RCT vs RM 92 - Orioli : 'Mayol ? Entretenir cette forteresse imprenable'

RCT vs RM 92 - Orioli : 'Mayol ? Entretenir cette forteresse imprenable'

Publié le 04/01/2013

Vainqueur de l'USAP le week-end dernier, le RC Toulon a continué son sans faute dans son stade de Mayol avant d'accueillir les Ciel et Blanc dimanche (21h). Jean-Charles Orioli, le talonneur rouge et noir, parle de son club, ses ambitions et de son adversaire du week-end, le Racing Metro 92.

 

 

Après le Stade Français qui vous avait accroché à Mayol et la défaite concédée à Clermont, vous semblez reprendre votre rythme du début de saison...

 

Oui, c'est vrai que cela se passe plutôt bien ces derniers temps. La HCup et notre double confrontation face à Sale nous a été positive. Cet intermède nous a fait du bien. Et le week-end dernier nous avons réussi à confirmer le tout contre Perpignan. Nous sommes assez contents.

 

 

Même si face à l'USAP ce fut plus compliqué que prévu...

 

Nous avions des objectifs assez élevés pour ce match avec l'ambition de glaner le bonus offensif. Mais le problème est qu'ils sont parvenus d'emblée à marquer un essai... Ça ne nous a pas simplifié les choses. Nous étions obligés d'inscrire quatre essais pour prendre le bonus, nous n'avons pas forcément pris les points, comme nous aurions certainement dû le faire, pour justement nous procurer des actions.

 

 

Cette saison vous affichez six victoires en autant de matchs à Mayol en Top 14, 40,5 points de moyenne inscrits, c'est quoi le secret ?

 

Je ne sais pas, certainement les supporters, l'envie de mouiller le maillot, entretenir cette forteresse imprenable qu'est Mayol. Ça nous tient à cœur et cela comme beaucoup d'équipes. Tout joueur aime à regarder son stade inviolé.

 

 

Toulon est bien parti pour obtenir l'une des deux places directement qualificatives pour les demi-finales, ne craigniez-vous pas un petit relâchement ?

 

Si nous sommes assurés rapidement d'obtenir l'un des deux billets pour ces demis, ça permettrait à l'effectif de tourner encore un peu plus, de laisser reposer certains joueurs. Non, au contraire, je pense que cela pourrait être un avantage plutôt qu'un inconvénient. Et puis, nous pourrions jouer les deux compétitions à fond, HCup et Top 14.

 

 

En ce moment, vous, talonneur, marchez à un rythme de un essai tous les trois matchs. Ça fait deux rencontres que vous n'avez pas inscrit d'essai, le prochain c'est pour dimanche...

 

(Rires). Je ne sais pas, peut-être. Mais je préfèrerais faire cent pour cent en touche tous les week-ends, être bon sur les bases du talonneur. Les essais c'est du bonus. Dimanche, en face il y aura un client en la personne de Dimitri Szarzewski. Je vais essayer de le recevoir comme il se doit de recevoir le talonneur de l'équipe de France... Je vais bien me préparer. C'est un très bon joueur qui, qui plus est, a un très bon état d'esprit.

 

 

Le Racing, après sa défaite à Castres, s'est bien remis avec une victoire bonifiée sur Agen le week-end dernier, comment abordez-vous la rencontre ?

 

On considère le Racing comme il devrait l'être. C'est à dire comme une équipe qui mériterait d'être dans le haut de tableau. Elle a les joueurs pour. Des déconvenues à domicile les en empêchent. Je suis certain qu'ils vont se reprendre mais j'espère bien qu'ils ne feront pas le résultat qui lancera leur saison dimanche à Mayol... On avait eu du mal à l'aller, ils nous avaient causé des problèmes et beaucoup d'équipes viendront perdre là où l'on a gagné.  

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 06 septembre 17H00

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois