RM 92 vs MHR - Quesada : 'Ça se joue sur des détails...'

RM 92 vs MHR - Quesada : 'Ça se joue sur des détails...'

Publié le 07/10/2012

Au lendemain du revers Ciel et Blanc concédé face au Montpellier Rugby au stade Yves du Manoir de Colombes (12-16), retrouvez l’ensemble des réactions d’après match.

 

Gonzalo Quesada (Entraîneur – Racing Metro 92) :

« Nous avons plutôt bien joué en première mi-temps, avec la pluie, contre le vent… Et dans ces horribles conditions nous avons tenté des choses peut-être trop compliquées. On a mal géré le premier acte. On tue nos avants qui ont fait de beaux efforts dans les déplacements, dans le jeu ou en mêlée et avec moins d’alternance nous les avons mis en difficulté. Après, il y a cette deuxième mi-temps où l’on fait trois erreurs graves. Évidemment il y a ce pauvre Benji (Fall) qui fait ce renvoi et nous coûte le match. Et puis il y a deux pénalités concédées chez eux, qui sont vraiment évitables, alors que nous étions à ce moment même en train de mettre la main sur le ballon, de revenir dans le match… Ces deux pénalités les font respirer et leurs permettent de revenir chez nous…Ça se joue, encore une fois, sur des détails, qui ne sont pas énormes ».

 

 

Fabien Galthié (Entraîneur – Montpellier Rugby) :

« C’est la première fois que l’on gagne, depuis trois ans, chez une équipe qui a connu les phases finales. Je ne sais pas si c’est un nouveau pas de franchi. Nous manquons de vécu, lorsque l’on voit Toulon qui s’appuie sur des mecs à la carrière internationale de dix ans… Nous avons des joueurs qui effectuent, seulement, leur première ou deuxième saison à ce niveau. Cela fait quatre matchs où l’on sent de l’homogénéité, dans des conditions à chaque fois différentes, il y a ce liant alors même que l’équipe bouge systématiquement. Aujourd’hui nous avons joué comme des gros. Dans un match de gros ! Ça fait trois matchs consécutifs où l’on ne prend pas d’essai ! Il faut le souligner ! »

 

 

Dimitri Szarzewski (Talonneur - Racing Metro 92) :

« Il nous a manqué de concrétiser nos temps forts, notamment en première mi-temps. On a été dominateur devant, nous avons créé plusieurs temps de jeu malgré les conditions climatiques… On a su tenir le ballon en tentant de mettre le MHR à la faute sans pour autant y parvenir. On savait que cela se jouerait sur un contre, un ballon lâché… »

 

 

Fabrice Estebanez (Centre – Racing Metro 92) :

« J’ai l’impression que cela se joue sur un contre. On fait le plus dur en repassant devant à 9-6 et sur un fait de match on prend cet essai… Derrière on encaisse trois nouveaux points et il nous fallait à tout prix marquer un essai pour revenir. C’est ce que l’on a cherché. Ils ont peut-être mieux géré le climat que nous. La coupe d’Europe arrive, cela va permettre de faire un break. En Top 14, si l’on veut rester dans les six, on sait qu’il faudra aller chercher des points à l’extérieur. On a su gagner deux fois loin de chez nous pourquoi ne pas le faire une troisième fois ? ».

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 08/10/2012 par ceusette
Je suis assez d'accord avec le message précédent. L'attaque est insuffisante, ce qui ne met pas suffisamment sous pression notre équipe
Le 07/10/2012 par Rame2
Y en a marre de ce soufflet chaud-froid et de cette inconstance dans la qualité du jeu et de la combativité. Des détails ???? mais des défaites au bout suite à de grosses erreurs.Il faut tenir un autre raisonnement et faire en sorte que l'équipe retrouve son jeu et sa combativité.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 30 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois