actuImage.php

SF vs RM 92 - Il faudra un bonus

SF vs RM 92 - Il faudra un bonus

Publié le 21/04/2013

Le Racing Metro 92 s'est incliné face au Stade Français 19 -16 ce dimanche, au Stade de France, lors de cette 25ème journée de Top 14. Il faudra aux Franciliens une victoire bonifiée dans deux semaines face à Castres pour obtenir la quatrième place du championnat, synonyme de barrage à Du Manoir. (Crédit : Julien Poupart // Attitude Rugby).

 

 

Des conditions idéales, une qualification pour les barrages empochée la veille au bénéfice du revers concédé par Perpignan sur le terrain d'Agen, le Racing pouvait aborder cette 25ème et avant-dernière journée de Top 14 dans les meilleures dispositions. Et pour recoller à Castres, ou tout du moins espérer recevoir lors de ces barrages, les Ciel et Blanc étaient dans l'obligation de l'emporter. Mais les Racingmen ont échoué face à une valeureuse formation parisienne.

 

Bien organisés en défense, les Franciliens obligeaient les Stadistes à être pénalisés à plusieurs reprises lors des dix premières minutes de la rencontre. Mais le Racing ne profitait pas de l'occasion et se mettait lui-même à la faute. Bien aidés par les velléités offensives de leurs adversaires qui jouaient plusieurs pénalités à la main, les hommes de Gonzalo Quesada restaient à quelques encablures des Rose, vêtus de noir pour l'occasion, qui avaient ouvert le score par l'intermédiaire de Jérôme Porical (3-0, 6ème). Mais après une percée de Juan Imhoff qui avait déjà franchi l'arrière garde adverse par deux fois, Jonathan Wisniewski profitait de plusieurs temps de jeu et de la fatigue parisienne pour se faufiler dans l'en-but (7-3, 20ème). Cinq minutes plus tard, l'ouvreur Ciel et Blanc ajoutait trois points dans l'escarcelle Racing lorsque le buteur du Stade manquait les perches pourtant situées en face de sa tentative.

Déjà auteur d'un essai lors de sa dernière sortie à Saint-Denis face au Stade Toulousain, Wisniewski continuait de régaler l'enceinte dyniosienne par la précision de son jeu au pied qui offrait une parfaite alternative aux offensives franciliennes. Mais voilà, le Racing péchait en cette fin de premier acte. Le Stade Français lors d'un temps fort et après plusieurs attaques près de la ligne Ciel et Blanc, parvenait par l'intermédiaire de Gavin Williams, à prendre le meilleur sur Virimi Vakatawa tout juste entré sur le pré en lieu et place d'Henry Chavancy. A la mi-temps, les deux équipes se quittaient sur un score de parité : 10 - 10.

 

Le deuxième acte repartait sur un léger faux rythme et Jonathan Wisniewski (60') répondait à Porical (55') qui avait donné l'avantage au score à ses partenaires quelques minutes plus tôt. L'ouvreur Ciel et Blanc, qui jouait cet après-midi son septième derby depuis la remonté du Racing dans le Top 14, permettait aux Franciliens de reprendre le score du tableau d'affichage par un nouveau coup de pied de pénalité. Le chassé-croisé des buteurs s'engageait alors. L'arrière stadiste répondait à l'ouvreur des Banlieusards, puis donnait définitivement l'avantage au Stade Français à sept minutes du terme de la rencontre (19-16).

 

En cas de victoire, le Racing pouvait espérer une double confrontation à domicile face à Castres. Malheureusement, les Ciel et Blanc devront batailler face aux Tarnais et seront dans l'obligation d'empocher le bonus offensif dans deux semaines s'ils veulent accueillir lors du barrage. Pour sûr, les hommes de Gonzalo Quesada mettront tout en œuvre lors de la préparation de cette rencontre pour offrir à Du Manoir une première à domicile en phase finale.

 

 

Retrouvez la feuille de match ici.

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 10/02/2014 par yXqZF1tH

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 octobre 18H15

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois