actuImage.php

Paroles de Capitaine - 1/2

Paroles de Capitaine - 1/2

Publié le 24/03/2011

Alors que le Racing Metro 92 foulera pour la première fois de son histoire la pelouse du Stade de France à l'occasion de la réception du Stade Toulousain ce samedi, retrouvez tout au long de la semaine sur le site officiel des Ciel et Blanc les paroles de ceux qui ont rendu cet évènement exceptionnel possible. Présidents, managers, capitaines, ils expriment ici leur fierté et impatience à l'idée de se disputer le Trophée de Coubertin. Cinquième épisode de cette série avec "Paroles de Capitaine", et l'interview de Lionel Nallet, Capitaine du Racing Metro 92.

 

Lionel, vous allez aborder la réception du Stade Toulousain au Stade de France, donc en tant que dauphin, est-ce que c’est l’indice d’un nouveau derby au sommet du championnat ?

Lionel Nallet: C’est vrai qu’aujourd’hui, on se retrouve deuxièmes juste derrière le Stade Toulousain. Les deux équipes vont vouloir l’emporter pour essayer de rester dans les deux premiers sur la fin de championnat et se qualifier directement pour les demi-finales.


Il est vrai qu’à quelques journées de la fin du championnat, l’enjeu est double...

L.N.: Oui bien sûr, on va aborder la dernière ligne droite avant les phases finales et c’est vrai que c’est un match qui est important et qui va conditionner notre fin de championnat.

Surtout que maintenant il y a un trophée qui est mis en jeu et qui donne une dimension un peu spéciale sur ce match...

L.N.: Oui, les deux clubs ont mis en place un trophée De Coubertin. Je pense que c’est une bonne chose, qui rajoute un petit enjeu à la rencontre. Même si l’on part avec 5 points de retard, on fera tout pour ramener le trophée. Ce qui est primordial pour nous, c’est le classement du Top 14. Cela veut dire qu’il nous faut une victoire contre le Stade Toulousain. D’un point de vu comptable, on a besoin de cette victoire et nous nous allons préparer ce match dans le but de battre le Stade Toulousain et pas dans le but d’essayer de les battre de cinq points.


Vous avez effectivement cinq points de retard. Est-ce que cela signifie qu’on prépare le match différemment ou vous le préparez normalement, en vous se disant qu’il y a 0-0 et que le plus important reste la victoire?

L.N.: Bien sûr, par rapport au championnat, le plus important c’est la victoire. Je dirais que ce challenge est un petit plus, qui rajoute un enjeu médiatique entre les deux équipes par rapport à l’événement. En espérant que cela soit une belle journée pour le Racing.

 

Le Stade Toulousain a souvent joué au Stade de France... Ce match pourrait-être vu un peu comme un match à l’extérieur pour les Racingmen ?

L.N.: Effectivement, j’ai l’impression que les Toulousains sont plus chez eux au Stade de France que nous, puisqu’ils ont l’habitude d’y jouer en club et qu’ils ont aussi énormément d’internationaux qui ont déjà joué dans ce stade. Mais je crois que pour nous, c’est quelque chose de formidable. En tant que joueur, se retrouver dans un stade qui va être plein à craquer, donc c’est vraiment des bonnes expériences.

Un mot sur votre adversaire du jour ?

L.N.: Cela fait maintenant plusieurs années que le Stade Toulousain domine globalement le championnat, même si ces dernières années ils ne se sont pas retrouvés forcément champion de France. Toulousain a une formidable histoire, des joueurs de grands talents donc forcément, quand on est joueur, on a toujours envie de les battre.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois