à ce match

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 20 décembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois