actuImage.php

Mention bonus offensif !

Mention bonus offensif !

Publié le 11/09/2010

Le Racing Metro 92 s'est imposé 43-18 à domicile face à La Rochelle lors de la 6ème journée de Top 14, s'offrant au passage son premier bonus offensif en Top 14. Au terme d'un match tendu, les Racingmen ont inscrit deux essais dans les ultimes instants pour faire chavirer de bonheur le public du stade Yves du Manoiret conquérir la deuxième place du classement.

L’histoire retiendra donc qu'en ce samedi 11 septembre 2010, le Racing Metro 92 aura conquis son premier bonus offensif de son histoire en Top 14. Elle retiendra peut-être aussi que celui-ci fut acquis après d’ultimes instants de folie ponctués de deux essais signés François Van der Merwe (78’, 80’). Oui, l’histoire retiendra cette partie glorieuse d’un après-midi de fête au stade Yves du Manoir de Colombes.


Elle effacera aussi sans doute les difficultés éprouvées par les Ciel et Blanc pour prendre la mesure de leur adversaire. Pourtant, lorsque Benjamin Dambielle fut logiquement expulsé à la 33ème minute pour un plaquage scandaleux sur Jérôme Fillol, l’affaire semblait entendue. Une victoire et un bonus offensif semblaient promis.


Jusque là, le Racing avait d’ailleurs plutôt dominé les débats, même si les Rochelais, valeureux, donnaient du fil à retordre à leurs hôtes. Manquait alors seulement le réalisme, car en plusieurs occasions, les Racingmen s’étaient approchés de la ligne sans jamais pouvoir la franchir. Exemple le plus parlant, un magnifique mouvement d’envergure initié par Sireli Bobo et traversant tout le terrain mais gâchée par un en-avant à quelques centimètres de la terre promise (29’).


Le Racing avait tout de même déjà inscrit un essai, grâce à la filouterie de ce diable de François Steyn, prompt à jouer un renvoi rapidement suite à une pénalité réussie de Dambielle. Premier à la course, Bobo n’avait plus qu’à parader tranquillement pour aplatir (12’, 8-3).


Mais comme il semblait être écrit que rien ne serait facile, Juan Martin Hernandez, blessé, quittait les siens, remplacé par Jonathan Wisniewski, au moment même où les Racingmen passaient en supériorité numérique (34’). Pas déstabilisés pour autant, Mirco Bergamasco concrétisait au pied des poteaux une nouvelle séance de domination (37’, 18-6).


Souffrance avant délivrance

La mi-temps sifflée sur ce score, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf qu’au retour des vestiaires, Andrea Masi se retrouvait sanctionner d’un carton jaune (45’), les Racingmen à quatorze, et l’ailier Florian Ninard derrière la ligne ciel et blanche (48’, 18-13). Déboussolés par ce retour de vestiaires catastrophique, les hommes de Pierre Berbizier s’en remettaient à la botte du meilleur marqueur du Top 14, Wisniewski, qui scorait deux pénalités capitales pour le moral (57’, 59’) (24-13).


Pas résignés pour autant, La Rochelle trouvait des ressources et la classe de Seru Rabeni faisait le reste. D’une percée plein champ, il envoyait son ailier Norman Ligairi à l’essai, ramenant les siens dans les cordes du bonus défensif (66’, 24-18). Stupéfaction dans les tribunes.

Mais le Racing, il l’a maintes fois prouvé, ne lâche jamais rien. Dans le sillage de Rémi Vaquin, ancien Rochelais et rentré le mord aux dents, les remplaçants ciel et blanc faisaient un bien fou et relançait la chasse au bonus. Alvaro Galindo d’abord, concluait une belle action francilienne (70’), puis François Van der Merwe ajoutait son écot à la lutte collective (78’).


Dans une ambiance incandescente, et alors que les dernières secondes s’égrenaient doucement, le Racing tentait alors le tout pour le tout. Et, comme dans un rêve, Van der Merwe aplatissait le ballon à la seconde même où la sirène retentissait, offrant aux Ciel et Blanc un point de bonus que tout un stade fêtait dans un vacarme assourdissant (80’, 43-18).


Alors certes, certaines choses seront à revoir. Certes, la conquête aura été chahutée. Certes, la touche n’aura pas été parfaite. Certes, le Racing n’aura pas affiché la maîtrise que souhaite son patron Pierre Berbizier. Certes, certes, certes. Mais ne boudons pas notre plaisir ! Deux matchs à Colombes, deux victoires, un bonus offensif, de beaux essais, du jeu… Quelque chose nous dit que cela aurait plu à un certain Yves du Manoir.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 14/09/2010 par mordor
bien quand meme , ils ont su eviter le match piege , et dans l escarcelle hopp!!!! un bonus de plus , mais attention a ces moments de flottements , contre d autres equipes cela risque de faire plus de mal. mais la victoire est la et comme dirais pierre bachelet ha ha ha la queue leuleu!!!!!!!ha ha ha la queue leuleu!!!!!!!! hééééééé oui il est la le minot loree il est rentrer en 15 il a peur de rien ce mec LOL.........(comme disent les jeunes ) enfin c est juste mon avis
Le 13/09/2010 par GMPALELOGO
Merci Triple J ! GMPALELOGO, mais j'aime l'idée que le bleu ciel soit à la mode cette année. Il n'y a que le bleu horizon des poilus de l'USAP (c'est l'origine historique) qui soit un peu pâle, mais on ne peut pas être toujours à fond ! Cela dit l'Aviron peut faire un coup... Il me tarde revoir notre charnière "toulousaine" Durant Wiesnievski. Quant au placage sur notre "neuf" Filol, j'ai eu physiquement peur pour lui: ca m'a rappelé un accident de moto juste devant moi...Pour moi c'est bien plus grave qu'une "fourchette" ! Quant à la prestation de l'équipe, Racing92 a raison de souligner que l'on ne jouera pas toujours à 15 contre 13...Ce championnat est génial. Peut-être q'un jour les autres équipes des autres disciplines du Racing reviiendront aussi au" top". N'est-ce pas président ? Aprés tout le Racing c'était le Barça, au " top" partout...
Le 13/09/2010 par racing92
Conquérant en première mi-temps, contre une équipe de La Rochelle valeureuse, le Racing a fait montre en début de deuxième partie d'un inexplicable accès de relâchement, que les visiteurs ont su d'ailleurs mettre à profit. Ce laxisme, même passager, s'est payé relativement cher, mais l'addition aurait sans doute été bien plus lourde contre une "grosse pointure". Toutefois, le RM92 a fourni une très belle fin de match, cela dit contre une équipe réduite à 13 dans les derniers instants. Mais ne boudons pas notre plaisir, et allez Racing !
Le 13/09/2010 par florian
j'étais au stade et j'ai vu le plaquage de l'arrière a fillol et si j' étais l'arbitre j'aurais mit le rouge
Le 13/09/2010 par TripleJ
Salut GMPALELOGO, je suis d'accord avec toi, Bayonne ne va pas tenir à ce rythme là et le ST va se faire souffler dans les bronches après leur défaite, ils vont exploser Bayonne.
Le 12/09/2010 par DAVE
beau match ou on a vu un racing chahuté, bousculé parfois éteint. Mais le propre d'une grande équipe est de retrouver ses fondamentaux avant de sombrer. Bravo messieurs. Pleins d'enseignements pour la suite notamment que meme contre une équipe de bas de tableau notre championnat impose d'être sérieux et rigoureux. Bravo à monsieur le président pour sa proximité et sa générosité avec les supporters dans la boutique. Une bien belle équipe...
Le 11/09/2010 par GMPALELOGO
j'aime toujours pas le nouveau logo, mais j'aime bien souligner que : LE RACING SERA EN TETE DU CHAMPIONNAT APRES LA PROCHAINE JOURNEE... Bon, je retrouve mon calme, mais on n'a pas vu ça depuis quelques décenies. Une grosse victoire contre Bourgoin (pour venger la saison dernière) et une petite victoire du Stade toulousain contre Bayonne et le président dont j'ai apprécié la retenue avant le match aura franchi un nouveau cap ! Bravo Monsieur !

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois