actuImage.php

RM 92 vs BO - Souvenez-vous il y a 9 mois et 26 jours

RM 92 vs BO - Souvenez-vous il y a 9 mois et 26 jours

Publié le 21/09/2012

Souvenez-vous il y a 9 mois et 26 jours, quand s'est joué le dernier Racing Metro 92 - Biarritz Olympique au stade Yves du Manoir. Les Ciel et Blanc s'étaient joués des Basques en l'emportant 28-9, grâce, notamment, à deux essais de Julien Saubade et obtenaient ainsi leur troisième victoire de rang en Top 14.

 

Le Racing Metro 92 s'est imposé à domicile face au Biarritz Olympique ce vendredi lors de la 11ème journée de Top 14 (28-9). Un succès couronné d'un bonus offensif, gagné grâce à un doublé de Julien Saubade et un essai du capitaine Lionel Nallet. C'est la troisième victoire consécutive des Ciel et Blanc en championnat et une préparation idéale avant le derby parisien la semaine prochaine.

 

Après deux défaites en Coupe d'Europe, le Racing s'est replongé avec réussite dans le bain des joutes hexagonales. Après deux succès en terres castraises et brivistes, c'est cette fois dans son stade Yves du Manoir que le Racing a conquis une nouvelle victoire qui fait du bien.

 

A la mi-temps pourtant, ce sont bien les Biarrots qui menaient au score (8-9). Leur jeu, simple et efficace, et leur défense, acharnée, avaient fait merveille, et les Racingmen, dominateurs, n'avaient pas encore réussi à prendre leur envol.

 

Comme un symbole, Jonathan Wisniewski, d'ordinaire impérial dans l'exercice des tirs aux buts, avaient laissé passer deux occasions à sa portée (10', 13'). En face, Jean-Pascal Barraque n'avait pas manqué sa seule tentative (4', 0-3). Oui, mais le No 10 biarrot écopait également d'un carton jaune logique pour un plaquage cathédrale plus que dangereux sur Sébastien Chabal (15').

 

Ainsi réduits à 14, les Biarrots subissaient d'autant plus. Certes, Benoît Baby profitait de la seule incursion dans le camp francilien des siens pour scorer une nouvelle pénalité (19', 3-6), mais c'est bien le Racing qui faisait la bonne affaire.

 

En effet, sur un ballon touché en bout de ligne après un bel enchaînement de passes des trois-quarts, Julien Saubade inscrivait - en coin - le premier essai de la rencontre, après arbitrage vidéo (25', 8-6). Baby remettaient pourtant les siens devant quelques minutes plus tard (28'), et les Racingmen, menés à la pause, semblaient encore hantés par les fantômes d'Edimbourg.

 

 

Une reprise magique

 

 

Quinze minutes de pause et autant d'inquiétudes cependant balayés en dis petites minutes. Dès la sortie du tunnel, le Racing accélérait et concrétisait enfin largement son emprise.

 

Juan Martin Hernandez, d'abord, permettait aux siens de repasser devant grâce à une pénalité longue distance (45', 11-9) Saubade, ensuite, s'offrait un doublé sur un ballon cafouillé par les Biarrots, tapé à suivre par Sireli Bobo et récupéré par la pression des avants. Libérée, la gonfle voalit à l'aile où l'ancien Biarrot n'avait plus qu'à sprinter au pied des poteaux (46').

 

Trois minutes plus tard, c'est Lionel Nallet qui s'affalait dans l'en-but sous un tonnerre d'applaudissements. Dans leurs propres 22m, les Ciel et Blanc décidaient de relancer un ballon; Vireimi Vakatawa était finalement arrêté dans les 22m adverses. et Chabal, improvisé demi de mêlée, libérait, temporisait avant de servir son compère lancé plein à toute blinde dans un sprint dévastateur pour l'essai du bonus (49').

 

25-9, puis 28-9 après une nouvelle pénalité "Steyn-esque" d'Hernandez, et trente minutes à jouer, cela commençait à sentir bon. Seulement le souvenir de l'incroyable retournement de la semaine dernière était dans toutes les têtes, et la prudence donc de mise. Mais contrairement au weekend dernier, où Pierre Berbizier avait eu l'occasion de fustiger la gestion du match de ses hommes, il n'y eût pas cette fois de problèmes.

 

Certes, les Biarrots, vexés, firent le maximum pour arracher un essai et le bonus à leurs adversaires. Mais les Franciliens, solidaires et parfaitement organisés, résistèrent. Mieux, ils passaient tout près de conclure en beauté la soirée avec un quatrième essai mais l'arbitre le refusait après arbitrage vidéo.

 

Qu'importe. La victoire, trois essais marqués, zéro encaissé, le point de bonus offensif, on ne pouvait rêver mieux à une semaine du grand derby face au Stade Français au Stade de France. 

 

FEUILLE DE MATCH

 

RACING METRO 92 v BIARRITZ OLYMPIQUE PAYS BASQUE

Top 14 - 11ème journée - Stade Yves du Manoir (Colombes) -  7 093 spectateurs -  Arbitre: M. Gaüzere.

 

Les équipes:

 

Racing Metro 92: Wisniewski - Bobo (Matavesi, 75'), Chavancy, Vakatawa, Saubade - Hernandez, Durand (Descons, 71') - Le Roux (Battut, 70'), Chabal, Leo'o (Vaquin, 54') - Nallet (cap) (Qovu, 59'), Ghezal - J. Coetzee (Orlandi, 24') (Coetzee, 75'), Noirot (Bianchin, 70'), Tuugahala (Ben Arous, 70').

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Simon Mannix, Philippe Berbizier

 

Biarritz Olympique Pays Basque: Baby - Ngwenya, Bolakoro, Burotu, Gimenez - Barraque, Lesgourgues (Roussarie, 70') - Gray, Faure, Guyot - Taele, E. Lund (Roidot, 52') - Gomez-Kodela (Terrain, 52'), Héguy (cap) (Molkar, 70'), Watremez (Barcella, 70').

Entraîneurs: Patrice Lagisquet, Serge Milhas, Jack Isaac.

 

Evolution du score: 0-3, 3-3, 3-6, 8-6, 8-9 - MT - 11-9, 16-9, 18-9, 23-9, 25-9, 28-9,

 

Les points:

 

RM 92

Essai: Saubade (25', 46'), Nallet (49')

Transformation: Wisniewski (46', 49')

Pénalités: Wisniewski (15'), Hernandez (45', 54')
Drop: /

 

BOPB

Essai: /

Transformation: /

Pénalités: Barraque (4'), Baby (19', 28')

Drop: /

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune:

Rouge: /

 

BOPB

Jaune: Barraque (15')

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois