Objectif : deux sur deux

Objectif : deux sur deux

Publié le 20/08/2010

Crédit Photo : Frédéric Porcu / RM 92

 

Le Racing Metro 92 se déplace sur la pelouse du Montpellier HRC pour le compte de la deuxième journée du Top 14 ce vendredi à 19h, avec pour ambition de capitaliser l’excellent résultat obtenu à Brive en ouverture du championnat.
 

La victoire glanée en terre briviste la semaine dernière n’a pas fait tourner les têtes. Et surtout pas celle de Pierre Berbizier. S’il a apprécié d’entamer ce nouvel exercice sur une victoire, il n’en a pas moins remarqué quelques domaines d’amélioration.

« Nous devons être plus performants en conquête directe et dans la discipline. Même s'ils étaient sévères, nous avons quand même eu deux cartons jaunes. Il faut éviter de jouer en infériorité. Mais nous savons que les arbitres seront intransigeants sur les nouvelles règles. Il faudra s'adapter, » mettait ainsi en garde le manager des Ciel et Blanc cette semaine.


C’est donc un groupe concentré et conscient des progrès à faire qui se rend dans l’Hérault. Un état d’esprit indispensable tant la tâche qui s’annonce sera compliquée.


En effet, Montpellier, sans être placé parmi les favoris de la compétition, peut prétendre au rôle de meilleur poil à gratter. Déjà réputés pour leur rugby tout-terrain dans le sillage de l’infernal duo François Trinh-Duc-Fulgence Ouedraogo, les Montpelliérains ont en plus accueilli un nouveau duo sur le banc avec Eric Béchu et Fabien Galthié.


Une nouvelle donne qui pourrait permettre au club héraultais de consolider sa place dans l’élite, avant pourquoi pas, de voir plus haut. Les bases sont en tout cas attrayantes, les Montpelliérains ayant été sans conteste une des équipes les plus agréables à voir jouer la saison dernière. Le Racing en sait quelque chose, lui qui avait éprouvé toutes les peines du monde à s’imposer à domicile (18-14) avant de s’incliner au match retour devant ce rugby total si spécial (22-19). Et ce n’est pas Biarritz qui dira le contraire non plus ; les Basques ayant éprouvé toutes les peines du monde pour les dominer lors du premier match de la saison (30-22).

« Le MHR a montré à Biarritz que c'était une équipe qui vendait chèrement sa peau. Chez eux, ils voudront montrer ce dont ils sont capables. Nous nous focalisons essentiellement sur notre jeu, mais j'ai vu ce qu'ils savaient faire, »
se méfie ainsi Berbizier.

 

Nouvelles donnes


Mais si la donne a changé chez les hôtes, elle a aussi changé au Racing. Non pas que les ambitions aient dévié d’un poil ; elles ont toujours été de faire du mieux possible ; non pas non plus qu’ils soient moins attendus sur les pelouses de France ; mais maintenant, les joueurs de Pierre Berbizier ont une année d’expérience en plus, et le surcroît de confiance qui va avec.


Or, même privé de Benjamin Fall et toujours de Juan Martin Hernandez , ces Racingmen-là ont tout pour ramener les quatre points du stade Yves du Manoir. Un cinq de devant de machines, une troisième-ligne Leo’o-Cronje-Chabal à faire pâlir d’envie un paquet d’équipes, une charnière Durand-Wisniewski qui n’a pas tardé à trouver ses marques, et des trois-quarts qui ont montré à Brive leur capacité à déstabiliser n’importe quelle défense.


Oui, cette équipe peut s’imposer à Montpellier. Ce serait d’ailleurs une excellente idée vu le calendrier compliqué de ce début de saison. En même temps, quand on enlève Benjamin Fall de son XV de départ pour le remplacer par François Steyn, que peut-on craindre ?

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois