RM 92 vs SF - Mon derby à moi avec... Manuel Carizza vs Juan Imhoff

RM 92 vs SF - Mon derby à moi avec... Manuel Carizza vs Juan Imhoff

Publié le 28/11/2012

Un derby c'est toujours une rencontre à part dans une saison. Ce match, mêlant suprématie régionale, affrontement entre des couleurs et une histoire, ô combien différentes, est souvent, toujours, le premier rendez-vous coché lorsque le calendrier de la nouvelle saison est dévoilé. À six jours du derby capital entre le Racing Metro 92 et le Stade Français, tour de France des derbys connus par les Ciel et Blanc durant leur jeunesse ou leur carrière. Deuxième épisode avec Manuel Carizza et Juan Imhoff, tous deux originaires de Rosario et dont les clubs respectifs, le Jockey Club et Duendes, s'opposent chaque année dans le derby argentin. 

 

 

Manuel, Juan, racontez-nous le derby argentin qui met aux prises vos deux clubs formateurs respectifs, le Jockey Club et Duendes...

 

Manuel Carizza : Duendes, le club de Juan et le Jockey Club, le mien, sont deux formations de Rosario. Ce sont deux des plus importants clubs hors de la Ligue de Bueno-Aires.

 

Juan Imhoff : Ce sont toujours des matchs très chauds.

 

M.C. : Il faut absolument remporter ces matchs-là. C'est LE derby ! Et puis, ce sont toujours ces deux équipes qui bataillent pour le titre en fin de saison.

 

J.I. : Je me rappelle que j'étais très nerveux avant ces rencontres. Cela débutait dès le début de la semaine. Après pendant le match, l'ambiance était incroyable ! C'était une très grande fierté. Comme l'a dit Manu, ces deux équipes jouaient tout le temps les premières positions.

 

M.C. : Celui qui gagne le derby prend un avantage sur l'autre.

 

J.I. : On peut, peut être, comparer ce match au derby en foot Rosario Central et Newell's Old Boys.

 

M.C. : Après en matière d'ambiance, même si ce match n'est pas le plus important par rapport à Bueno Aires, c'est le plus fou ! Mais en matière de média, notre derby n'attire pas beaucoup.

 

J.I. : Par contre les gens aime ce match. C'est le match à regarder. À Duendes, les supporters sont très présents la semaine de match. Ils chantent, font de la musique avec des tambours...

 

M.C. : J'étais jeune lorsque j'ai joué ce derby. J'en ai joué deux. Un notamment où nous l'avions emporté là-bas ! On gagne à la fin du match... C'est toujours comme ça, les matchs se remportent sur la fin. Mais même si je n'en ai pas beaucoup joué c'était fantastique !

 

J.I. : J'en ai joué pas mal. Sur six matchs, je n'en ai perdu un seul ! Et en plus, à chaque fois j'ai réussi à marquer un essai ! Je me rappelle de chaque matchs, de chaque essais. Il ne me reste plus qu'à marquer contre le Stade Français... Mais marquer dans le derby Duendes vs Rosario c'est le premier rêve que j'ai accompli !

 

M.C. : Quand tu joue ces matchs là gamin, c'est énorme. Ça te donne envie d'évoluer en équipe première. En jeune, déjà, c'était chaud !

 

J.I. : Même en match amical...

 

M.C. : Ça commençait dès les moins de 15 ans. Il y avait une grande rivalité, ça chambrait. On a toujours envie de jouer ces matchs là.

 

J.I. : Dans le match on se déteste, mais après c'est cool. C'est vraiment fou !

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 04 octobre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois