actuImage.php

RM 92 vs FCG - Quesada : ' Beaucoup à faire encore '

RM 92 vs FCG - Quesada : ' Beaucoup à faire encore '

Publié le 01/03/2013

Impatient d'être à samedi, jour de match face au FC Grenoble au stade Yves du Manoir de Colombes (18h30), Gonzalo Quesada sait l'importance que revêt cette rencontre. Les Isérois, concurrents direct à la qualification pour les barrages, victimes de Clermont la semaine passée, pourraient jouer leur avenir dans le Top 14 face aux Ciel et Blanc. L'entraîneur francilien s'y attend et craint la formation de Fabrice Landreau.

 

 

Le Racing vient d'enchaîner avec une sixième victoire consécutive. Comment abordes-tu cette rencontre face à Grenoble samedi ?

 

Pour ne pas mentir, je vais dire que la dynamique est plutôt positive. Cette phase retour, on l’a bien entamée et l'on a su rester dans ce niveau de performance, de travail depuis plusieurs semaines. Le gros challenge est de pouvoir répéter week-end après week-end, en sachant que la saison est longue. Nous avons du mal à rester avec cette remise en question permanente. En tout cas, au niveau du staff on est conscient, on essaie vraiment de faire attention à tous ces détails qui pourraient nous faire lâcher. Il y a deux choses qui sont importantes : la première c’est que Grenoble est l’équipe qui nous a le plus dominée cette année. On a perdu chez eux en étant malmenés dans tous les secteurs de jeu, devant, derrière, dans le jeu au pied, en défense, en attaque, dans la gestion du match... Aujourd'hui, nous pouvons compter sur un groupe d'une quarantaine de joueurs et ceci est l’autre facteur important.

 

 

À cette période de la saison, c'est important pour vous, le staff, de disposer d'un groupe aussi élargi et homogène ?

 

À l’entrainement mardi, on a joué à quinze contre quinze. Et quand nous avons mis les quinze qui n’allaient pas commencer, l'on s'est dit que nous pouvions démarrer sans problèmes avec ces mecs là. Les joueurs sont très près les uns des autres. Le XV qui débutera demain face à Grenoble, c’est juste pour des raisons stratégiques. Ça met un peu de pression dans le groupe. Ils ne peuvent pas se relâcher individuellement. J'espère que l’on va rester dans cette dynamique, tout en restant conscient, qu’il y a beaucoup à faire encore.

 

 

La victoire à Biarritz, dans des conditions de jeu difficiles, a fait du bien au moral. Mais c’est aussi et surtout une belle opération ?

 

Oui tout à fait, avoir gagné à Toulon, avoir battu Clermont à la maison puis Bayonne, ce sont des matchs que l’on aurait pu perdre et ça n’aurait pas été un scandale. À Biarritz, il y a eu une maitrise du match, du début à la fin. Il faut également souligner cette maturité qu’il faudra garder pour la suite. C’est assez intéressant. Dimanche, au lendemain du match, nous nous sommes remis dans le bain en se retrouvant à l’hôtel avant de partir, pour s’assurer que nous avions tous les pieds par terre, la tête sur les épaules. Pour vraiment avancer sereinement sans se tromper.

 

 

Comment considères-tu l’état psychologique du groupe ? C’est faible ? Solide ? En cours de solidification ?

 

L’équipe qui pensera que son état psychologique est solide, se prendra un jour un mur en pleine tête. Je ne crois pas que l’on soit fragile, nous sommes en voie de solidification. Dans ce groupe, nous avons certains garants de l’état d’esprit. L'équipe en bénéficie, le staff aussi. Il y a toute une structure autour du club, qui était en place avant que l’on arrive, qui permet également cette garantie de l'état d'esprit. C’est ce système-là qui nous permet aujourd’hui d’être très, très bien.

 

 

Est-ce une extraordinaire opportunité ce match ?

Oui, mais je crois que chacun de nos derniers matchs étaient une belle opportunité, pour arriver demain face à Grenoble avec cette possibilité de passer un nouveau cap face à un concurrent direct. Mais ça peut être, pour eux aussi, une grosse opportunité de se relancer. Ils ont eu un passage à vide mais l'on sait très bien qu’ils vont venir avec des intentions. C’est le moment pour eux de réagir, de se remettre en course. C’est une grosse opportunité, nous en sommes conscients. Nous, le staff, étions très tendus toute la semaine, les joueurs nous ont fait la remarque, tout simplement parce que l'on sent bien que ça va être compliqué. 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois