actuImage.php

Reichel - RM 92 vs Lille : La présentation du match

Reichel - RM 92 vs Lille : La présentation du match

Publié le 23/09/2012

Après leur premier succès face à Dijon (41 – 10) le week-end dernier, les Ciel et Blanc reçoivent Lille, ce dimanche (14h), à Colombes. Pour les hommes de Florent Guichard et Xavier Pujos, il s'agit de confirmer leur bonne entrée en compétition et de valider le projet de jeu mis en place depuis le début de la saison.

 

Prudence a été le maître-mot des coachs durant cette semaine de préparation avant Lille. Si le groupe vit bien et ne semble pas se relâcher aux entraînements, la fatigue est bien présente après cinq semaines de travail intensif. Une vigilance que les joueurs partagent et se répètent pour ne pas rater ce deuxième rendez-vous. Luc Barba, troisième-ligne aile du groupe, a confiance en ses partenaires mais reste sur ses gardes. « Cela peut-être un match piège surtout qu’on a accumulé de la fatigue. On a eu une grosse semaine d’entraînement avec une opposition face aux Espoirs mardi qui a été dure. Mais on est sur une bonne voie, le groupe travaille vraiment bien ensemble » explique-t-il.

La victoire de Dijon a permis de valider la bonne préparation du groupe mais il reste deux matchs dans ce premier cycle de trois rencontres. Deux rendez-vous très importants pour appliquer et s’approprier ce projet de jeu ambitieux. « On a mis en place des choses sur le match de Dijon qui ont été plus ou moins respectées. L’important face à Lille, c’est de valider ces quelques objectifs qu’on a manqués au premier match » raconte Luc de son accent toulousain. Sur le papier, Lille est l’une des équipes les plus faibles de la poule. Défaits chez eux 79 à 6 face à l’ASM, le week-end dernier, les Lillois ne vont pas faire le voyage pour rien à Colombes. Un paramètre qui n’a pas échappé au groupe Reichel du Racing. «On ne les a pas du tout pris à la légère car c’est un match important pour nous. On a préparé cette rencontre comme toutes les autres, comme si on jouait le Stade Français ou Clermont, pas de différences particulières. On va mettre beaucoup d’engagement pour avoir un maximum de ballon propre et imposer notre rugby. Si nous n’avons pas ces ingrédients de combat, d’engagement, de concentration, on ne pourra pas mettre notre jeu en place » » confie Luc. Les jeunes Racingmen abordent donc ce match avec réalisme et humilité. La semaine d’entraînement a été de qualité même si des petits pépins physique obligent le capitaine Martin Clarac a officié en deuxième-ligne et Tony Pouget, le centre en provenance de Périgueux à être remplaçant devant. 

 

 

«On adore ce projet de jeu mis en place»

 

 

Et au delà du rugby, ce groupe Reichel est en train de devenir une véritable bande de potes. Installés au nouveau centre d’entraînement du Plessis-Robinson, les jeunes Ciel et Blanc ont trouvé leurs marques, où le travail se mêle entre sérénité et bonne humeur. Une fraîcheur qui n’est pas étrangère au fait que le groupe compte un certain nombre de nouveaux joueurs. C’est le cas d’Auguste Ballu arrivé tout droit de l’équipe première de l’ACBB qui évoluait en Fédérale 1. L’arrière à la chevelure blonde platine a découvert une atmosphère familiale qu’il ne soupçonnait pas avant son arrivée. « J’ai été assez surpris par l’ambiance du groupe, l’atmosphère qui nous entoure. Il y a pas mal de nouveaux et pourtant il y a déjà une cohésion, le groupe est sympa, ça c’est top ! ». Raconte-t-il.

 

Une intégration très rapide au sein du groupe comme pour la majorité des autres nouveaux qui doit certainement sa rapidité au projet de jeu mis en place par le duo d’entraîneur complice, Xavier Pujos et Florent Guichard. « Ce petit jeu qu’ils ont installés est parfait. Nous les mecs qui jouons derrière on adore ça et les avants sont aussi contents. On n’arrête pas de jouer, on s’éclate tous et en plus ça nous réussit » se réjouit Auguste très enthousiaste. Titularisé pour la seconde fois à l’arrière, Auguste a la tête sur les épaules avant d’affronter Lille qui plus est à domicile. « On vise la qualification, il n’y a que trois places, il faut prendre cinq point sur ces matchs que l’on dits « faciles » car le championnat est long. Mais il faut faire attention à Lille ».

 

Tout est dit, il ne manque plus aux Reichel du Racing Metro 92 de confirmer cette « dynamique positive » pour reprendre les mots du coach de « la volaille » - terme pour désigner les lignes arrières selon Florent Guichard -, Xavier Pujos. Rendez-vous dimanche à 14h au stade Yves du Manoir de Colombes.

 

Arnaud Rey

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 29 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois