En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

RM 92 vs FCG - Chavancy : ' Déterminant pour la suite '

RM 92 vs FCG - Chavancy : ' Déterminant pour la suite '

Publié le 27/02/2013

Sorti sur blessure dans les ultimes minutes du succès obtenu à Aguiléra face à Biarritz, Henry Chavancy, qui s'entraîne normalement malgré quelques plaies au tibia, revient sur la période faste de son club qui reste sur six victoires consécutives. Le centre Ciel et Blanc aborde la rencontre capitale qui se jouera à Du Manoir ce samedi face à Grenoble et se confie sur sa saison. 

 

 

Henry, de nombreux supporters, sur le site internet du club ou sur les différents réseaux sociaux, ont demandé de tes nouvelles après ta sortie samedi à quelques minutes de la fin de la rencontre face au BO. Comment vas-tu ?

 

Ça va, ce n'était qu'un coup, rien de cassé. Il me reste tout de même quelques plaies sur le tibia, il m'a bien marché dessus... Mais rien de grave, j'ai pu m'entraîner normalement.

 

 

À Biarritz, le Racing a obtenu sa sixième victoire de rang, la troisième à l'extérieur. Lors de cette série, il n'y a jamais vraiment un succès qui ressemble à un autre. Est-ce la force du moment ?

 

Dans le contexte, dans le déroulement, ces matchs ont tous été différents. Cela prouve que l'on sait s'adapter à plusieurs situations, que l'on sait faire face aux évènements. C'est très positif. C'est un bon signe pour l'avenir.

 

 

Et la victoire de samedi à Biarritz le démontre parfaitement...

 

C'est sûr que les conditions étaient difficiles... La neige a rendu le ballon glissant et le jeu à la main s'en est retrouvé confus. Mais on a su imposer notre rythme, étouffer les Biarrots. La neige a redoublé en milieu de première période, nous nous sommes adaptés à ces conditions de jeu. C'est le symbole parfait de l'intelligence des cadres de l'équipe qui ont su coller aux conditions et à l'adversaire.

 

 

" Je me sens de mieux en mieux "

 

 

Samedi, à Du Manoir, se profile Grenoble longtemps devant au classement mais que vous venez de doubler. C'est un match capital en vue de la qualification pour les barrages...

 

Ça l'est. Ce match est déterminant pour la suite. Je me souviens du match aller où nous avions été inexistants. Grenoble, nous l'avons en tête. Nous avons cette volonté de revanche. Ce sera compliqué, on le sait, mais nous avons à cœur de continuer cette belle série.

 

 

Quelles sont les forces de cette formation ?

 

Ils sont complets. On a revu la rencontre aller et ils nous avaient été supérieurs dans tous les domaines : dans l'agressivité, en défense, dans les ballons hauts. Nous avions été inexistants. Samedi, avec la confiance acquise ces derniers temps, nous nous devrons d'imposer notre jeu afin de les étouffer.

 

 

Et cette semaine, vous pourrez compter sur le retour des internationaux...

 

C'est une bonne chose pour nous même si l'on a vu que malgré leurs absences nous étions capables de faire de belles choses. C'est aussi la force de ce groupe : savoir gagner malgré les absences. Nous sommes un groupe homogène, de 35-40 joueurs et quelque soit la composition de l'équipe on est compétitif ! Leurs retours nous fait plaisir, ça fait du bien de les revoir, ce sont des mecs que l'on apprécie. Je ne sais pas s'ils seront alignés ce week-end mais s'ils le sont, ils répondront présents à coup sûr.

 

 

À titre personnel, après un début de saison parfois timide, tu reviens en forme. Quel bilan tires-tu ?

 

J'ai eu une saison très compliquée. J'ai eu du mal à revenir en forme après une bonne saison l'an passé, une tournée exceptionnelle avec les Barbarians. Je n'ai sans doute pas assez coupé. Dans la tête, j'ai eu du mal à revenir. Et souvent quand celle-ci ne suit pas, le niveau également. Jusqu'à peu, je n'étais pas satisfait. J'étais même anxieux, je ne savais pas trop quoi faire pour aider plus l'équipe comme je l'aurais aimé. Mais depuis quelques matchs je prends davantage de plaisir et c'est positif pour la fin de saison. Je reviens en forme, je me sens de mieux en mieux, du moins, je pense revenir à mon meilleur niveau (Gêné). Je suis content.

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 27/02/2013 par Jipé
Ravi d'avoir de tes nouvelles Henry.Apparemment plus de peur que de mal.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 19 avril 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois