SF v RM 92 - Le Racing n'a rien pu faire

SF v RM 92 - Le Racing n'a rien pu faire

Publié le 03/12/2011

Le Racing Metro 92 s'est incliné lors du derby de l'Ile-de-France, à l'occasion de la 12ème journée de Top 14, face au Stade Français au Stade de France (29-3). Une défaite logique tant le Stade Français a dominé la rencontre et qui permet aux vainqueurs du jour de rejoindre le Racing au classement.

 

"On a été pris dans tous les compartiments du jeu." Le constat, sans appel, signé Sébastien Chabal au micro de Canal+ au coup de sifflet final, résume parfaitement l'impression laissé par le Racing en ce samedi de derby pluvieux.

 

Parce qu'ils ont été dominé dans les grandes largeurs, les Ciel et Blanc ne pouvaient pas espérer beaucoup mieux que la sévère défaite que leur a administré leur adversaire.

 

Pourtant, ce n'est pas l'envie qui manquait. Volontaires, engagés, les coéquipiers de Lionel Nallet auront essayé tout au long de la rencontre de renverser le cours du destin. Mais une approximation, une petites faute ou une erreur d'appréciation vint systématiquement stoppée net leurs belles intentions.

 

En face, le Stade Français se montrait, lui, solide, surtout en conqête. Et doté d'une redoutable efficacité. Certes, il fallut attendre vingt minutes pour voir Julien Dupuy ouvrir le score sur pénalité (20', 3-0), mais comme l'arbitre avait déjà dû refuser un essai aux Parisiens à la vidéo (3'), la domination parisienne se voyait justement récompensée.

 

La preuve que ce match serait rose en était définitivement faite à la 26ème minute quand Pascal Papé aplatissait le premier essai des siens suite à plusieurs temps de jeu dans les 22m franciliens (26', 10-3). Et comme Felipe Contepomi claquait un drop d'ecole (30'), pius Dupuy une nouvelle pénalité (38'), le sort du match semblait déjà scellé à la pause (16-0).

 

D'ailleurs, si le Racing mis tout son coeur à essayer de revenir dans le match, il ne put jamais réellement inquiéter un adversaire tout heureux de pouvoir se contenter de gérer son avantage. Certes, Jonathan Wisniewksi inscrivait une pénalité qui évitait aux siens de finir fanny (52'), mais c'était malheureusement trop peu. Pire pour le Racing, Dupuy sorti, Contepomi prenait le rôle du buteur, et avec réussite (68', 71').

 

22-3 à dix minutes de la fin; c'en était fini des espoirs franciliens, même de bonus défensif. Et alors que Jérôme Fillol, ancien de la maison ciel et blanche, aplatissait le deuxième essai des siens (77'), le calice était bu jusqu'à la lie.

 

Après trois succès consécutifs, voilà donc le Racing qui chute à nouveau en championnat. Sa troisième défaite en quatre matchs, toutes compétitions confondues. Rejoint au classement par le Stade Français, sous la menace d'Agen pour la sixième place, le Racing se devra de repartir de l'avant le plus vite possible pour conserver toutes ses chances de glaner sa place parmi les qualifiés. En attendant, place à la HCup et un double affrontement face aux London Irish. Une bonne occasion de se laver les têtes et repartir du bon pied.

 

FEUILLE DE MATCH

 

STADE FRANCAIS v RACING METRO 92

Top 14 - 12ème journée - Stade de France - 70 868 spectateurs - Arbitre: M. Raynal

 

Les équipes:

 

Stade Français: Warwick - Sackey, Williams, Rodriguez, Arias - Contepomi, Dupuy (Fillol, 62')  - Rabadan (Burban, 50'), Parisse (cap), Lyons - Papé, Palmer - Attoub (Wright, 50'-62'), Szarzewski (De Lamanche, 67'), Roncero (Slimani, 73').

Entraîneurs: Michael Cheika, Christophe Laussucq, Mario Ledesma.

 

Racing Metro 92: Wisniewski - Bobo, Chavancy, Vakatawa, Saubade - Hernandez, Durand - Le Roux, Chabal (Vaquin, 65'), Leo'o (Battut, 5§')- Nallet (cap), Ghezal (Qovu, 47') - Orlandi (Tuugahala, 68'), Noirot (Bianchin, 74'), Tuugahala (Brugnaut, 30') (Tuugahala, 48'-55').

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Gonzalo Quesada, Philippe Berbizier.

 

Evolution du score: 3-0, 8-0, 10-0, 13-0, 16-0 - MT - 16-3, 19-3, 22-3, 27-3, 29-3 - FM

 

Les points:


SF

Essais: Papé (26')

Transformations: Dupuy (27')

Pénalités: Dupuy (20', 38'), Contepomi (68', 71')

Drop: Contepomi (30')

 

RM 92

Essai: /

Transformation: /

Pénalité: Wisniewski (52')

Drop: /

 

Les cartons:

 

SF

Jaune: Sackey (72')

Rouge: /

 

RM 92

Jaune: Le Roux (74')

Rouge: /

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 08/12/2011 par scar
carrement decu par ce match.. mais j'ai eu la chance de représenter le racing metro à course de chevaux de bois contre 15 supporter du stade francais ... J'ai fini troisieme en final mais au moin il y avai un touche du racing dans cette annimation d'avant match ... :)
Le 07/12/2011 par paceload
Serval P IERRE BERBIZIER nest pas incompétent , tu déformes les messages , tu voudrais te faire embauchés au Racing par tes messages complaisants ???????????????? regarde les moyens mis à la disposition de Pierre berbizier en humain et en tout d'ailleurs ? il n'entraine pas un club du ventre mou du top14 , il conduit une formule 1, il n'a pas été tres perspicace dans ses choix pour l'instant , dans les matchs decisifs... oN ESPERE tous un meilleur Racing , et une fin de saison avec le bouclier de Brennus à la croix de bernie , je partage la majorité des messages .ce n'est pas trop tard encore.... mais il faut reprendre les rennes du navire , et un vrai commandant qui prend de bonnes décisions
Le 05/12/2011 par buckssy
le jour ou berbizier ne mettra plus DURAND et qu il nous remettra LOREE deja nous aurons un jeu plus rapide qui nous a plus fait gagner que perdre ensuite jw en 10 bordel on a un des meilleur 10 de france et il nous le fait jouer derriere, QOVU que fait il sur le banc alors que c impact nous font toujour avancer, BOBO arrete de courir en diagonale sa fonction 1 saison et encore, jJMH arrete avec tes chandelles qui ne servent a rien si se nai de rendre le ballon a l adversaire, orlandi qui se casse la gueul a chaque melee et j en passe non tres serieusement qu ils nous remette des jeune qui sont au taquet plutot que des starlette qui font parler d eux 1 match sur 10 mais surtout DEGAGEE MOI DURAND troooooooop leennnnnnnt !!!!! bravo au sf pour la victoire!!! et aller racing!!!!
Le 05/12/2011 par FlagC&B92
Aujourd'hui, on est dans le flou total. Le pavé dans la mare a été lancé, en virant Mannix, façon PSG (encore que Kombouaré sait à quoi s'attendre, le public aussi, à la différence avec le Racing où on est tous surpris !). Et très franchement, les joueurs sont sûrement dans la même situation, d'où le match de samedi, où ils ont été méconnaissables (même si le SF a été très bon, victoire méritée). Je pense que, pour le moment, il faut attendre que le calme revienne, dans quelques matchs, on pourra mieux dire si ce management a été bon ou pas (malgré la manière qui restera déplorable). Continuons à être derrière nos joueurs, eux ont besoin de leur public, les artistes, ce sont eux.
Le 05/12/2011 par papatissier
et dire que l'année passée le monsieur qui ecrit les articles sur ce site avait parlé de suprematie regionnale apres la victoire du racing a charlety .... trop lol . aller paris ! et vive le rugby francilien !
Le 05/12/2011 par pepe jules
serval n oublis pas q avec les berbizier il y avait un certain MANNIX qui lui etait la depuis la pro D2
Le 05/12/2011 par will
Oui mais Serval, le plus important comme en tout, c'est de durer. Le rugby de haut niveau ce ne sont pas quelques "coups" réussis dans un premier temps (montée ou 1/4), c'est de s'inscrire durablement dans une progression puis une stabilisation. Prenons le cas Lanta (qui a mené le Racing à la victoire il y a 20 ans). A Agen désormais, il construit le jeu, l'équipe et les résultats suivant une courbe moins fulgurante mais plus assurée avec des moyens qui n'ont pourtant rien à voir avec ceux du RM92. C'est ça un entraîneur de club. Et je suis bien d'accord avec Nostalgic 77, dans un championnat long et laborieux comme le top 14, l'homme qui est derrière l'entraîneur fait la différence. Et ce n'est pas faire offense à Berbizier que de reconnaître que sa personnalité ne correspond pas à la situation et à l'enjeu. Vivre avec les joueurs au quotidien n'est pas chose facile. L'inverse est aussi vrai et il faut la volonté d'y parvenir des 2 côtés.
Le 05/12/2011 par Serval
Tout a fait d'accord avec toi igna2, bravo a vous en tout cas ! Cela étant Les Berbizier ont été si incompétents qu'ils nous ont coup sur coup mené en top14, aux barrages et en demi... c'est quand meme pas mal pour des entraineurs qui ne sont pas capables de diriger une équipe de club..
Le 05/12/2011 par pepe jules
une premiere pour ce grand club d antan monsieur le president vous etes un mecene pour le rugby mais gerez ce club comme vos affaires pas de copinage pas de membre de la famille a placer c est depasse ce temp la vous avez perdu un entaineur digne de ce nom regardez maintenant ou vous en etes berbiz va sotter mais il aura fait le mal monsieur reponde sur ce site a ses supportaires qui ont l air orphelins depuis cette decision injuste merci pour eux d avance
Le 05/12/2011 par Nostalgic77
Vieux supporter, accessoirement président de ces mêmes supporters, j'ai longtemps hésité à me répandre sur ce site mais le désastre d'avant hier m'incite à exprimer mon profond désarroi. Je croyais avoir tout connu avec le Racing (le bon comme le moins bon) je me rends compte aujourd'hui que je me trompais. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu évoluer une équipe aussi désemparée, sans âme, avec une conquête désastreuse, une charnière grinçante et des arrières complètement à la ramasse. Force est de constater que le Stade nous a donné une belle leçon, bravo à eux! Bien sûr, ce sont les joueurs qui sont sur le terrain mais ils ne sont que le reflet des êtres supérieurs qui les entrainent (n'est-ce pas messieurs Berbizier!!!) je ne m'étendrai pas sur leur compétence d'entraineurs de club car je pense que la plupart des gens sur ce site les connaissent sauf apparemment monsieur le président qui semble avoir été fagosité par ces personnages. Comment peut-on se tromper aussi lourdement lorsque l'on a le passé de cet homme. Pierre Berbizier n'est et ne sera jamais un entraineur de club. Il a en partie réussi avec la France et l'Italie car c'était des sélections. Vivre au quotidien avec des joueurs n'est pas chose facile, il faut des qualités qui ne sont pas les siennes. Il suffit de s'informer auprès des joueurs de valeur qui ont été écarté de l'équipe sans aucune explication au cours de ces dernières années. Non, les Berbizier ne sont vraiment pas les hommes de la situation et je souhaite bon courage au nouveau fusible.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois