En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

S. Mannix: 'On regarde devant'

S. Mannix: 'On regarde devant'

Publié le 07/01/2010

L'entraîneur adjoint du Racing-Métro 92 Simon Mannix, "conscient de ce qui n'a pas marché" face à Bourgoin, se réjouit du "gros défi" qui attend les Ciel et Blanc sur la pelouse de l'USAP, championne de France en titre.

 

Simon, le match contre Bourgoin, c'est une petite erreur ou une grosse connerie ?

Simon Mannix : Je ne dirais pas que c'est une grosse connerie parce que ce serait manquer de respect à Bourgoin. Parce que Bourgoin a fait ce qu'il fallait pour gagner le match. C'est important de le dire. En même temps, on a donné le bâton pour se faire battre. Mais on est tous conscients de ce qui n'a pas marché, et cette semaine, le message a été de se concentrer sur les choses qu'on est capables de faire.


Pensez-vous que cette défaite résulte de la série de neuf victoires qui aurait joué dans la têtes des joueurs ?

SM : Non, pas du tout. Tout le monde a beaucoup parlé de cette série de neuf victoires mais nous, on a toujours dit que c'était d'abord une progression, un travail en continuité. Dans ce match là, on est sorti du cadre. Si tu ne respectes pas les choses qui marchent bien, c'est difficile, et dans ce match-là, ça a été le cas. Et puis Bourgoin, c'est une équipe qui nous avait déjà battu cette saison, et dans le Top 14, tout le monde est capable de battre tout le monde. On l’a encore vu sur ce match.


Tout de suite après, c'est une chance d'affronter Perpignan, champion de France en titre?
SM : C'est génial, c'est un grand match à jouer, chez eux en plus, et dans une ambiance qu'on ne connaît pas. On a vu déjà l'ambiance à Bayonne, c'était déjà impressionnant, et là ça va être encore autre chose. C'est un gros challenge et dans le contexte actuel, c'est parfait.


Vous dites c'est parfait mais pour gommer l'erreur de la semaine passée, mais affronter le champion de France, ce n’est pas simple quand même…

SM : Il n'y a rien de simple dans le rugby. Dans ce championnat, il n'y a rien de simple. Ce n'est pas simple de jouer à Bayonne après la trêve, mais on a fait le travail. Pareil à Perpignan, qui vient de perdre quatre fois d'affilée. Mais c'est pour des matchs comme celui-là qu'on joue au rugby.


Les joueurs sont vexés?

SM : Bien sûr. Déjà d'avoir perdu devant notre public, qui est formidable et qui ne mérite pas ça. Les joueurs, le staff, pour tous, ça ne passe pas. Mais cette semaine, on regarde devant, vers le nouveau challenge : Perpignan.


Dans quel état physique sont les joueurs après cette accumulation de matchs?

SM : Comme d'habitude, physiquement on est bien. C'est déjà la troisième fois cette saison qu'on enchaîne trois matchs en un maximum de dix jours, on a un ou deux blessés, c'est normal, mais physiquement on est en forme.


Concrètement, c'est quoi l'objectif maintenant?

SM : C'est de continuer à faire progresser l'équipe. Ce n'est pas la peine de fixer un objectif de classement, de qualification en phase finale ou autre. Cela ne rentre pas du tout dans notre optique. On se concentre sur nous, notre jeu et on a des choses à améliorer après la performance de dimanche dernier.


Vous avez vu la réaction de vos joueurs à l'entraînement, vous l'attendez sur le terrain maintenant?

SM : On a vu la réaction des joueurs après le match dimanche déjà. Tout le monde a pris conscience tout de suite de ce qui s'était passé, et qu'il n'y a pas la place pour refaire la même chose.


Gagner à Perpignan, vous pouvez le faire ?

SM : Oui, comme à chaque match j'y crois. J'ai vraiment confiance en ce groupe. C'est un groupe formidable et qui répond à chaque fois aux challenges qu'on lui fixe, même les plus difficiles. Vendredi soir, c'est encore un gros défi pour nous mais je sais que nous e sommes capables.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois