actuImage.php

RM 92 vs MHR - Le temps de la réaction

RM 92 vs MHR - Le temps de la réaction

Publié le 06/10/2012

Le Racing Metro 92, avant la quinzaine européenne qui le mènera au Stade de France – face au Munster le week-end prochain - puis à Bruxelles – contre les Saracens - avance vers Montpellier plein d’ambition. Gommer Grenoble et partir le cœur léger vers les confrontations européennes, telles sont les convoitises Ciel et Blanc au stade Yves du Manoir, en fin d’après-midi (18h30), lors de cette huitième journée du Top 14.

 

Les lendemains ne pourront être que meilleurs. Après un début de saison réussi, empli de promesses, le tout auréolé du statut d’équipe effectuant le plus de passes, en moyenne (129,7 par match), le Racing Metro 92 a connu un coup d’arrêt le week-end dernier à Grenoble, dans une rencontre qui s’annonçait ô combien piégeuse… La suite on la connaît, et le groupe Ciel et Blanc « s’est remis au travail avant la rencontre de Montpellier » insiste Antoine Battut. Désormais, l’heure est à la rédemption, l’ambition de (re)décoller avant l’Europe et ainsi dormir à tête reposée, le devoir accompli dans le travail quotidien : le Top 14. « J’espère que la rencontre de Grenoble est un accident comme toute équipe peut en connaître dans le si long championnat français, avance Gonzalo Quesada. Tout dépend de nous : à savoir si c’était juste un faux pas ou au contraire l’arrêt d’une dynamique. Mais quand on voit ce qu’il s’est passé cette semaine au niveau de l’état d’esprit et de la qualité des entraînements, on observe bien que la dynamique est toujours présente… Mais il faut réagir dès demain – aujourd’hui - et montrer un meilleur visage ».

 

Alors retrouver le jeu qui était sien avant cette septième levée du championnat mais aussi, et surtout, le goût salvateur d’une victoire, rempliraient les Racingmen de satisfaction. Face à « un concurrent direct, c’est là que l’on verra la force de notre groupe, annonce Alexandre Dumoulin qui fêtera sa deuxième titularisation sous le maillot francilien. Mais même si la manière n’y est pas, il faut l’emporter. Il faut montrer que ce sera toujours difficile de venir gagner ici. Il faut faire le boulot et nous rattraper de Grenoble. Ce sera dur, très dur, face à une belle équipe de Montpellier. À nous d’être concentrés sur ce match et ne pas se rater ». Et la course à la qualification débute dès maintenant. Après le premier quart de championnat, les Ciel et Blanc restent plus que jamais dans la boucle à quelques heures de revoir ses Argentins de retours du Rugby Championship. Mais avant, les spectateurs d’Yves du Manoir pourront se délecter du retour de Benjamin Fall, auteur d’une fin de saison de haut vol après un exercice gâché par les pépins physiques qui ne l’ont finalement pas lâché en ce début de saison.

 

Et les Ciel et Blanc aimeraient bien reprendre la bonne habitude qu’ils ont eu depuis leur retour au sein de l’élite hexagonal, à savoir une victoire à chacune des visites du MHR. Invaincu face aux Héraultais à Du Manoir, le Racing se méfie toutefois d’une formation qui, après un début de saison en dent de scie, retrouve peu à peu le rugby les ayant mené au Stade de France il y a de cela deux saisons. « Montpellier, depuis deux trois ans, est l’une des références au niveau du jeu, estime Quesada. J’aimerais que cette saison, nous puissions évoluer au même niveau qu’ont su avoir les Héraultais ». « Ça a tout du match compliqué, juge Battut. Ils restent sur une belle dynamique alors que nous avons connu un coup d’arrêt le week-end dernier. Il faut rester très vigilants ». Une vigilance que le troisième ligne aile Ciel et Blanc aimerait, à l’instar de ses coéquipiers, conjuguer en confiance avant le deuxième volet de la saison francilienne : la HCup.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 28 décembre 15H05

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois