MDM vs RM 92 - Un grand Petit Poucet

MDM vs RM 92 - Un grand Petit Poucet

Publié le 12/04/2013

Dernier du Top 14 depuis la toute première journée de championnat, le Stade Montois est une petite équipe sur le papier, mais uniquement à cet endroit. Bourreau des Ciel et Blanc à l'aller (16-17), le club landais est à prendre très au sérieux. Désormais sûr de leur descente en Pro D2 l'an prochain, les Montois sont dans une situation aussi difficile que libératrice pour leur fin de saison. (Crédit Photo : Isabelle Picarel)

 

« C'est une année difficile mais nous avons montré une belle image ». Antoine Vignau-Tuquet ne regrette rien, presque rien. Car si le Stade Montois est lanterne rouge du Top 14 depuis le commencement du championnat, il en a effrayé plus d'un avec une cruelle et identique issue à chaque fin de rencontre. « Nous avons l'impression d'être toujours à fond mais de ne pas réussir à gérer les situations pendant les matchs. En fait, nous faisions le plus dur et au moment de conclure, il y avait une petite baisse. Nous subissions la force des équipes adverses » explique le demi-d'ouverture landais. Mais qu'a-t-il bien pu manquer au Stade Montois cette saison ? « De la puissance pour mettre à mal les défenses adverses, de la constance dans la concentration et dans l'effort, et de l'expérience, analyse le joueur montois. Pour beaucoup, ils découvraient le Top 14. C'était donc des joueurs émerveillés et pas forcément des tueurs. Ils nous manquait beaucoup d'ingrédients et pas énormément à la fois ». Et à plusieurs reprises, le Stade Montois a failli inverser la vapeur en sa faveur, cela a marché par deux fois seulement.

 

 

Le plaisir à bon escient

 

 

Biarritz, Toulouse, Toulon, autant de clubs qui ont failli chuter face aux Jaune et Noir. Pourtant, à chaque fois, le promu s'incline. Vite conscient de ses manques, le groupe montois n'a toutefois pas toujours fait ce qu'il fallait pour s'imposer selon Antoine Vignau-Tuquet. « Dans l'ensemble, nous pouvons avoir des regrets car nous nous sommes trompés sur certains matchs. Nous parlions de plaisir à tout va mais au final nous jouions n'importe comment et ne prenions pas de plaisir, confie l'ouvreur. Sur certains matchs où le jeu était plus restreint, nous avons pris plaisir car la victoire était là ou du moins, elle n'était pas loin. C'est assez paradoxal mais parfois le plaisir ne vient pas du jeu, l'important c'est aussi de gagner des matchs. Nous savons ce qu'il nous reste à faire ». Et à deux reprises la chance a souri, d'abord contre le Racing à Colombes (16-17) puis contre Grenoble au stade Guy Boniface de Mont-de-Marsan (32-14). Alors si le Stade Montois est sûr d'e réintégrer en Pro D2 l'année prochaine, le groupe a évolué et ne compte pas galvauder les trois dernières rencontres qu'il lui reste en Top 14. « L'envie de se faire plaisir, de jouer, de combattre, de donner une belle image du club, est toujours là. Après, l'ambition du maintien s'est envolé, souligne Antoine Vignau-Tuquet. Nous regardons moins les équipes en face et nous nous concentrons peut-être un peu plus sur nous. C'est surement ça la différence avec le match aller ».

 

Une rencontre aller qui a laissé des traces dans les esprits des deux clubs. Un électrochoc pour l'un, une immense joie pour l'autre. Et voilà, qu'à l'heure de se rencontrer de nouveau, il faut faire les comptes. Si la balance semble pencher du côté des Ciel et Blanc, rien n'est moins sûr tant le groupe montois est imprévisible. « C'est un championnat pas tout a fait équitable... c'est comme ça, c'est l'Élite, constate Vignau-Tuquet. Mais tout ceux qui ont joué pour le Stade Montois ont donné une bonne image du club, ils se sont bien donnés. Il y a de très bonnes choses à retenir de cette saison ». Samedi, il s'agira pour la formation landaise d'offrir une troisième bouffée de joie à son public et de garder cette image de grand Petit Poucet du Top 14.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 30 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois