SARACENS vs RM 92 - Le Racing défait à l'anglaise

SARACENS vs RM 92 - Le Racing défait à l'anglaise

Publié le 20/10/2012

Le Racing rate le coche dans cette deuxième journée de HCup en s’inclinant face aux Saracens sur le score de 30 à 13. Les Ciel et Blanc y auront cru jusqu’au bout mais ont fait beaucoup trop d’erreurs pour pouvoir l’emporter face à une équipe anglaise très efficace et très rapide. (Crédit : Julien Poupart / Attitude Rugby)

 

Temps idéal, terrain légérement humide et une affiche alléchante, tout était réuni pour une belle après-midi de rugby. Finalement, l'escapade en terres belges aura profité aux Saracens véritablement chez eux dans ce stade du Roi Baudouin de Bruxelles.

Tout commence pourtant bien pour les Ciel et Blanc, l’ouvreur Olly Barkley inscrit trois points dès la première minute. Mais le score n’en restera pas là très longtemps. Comme prévu, les Saracens imposent un très gros volume de jeu dès le début et manquent même de marquer dès la troisième minute sans le retour in extremis de Karim Ghezal et Antoine Battut. Pendant un quart d’heure, c’est l’orage dans le camp des Racingmen.

 

Privés de ballon et dominés dans les rucks, les Ciel et Blanc enchaînent les séquences défensives et sont obligés de se dégager au pied à chaque récupération. Les Anglais dominent sans partage mais marquent seulement trois points grâce à Charlie Hodgson. 3-3, le Racing est dans son match et tient bon à l’image du pack dominateur en mêlée fermée et des feu-follets de l’aile Benjamin Fall et Juan Imhoff très dangereux sur ce début de rencontre. Mais c’était sans compter sur le réalisme anglais.

 

18e minute, Benjamin Fall manque d’aplatir après un joli jeu au pied par-dessus de Barkley. C’est le déclic côté Sarries. Deux minutes plus tard, l’ailier Chris Wyles concrétise un beau mouvement initié par le talonneur Schalk Britts, puis le capitaine, Steve Borthwick franchit lui aussi l’en-but francilien. Hodgson transforme les deux et inscrit une autre pénalité. Les Anglais ont cette faculté folle de ne jamais être vraiment mort dans un match de rugby, aujourd'hui, c'est le Racing qui en est la victime. 20-3, le score est lourd à la pause.

 

 

Cruelle fin de match

 

 

Gonzalo Quesada l’annonce au retour des vestiaires, « il faut partir sur un nouveau match ». Pour cela, il fait sortir Olly Barkley et place Juan Martin Hernandez à l’ouverture. Un coaching qui s’avère payant puisque les Ciel et Blanc montrent un tout autre visage dans ce deuxième acte. Plus entreprenants en attaque et plus propres dans les rucks, Maxime Machenaud dispose de ballons rapides pour lâcher ses lignes arrières.

 

Et ça marche ! 61e minute, après une percée en bout de ligne de Masi Matadigo qui fait rebondir le jeu sur Juan Martin Hernandez, l'Argentin transmet la balle d’une passe acrobatique à son compatriote Juan Imhoff qui file entre les perches. 23-10 puis 23-13 après une pénalité de Gaëtan Germain rentré en cours de jeu. Le Racing commence à croire à son retour et une Hola se dessine même en tribune.

 

Mais le sort en aura décidé autrement. Les Ciel et Blanc multiplient les maladresses et n’arrivent pas à revenir. Une situation qui profite aux opportunistes Anglais des Saracens. Charlie Hodgson envoie son troisième ligne, Will Fraser derrière l’en-but et transforme à cinq minutes du terme. 30 à 13, fin de match cruelle pour les Ciel et Blanc. 

 

Les Ciel et Blanc vont  désormais retrouver le Top 14 avec un gros déplacement le week-end prochain à Perpignan. Des retrouvailles prometteuses avec l’expérience de deux gros matchs européens en plus.

 

 

 

SARACENS vs RACING METRO 92

 

HCup – 2e journée

Stade du Roi Baudouin

Temps : Pluvieux

Terrain : Humide

 

 

Les équipes:

 

 

Racing Metro 92 : Hernandez (Germain, 40’) – Imhoff, Bergamasco, Estebanez, Fall (Jané, 60’) – Barkley (Hernandez, 40’) (o), Machenaud (m) – Cronje (c), Battut, Le Roux (Matadigo, 50’)  – Van der Merwe (Metz, 40’), Ghezal – Ducalcon (Orlandi, 63’), Szarzewski (Noirot, 57’), Lo Cicero (Ben Arous, 49’).

 

Entraîneurs: Gonzalo Quesada, Simon Raiwalui et Patricio Noriega.

 

 

Saracens : Goode – Ashton, Farrell (Tomkins, 69’), Barritt, Wyles (Strettle, 59’) – Hodgson (o), De Kock (Wigglesworth, 50’) (m) – Wray, Fraser, Brown (Saull, 64’) – Botha (Hargreaves, 53’), Borthwick (c) – Stevens (Nieto, 60’), Brits (Smit, 55’), Gill (Vunipola, 40’).

 

Entraîneurs : Brendan Venter, Kevin Sorrell et Alex Sanderson. 

  

 

Evolution du score: 0-3, 3-3, 10-3, 17-3, 20-3 - MT - 23-3, 23-10, 23-13, 30-13.

 

 

Les points:

  

 

RM 92

 

Essai : Imhoff (61’)

Transformation : Hernandez (62’)

Pénalité : O.Barkley (1’), Germain (68’)

Drop : /

 

SARACENS

 

Essais : Wyles (21’), Borthwick (28’), Fraser (75’)

Transformation : C.Hodgson (22’, 29’, 76’)

Pénalités : C.Hodgson (8’, 36’, 57’)

Drop: /

 

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: Le Roux (35’)

Rouge: /

 

SARACENS

Jaune: /

Rouge: /

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 septembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois