En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

RM 92 vs ST - Un joli n'oeuf de Pâques

RM 92 vs ST - Un joli n'oeuf de Pâques

Publié le 30/03/2013

Dans le vestiaire du Racing, c’est le nouveau rituel d’après-match. Le Président prend place au coeur du groupe et, sur les visages des joueurs, les sourires effacent les traces laissées par le match. Une bande de chenapans encore vêtus de maillots Ciel et Blanc attend avec délectation que Jacky tende son pouce pour crier 1 à l’unisson. Index levé : 2 ! En chœur, les Racingmen comptent à voix haute le nombre de leurs victoires d’affilée : 3, 4, 5... De semaine en semaine, l’exercice s’enrichit. Jacky déploie désormais les doigts de sa seconde main et les joueurs comptent encore : 6, 7, 8, 9... Déjà neuf victoires de rang et quand le Président demande aux joueurs s’ils veulent aller plus loin encore, tous répondent «Ouiiiiii !». (Crédit : Michel Birot/Attitude Rugby)

 

À ce stade du championnat, une seule certitude : les Racingmen savent compter jusqu’à 9.

 

«Mens sana in corpore sano», un esprit sain dans un corps sain. Cet idéal antique est aussi celui du Racing. Le Centre de Formation du club a gravi rapidement les échelons pour passer de la catégorie 3 à celle de l’élite où il vient d’être admis par la Ligue. Le travail des formateurs et des dirigeants du Racing se trouve ainsi récompensé. Jouer au rugby et recevoir une formation scolaire, voire universitaire, dans un registre d’excellence... Des Racingmen comme Henry Chavancy, Eddy Ben Arous, Bernard Le Roux ou Fabrice Metz ont été formés par le club et font les beaux jours de l’équipe première.

 

Au Stade Toulousain, des joueurs comme Médard, Lamboley, Doussain, Galan, Millo-Chluski, Poitrenaud ou Huget sont, eux aussi, issus de la filière de formation de leur club. En une vingtaine d’années, 53 joueurs du centre de formation ont été champions de France sous le maillot toulousain. Une référence. Au delà des différences et des rivalités sportives, le Stade Toulousain et le Racing poursuivent cette même ambition de former des hommes aussi à l’aise sur les stades qu’en dehors. Pierre de Coubertin apprécierait certainement...

 

En ce jour de match entre le Racing et Toulouse, n’en déplaise à Pierre de Coubertin, l’essentiel sera de gagner. Samedi soir, dans les vestiaires du Stade de France, à l’issue du choc contre les champions toulousains, on saura si les Racingmen savent compter jusqu’à 10...

 

 

Fred Laffont 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 16 août 20H45

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois