actuImage.php

Planté : ' Lorsque l'on vient ici, on est un peu comme un gosse '

Planté : ' Lorsque l'on vient ici, on est un peu comme un gosse '

Publié le 27/05/2013

Quelques jours avant de rejoindre la Nouvelle-Zélande avec le XV de France pour la tournée d'été en compagnie de ses futurs coéquipiers Ciel et Blanc, Szarzewski, Machenaud, Ducalcon, Ben Arous et Le Roux, Adrien Planté s'est confié sur son arrivée dans le club francilien. Entre fierté, objectifs et progression, l'ailier, champion de France avec l'USAP en 2009, parle de cette nouvelle étape dans sa carrière. (Crédit : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

 

Adrien, tu viens de signer un contrat de trois années en faveur du Racing Metro 92. Quels sentiments t'animent avant cette nouvelle aventure toi qui est natif de la région parisienne ?

 

Je suis content, heureux de m'être engagé en faveur du Racing. En ce moment, les évènements tournent en ma faveur (il fait référence à sa sélection dans le groupe des 35 joueurs retenus en équipe de France). Après, je n'ai pas connu Paris même si j'y suis né. C'est un petit clin d'oeil, un retour aux sources.

 

 

Tu as connu les joies d'un titre avec l'USAP en 2009, signer au Racing est-ce aussi pour renouer avec le brennus ?

 

Déjà, c'est un défi personnel ! À l'USAP, j'avais un certain confort et ici, il y aura une concurrence accrue. Je viens au Racing avec l'envie de progresser. Et lorsque l'on voit les structures... Je suis au Plessis-Robinson pour la deuxième fois, et je n'ai qu'une hâte, c'est de commencer. En ce qui concerne le titre avec Perpignan, je l'ai mal vécu. J'étais blessé. J'ai une petite revanche à prendre et j'aimerais gagner un titre avec ce club en étant, cette fois-ci, sur la pelouse.

 

 

Cette notion de « se mettre en danger » pour reprendre tes propres mots, a-t-elle beaucoup pesé dans ta décision de venir ici ?

 

Oui (catégorique). Pour progresser, avancer, la meilleure des choses, c'est la concurrence. C'est une certitude. Et puis, au Racing, nous allons bénéficier d'un cadre exceptionnel. Au delà d'être dans une équipe compétitive, je viens ici avec cette optique, cet objectif de progresser.

 

 

« Écrire une nouvelle page de cette longue histoire »

 

 

Tu en as parlé déjà à plusieurs reprises. Les infrastructures du Plessis-Robinson ont-elles beaucoup pesées dans ton choix de carrière ?

 

Bien entendu. Lorsque l'on vient ici, on est un peu comme un gosse. Quand on voit ce Centre d'Entraînement et de Formation... N'importe quel joueur aimerait vivre et s'entraîner au quotidien dans de telles structures.

 

 

Que t'inspire le Racing Metro 92 ?

 

Depuis que je suis tout petit, j'entends parler de ce club. Même lorsque j'en discute avec mon père, il ne m'en dit que du bien. Le Racing, c'est un club de prestige. Et aujourd'hui, avec le projet actuel, et l'équipe qu'est en train de construire le Président Jacky Lorenzetti, on espère écrire une nouvelle page de cette longue histoire. Et pour moi, c'est un challenge d'en faire parti.

 

 

Mais avant tout ça, il y aura la tournée et un départ pour la Nouvelle-Zélande avec le XV de France...

 

C'est la cerise sur le gâteau (grand sourire). Je n'y pensais pas tellement, alors là ! En ce moment c'est magnifique ce qu'il se passe pour moi. Je mets un pied dans cette équipe de France. J'espère que le Racing sera un nouveau tremplin dans cette optique.

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 02/06/2013 par Flag C&B92
Si quelqu'un sait d'où vient le maillot que Planté porte, je suis preneur de l'info. Je ne l'ai pas vu sur l'e-boutique.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois