actuImage.php

Place au jeu

Place au jeu

Publié le 02/12/2009

Voir : Le XV du Racing-Métro 92

Enfin du sport. Après que la polémique ait occupé le terrain médiatique après la décision plus que contestable de la LNR de modifier le calendrier du match, le terrain de jeu reprend ses droits.
 

Car si l’on a beaucoup glosé sur les conditions du report de cette rencontre, si l’attitude de la Ligue Nationale de Rugby a été légère, pour ne pas dire plus, cette rencontre recèle suffisamment d’intérêts purement sportifs pour que ceux-ci soient placés au devant de la scène.


L’importance de l’enjeu est d’ailleurs sans doute ce qui aura motivé les dirigeants basques à demander un deuxième report de la rencontre. Voir le Racing, que l’on n’attendait pas forcément à pareille fête, venir chasser sur leurs plates-bandes, a sûrement encouragé Blanco et les siens à tout faire pour pouvoir compter sur leurs internationaux.


Forcément avec Fabien Barcella et Damien Traille dans ses rangs, ce BO se sent tout de même plus en confiance, détail non négligeable à l’heure où la situation du club est difficile. Jugez-plutôt : trois défaites lors des quatre derniers matchs, certes tous à l’extérieur, et une lente glissade au classement pour se retrouver aujourd’hui huitième.


Tout le contraire du Racing en somme. Les Ciels et Blancs, eux, enfilent les victoires comme des perles – six, record de la saison chipé à… Biarritz – et une place de sixième au classement. Un septième succès propulserait même les hommes de Berbizier à une encablure du podium.


Un choc importantissime donc, surtout pour les Basques. Privés de rencontre dans leur stade depuis soixante jours, privés d’Imanol Harinordoquy blessé, les Basques n’ont pas le choix. Une absence des quarts de finale serait mal vécue sur la côte basque, trois ans après le dernier titre.


Le Racing, lui, n’a pas la pression. Les séries qui durent s’approchent de leur fin. La défaite viendra donc, forcément, un jour. Qu'importe, l’ambition de début de saison, « rivaliser avec les meilleurs », est remplie. Avec des victoires face au Stade Toulousain et au Stade Français, le club des Hauts-de-Seine a montré que sa place dans l’élite n’était pas usurpée.


L’appétit vient en mangeant, cependant. Et un bon résultat ce soir serait de ceux qu’on savoure. Comme une magnifique réponse au mépris.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois