En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

P. Berbizier: 'Une bonne expérience'

P. Berbizier: 'Une bonne expérience'

Publié le 11/10/2010

Deux jours après la défaite du Racing Metro 92 sur la pelouse du Leinster, Pierre Berbizier revient sur les débuts difficiles de son équipe pour sa première en HCup. Le manager des Ciel et Blanc ne cache pas les manques de ses joueurs mais se tourne avec optimisme vers l'avenir. Son équipe a le potentiel pour rivaliser avec les meilleurs européens, mais devra pour cela s'en donner les moyens.

Pierre, quels sont tes sentiments après ce match face au Leinster ?

Pierre Berbizier: On voulait découvrir l’Europe. On l’a découverte ; sans doute par le plus mauvais côté. Mais en même temps, je crois que c’est une bonne expérience. On a vu ce qu’était le haut niveau et il en reste un double sentiment : je pense que nous n’en sommes pas très loin et, en même temps, on a pu toucher ce qui nous manquait. Nous avons pêché dans le souci du détail et la somme de ces petits détails a fait la différence. Celle-ci peut être réduite à condition que nous en prenions conscience. A nous de faire attention : on a le sentiment qu’on peut rivaliser mais il y a encore un écart qu’il faut combler.

Cette leçon n’est-elle pas la même que suite au match face au Stade Toulousain ?

P.B.: Dans un sens, oui. L’enchaînement de ces matchs de haut niveau nous fait prendre conscience de cette réalité. A nous de nous y adapter. Là aussi, c’est une affaire de temps, de prise de conscience. Peut-être étions-nous dans un état euphorique. C’est un retour à la réalité qui, je l’espère, sera salutaire.

Tu as tout de même des motifs de satisfactions ?

P.B.: Oui, comme notre capacité à être bien en place sans avoir de situations dangereuses contre nous pendant les trente premières minutes. Mais derrière, en dix minutes, on se sort du match sur nos propres ballons. En seconde mi-temps, on est capables de revenir à sept points, avec 20 minutes à jouer et avec le vent. On arrive à revenir dans le match, ce qui est positif. Mais on en sort encore tout seuls, ce qui est dommageable.

Le Racing affronte Clermont, toujours en HCup, samedi prochain. N’est-ce pas dommage d’affronter une autre équipe française dans cette compétition ?

P.B.: Je ne sais pas si c’est dommage. Ce qui est intéressant, c’est que c’est à nouveau un adversaire de haut niveau. Ils viennent de gagner leur premier match, ce sont les champions de France en titre. Nous les avons déjà rencontrés et battus en Top 14 mais, pour eux, l’Europe est un objectif prioritaire. Il sera intéressant de jauger notre capacité de réaction.

Tu t’attends à un match d’intensité plus élevée qu’en Top 14 parce que c’est la Coupe d’Europe ?

P.B.: Je crois qu’il y a quand même de l’intensité dans le Top 14… Les Clermont-Racing sont souvent de gros matchs de rugby et je crois que celui-là ne dérogera pas à la règle. Je m’attends donc à un bon match en espérant que l’on puisse se rapprocher du haut niveau et que nous n’ayons pas des écarts de comportement comme en Irlande. A la fois, on a pu être à un niveau cadet quand on prend cet essai sur un coup franc joué vite par le Leinster, et ensuite être capables de leur imposer notre rythme sur nos séquences. A nous d’être constant dans l’effort et si possible à un haut niveau.

En tout cas, le message que tu fais passer avec ton staff aux joueurs ne change pas ? Pas de victoire impérative ou quelque chose de ce style?

P.B.: On ne va changer notre message à la première victoire ou à la première défaite. Il y a toujours une part de mensonge dans la défaite comme dans la victoire. Sachons relativiser, prenons conscience de nos problèmes, parce qu’il y en a, et travaillons pour trouver des solutions à ces problèmes.

Ce sera en tout cas le premier match de HCup de l’histoire à Colombes. Un évènement que le public attend avec impatience…

P.B. : On attend aussi le public. C’est important pour nous de pouvoir compter sur notre public. On l’a vu au Leinster. Quand le Leinster était en situation compliquée, il a pu avoir son public derrière lui et ça l’a sûrement aidé. On fera tout pour offrir un bon match à nos supporters et son soutien sera capital pour nous transcender.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 19 avril 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois