actuImage.php

Mondial -20 - Dussartre : ' Entre appréhension, impatience et envie... '

Mondial -20 - Dussartre : ' Entre appréhension, impatience et envie... '

Publié le 05/06/2013

L'équipe de France des moins de 20 ans des quatre franciliens Parez, Dussartre, Vartanov et Valette s'apprête à fouler la pelouse de son Mondial, qu'elle organise entre La Roche-sur-Yon, Vannes et Nantes. Au menu du jour (18h45), l'Angleterre face à laquelle elle était tombé il y a quelques mois, lors du Tournoi 2013, 40-10. (Crédit : BJ Rugby).

 

 

Le programme est alléchant et pour le moins généreux. Pour cette édition 2013, la France, pays hôte, n'a pas été épargné par le tirage au sort... Au programme, l'Angleterre, les États-Unis et... Et le champion du monde en titre l'Afrique du Sud. Alors, le XV de France pourrait s'évader à rêver d'un destin similaire à ces derniers qui, l'an passé, chez eux, avaient soulevé pour la quatrième fois de leur histoire - un record avec la Nouvelle-Zélande – le trophée. Ou encore de cette équipe de France des moins de 21 ans, qui, en France, avait soulevé en 2006 le graal sous l'impulsion de ceux qui font le XV de France d'aujourd'hui, à savoir les Ouedraogo, Domingo, Mermoz ou Médard... Pour l'occasion, les Bleuets ont été mis dans les meilleures dispositions afin de préparer leur grand rendez-vous de l'année. À peine après la fin des championnats de France Espoirs, dont le groupe est majoritairement issu, la bande à Pelous s'est préparée dans l'intimité de Marcoussis, et ceux durant trois semaines pour le moins intenses. « L'ambiance est excellente, la préparation s'est très bien déroulée, détaille Étienne Dussartre. C'était studieux et détendu. Les coachs ont insisté sur des entraînements à fortes intensités afin que l'on arrive dans les meilleures dispositions le jour J. Nous sommes impatients. Cela fait trois semaines que l'on travaille dur, intensément. À nous de mettre en place lors de ce Mondial tout ce que nous avons travaillé ».

 

Les Ciel et Blanc, au nombre de quatre dans le groupe des moins de 20 ans (Parez, Dussartre, Vartanov et Valette), devront donc passer, dès aujourd'hui sur l'Angleterre pour espérer voir la suite de la compétition. « C'est un mélange d'appréhension et d'impatience, d'envie..., reprend Dussartre. Et puis, il y a ce stress de l'obligation de finir premier de poule ou meilleur deuxième... Et vu le niveau des poules, nous n'avons pas ou peu le droit à l'erreur. Il faut gagner tous nos matchs ! Cela va être un superbe événement ! ». Au delà de l'évènement, les Français auront à cœur de rectifier un Tournoi en demi-teinte, terminé à l'avant-dernière position. Une dernière compétition qui semble être oubliée par le centre francilien qui s’assiéra sur le banc des remplaçants lors de l'ouverture de la compétition. « On a confiance en nous. Nous avons travaillé. Par rapport au Tournoi, nous avons davantage de repères collectifs. Je nous sens plus serein ».

 

Un calme dans le groupe France qui permettra d'appréhender de la meilleure des façons les retrouvailles avec le voisin anglais qui s'appuie « sur des joueurs au gabarit impressionnant, avoue Dussartre. L'Angleterre c'est un gros morceau ! D'autant plus si l'on se souvient de notre dernière confrontation lors du Tournoi 2013... Nous avions explosé... Nous avions tenu pendant 60 minutes avant de craquer physiquement à force des assauts répétés. On veut se racheter, montrer que l'on peut rivaliser. Et les battre nous permettrais d'entrer de la plus belle des manières dans ce Mondial. Nous savons où l'on va, nous nous sommes concentrés et avons travaillé en conséquence. J'espère que cela se passera mieux ». Pour imiter la génération des Mermoz, Ouedraogo, Domingo, Médard et compagnie ?

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois