En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

RM 92 vs UBB - Souvenez-vous il y a cinq mois et vingt trois jours

RM 92 vs UBB - Souvenez-vous il y a cinq mois et vingt trois jours

Publié le 30/08/2012

Souvenez-vous il y a 5 mois et 23 jours, quand s'est joué le dernier Racing Metro 92 - Union Bordeaux Bègles au stade Yves du Manoir de Colombes. Les Ciel et Blanc, grâce à un essai de Karim Ghezal dans les ultimes secondes de la rencontre, avaient remporté un match s'avérant être déterminant dans le décompte final et l'accession au barage du Top 14 2011-2012.

 

Le Racing Metro 92 s’est une nouvelle fois imposé sur son terrain face à l’UBB (22-13) pour le compte de la 20ème journée du Top 14. La ténacité Ciel et Blanc aura payé face à un adversaire bien organisé.

 

Cueillis à froid, les Ciel et Blanc ont peiné durant l’ensemble de la première mi-temps. Car en face, ce sont des Bordelais bien organisés qui se présentaient sur la pelouse d’Yves du Manoir. D’entrée, donc, les hommes de Marc Delpoux venaient jeter un coup de froid dans les travées Ciel et Blanc. Grâce à un renversement de Adams qui quittera la pelouse quelques minutes plus tard, Connor perforait la défense avant de donner le ballon à Reihana. L’arrière de l’UBB aplatissait sur le poteau de coin. Après quelques minutes d’interrogation, Monsieur Cloute, l’arbitre de la rencontre, accordait l’essai. Camille Lopez transformait et donnait sept points d’avance à l’UBB (5’, 0-7).  Bordeaux-Bègles, très bien organisé, jouait à la perfectio l’alternance jeu court-jeu long utilisant la largeur du terrain à bon escient.

 

De leurs côtés, les hommes de Pierre Berbizier peinaient à entrer dans la partie. Il leur était alors impossible d’imposer leur rythme se heurtant à chaque tentative sur le rideau défensif adverse. Et quand tout va mal, les mauvaises nouvelles s’accumulent. L’ouvreur argentin, Juan-Martin Hernandez se voyait contraint de céder sa place à Henry Chavancy. Fabrice Estebanez repositionné à l’ouverture, le Racing trouvait enfin la faille. Gaëtan Germain, après avoir loupé sa première tentative ouvrait le compteur Ciel et Blanc (3-7, 27’). Et en cette fin de premier acte, Bordeaux fléchissait physiquement laissant au Racing la possession du ballon, sans pour autant concéder de nouveaux points (3-7, MT).

 

Mais c’est une nouvelle équipe Ciel et Blanc qui se présentait en seconde période. Revigorés par la pause, les Racingmen se voyaient dans la peau du chassé. Germain, par deux fois, donnait six points au compteur Ciel et Blanc qui prenaient l’avantage (9-7, 49’). Mais, comme l’indiquait Pierre Berbizier en conférence de presse cette semaine, ses hommes préfèrent être dans la peau du chasseur. Les coéquipiers de Juan Imhoff, à créditer de plusieurs franchissements ce soir, reculaient et retournaient dans les travers qu’ils avaient connus un peu plus tôt dans la rencontre.

 

L’UBB en profitait et revenait à 12-10 par l’intermédiaire de Camille Lopez qui répondait à Germain, auteur d’une nouvelle pénalité. Et l’ouvreur bordelo-béglais permettait, à dix minutes du terme de la rencontre, à l’UBB de reprendre l’avantage (12-13). Mais c’était sans compter sur le grand cœur qui anime cette équipe du Racing, qui, face à l’adversité, ne cesse de croire en elle. Comme la semaine dernière face à Bayonne, le Racing trouvait la faille dans la défense adverse et parvenait à franchir l’en-but adverse. Imhoff offrait une nouvelle percée à tout un stade Yves-du-Manoir tremblotant. L’Argentin stoppé à dix mètres de la ligne parvenait à transmettre. Karim Ghezal, entré en jeu quelques minutes auparavant, aplatissait de rage et offrait aux siens une troisième victoire consécutive.

 

Une action salvatrice, qui démontrait toute l’envie du groupe Ciel et Blanc de parvenir à son objectif de début de saison : être dans les six à la fin de la saison. Une ténacité qui paie, et pourrait bien s’avérer décisive à l’heure où chaque point est important dans la course pour les barrages. 

 

 

FEUILLE DE MATCH

 

RACING METRO 92 v UNION BORDEAUX-BÈGLES

 

Top 14 - 20ème journée

Stade Yves-du-Manoir

Arbitre: M. Cloute

Temps : Doux

Terrain : Bon

 

 

Les équipes:

 

Racing Metro 92 : Germain – Bobo, Steyn, Estebanez, Imhoff (Descons 79’) – Hernandez (Chavancy 18’) (o), Lorée, (m) – Cronje (c), Le Roux, Leo’o (Galindo 65’) – Van der Merwe (Qovu (55’), Dellape (Ghezal 66’)  – Sa (Orlandi (75’), Bianchin (Noirot, 66’), Brugnaut (Ben Arous 68’).

 

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Gonzalo Quesada.

 

Union Bordeaux-Bègles : Reihana – Lilo (Fraser 71’), Rey (Carballo (41’), Mailei, Connor – Lopez (o), Adams (Seron 18’) (m) – Clarkin (c), Chalmers, Purll – Jaulhac, Leo (Treloar 51’) – Roux, Avei (Rofes (75’), Forbes (Delboulbes 65’).

 

Entraîneurs : Marc Delpoux, Vincent Etcheto, Laurent Armand.

 

Evolution du score: 0-7, 3-7 – MT – 6-7, 9-7, 12-7, 12-10, 12-13, 15-13, 22-13.

 

Les points:

 

RM92

 

Essai : Ghezal (78’).

Transformation : Germain (78’).

Pénalité : Germain (27’, 42’, 49’, 61’, 75’).

Drop : /

 

UBB

 

Essais : Reihana (5’).

Transformation : Lopez (5’).

Pénalités : Lopez (66’, 70’).

Drop: /

 

Les cartons:

 

RM92

Jaune: /

Rouge: /

 

UBB

Jaune: Carballo (49’)

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois