SF vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 4 mois et 18 jours

SF vs RM 92 - Souvenez-vous il y a... 4 mois et 18 jours

Publié le 18/04/2013

Souvenez-vous il y a quatre mois et dix-huit jours. Le Racing Metro 92 s'imposait face au voisin du Stade Français (23-15) mettant un terme à cinq défaites consécutives en Top 14. Les Ciel et Blanc se relançaient dans la course à la qualification pour finalement enchaîner avec dix succès lors des douze rencontres qui suivirent. Prochaine étape : dimanche (16h10), dans ce même Stade de France face au même adversaire.

 

 

Le Racing Metro 92 est venu à bout du Stade Français lors de la douzième journée de Top 14, 23-15. Un succès couronné de deux essais qui permet aux Ciel et Blanc de mettre un terme à la série de cinq défaites consécutives et surtout de se replacer dans la course à la phase finale.

 

Il l'avait annoncé. En sortant du point presse d'avant match jeudi, Fabrice Estebanez s'était surpris à dire qu'il ressentait une tension identique à celle qu'il aurait ce samedi, vers 20h40, tout juste avant l'entrée sur la pelouse du Stade de France. Le centre Ciel et Blanc était déjà dans le match. L'ancien briviste avait cette volonté de retrouver la victoire qui fuyait le Racing depuis cinq rencontres en Top 14. La série était trop longue pour Estebanez. Lui qui a vécu des moments compliqués en Corrèze lorsque le CAB luttait pour le maintien ne voulait en aucun point revivre pareil sensation. « Je ne suis pas venue ici pour jouer le bas du classement. Nous devons remettre le Racing à sa place. Et celle-ci est en haut ». Voilà le discours du Francilien qui n'a pas manqué de joindre les actes à la parole.

 

Alors que le Stade Français venait, pour la première fois de cette douzième levée du Top 14 de prendre les devants au tableau d'affichage (13-15, 71'), devinez qui s'est élancé de tout son corps pour aplatir derrière l'en-but parisien et soulager les quelques 48 000 spectateurs ? Fabrice Estebanez ! Ouf ! Cet essai venait libérer le Racing qui, malgré le doute survenu après le coup de pied de Dupuy, n'avait pas pour autant cesser de croire en ses chances (20-15, 77'). Là où lors des dernières rencontres le sort en était autrement, les joueurs de Gonzalo Quesada ont tenu à mettre fin à cette série aussi longue que compliquée.

 

Libérateur, le deuxième essai Ciel et Blanc aurait pu accoucher d'un troisième passage dans l'en-but adverse si Virimi Vakatawa ne s'était pas vu stopper dans sa course de plus de soixante mètres par l'ancien perpignanais, Jérôme Porical. Mais qu'importe, le Racing regoûte à cette joie liée aux quatre points du succès qui le ramène au neuvième rang du Top 14 à cinq points de Grenoble sixième.

 

Et cette remontée au classement n'aurait pu se faire sans un pack dominateur. Un pack, qui, peu avant la mi-temps, s'envolait et emportait le huit de devant parisien à la suite d'une touche. Ballon porté, tous les gros à la manette, pour finalement voir Dimitri Szarzewski se rappeler au bon souvenir de ses anciens partenaires (37', 13-6)). La suite, on la connait ! Le Racing remporte à nouveau le derby dans son stade après les trois premières sorties du même nom. Une série que les Racingmen voudront à coup sûr imiter, mais cette fois-ci face aux adversaires qui suivront. Que ce soit dès le week-end prochain et celui qui suivra face à Edimbourg puis dans trois semaines face à Castres.

 

 

 

RACING METRO 92 vs STADE FRANÇAIS

 

Top 14 – 12ème journée

Stade de France

Temps : Froid

Terrain : Bon

Spectateurs : 47 813

 

Les équipes:

 

Racing Metro 92 : Hernandez – Fall (Imhoff 41'), Chavancy, Estebanez, Vakatawa – Barkley (o), Machenaud (Descons, 51’) (m) – Matadigo (Le Roux, 58'), Cronje (c), Battut – Van der Merwe (Gérondeau, 77'), Metz (Ghezal, 71') – Ducalcon (Sa, 58’), Szarzewski (Bianchin, 64’), Brugnaut (Ben Arous, 58’).

 

Entraîneurs: Gonzalo Quesada, Simon Raiwalui et Patricio Noriega.

 

SF : Bonneval (Porical, 7') – Arias, Doumeyrou, Turinui, Fainifo (Sinzelle, 45') – Plisson (Bézy, 70') (o), Dupuy (m) – Parisse, Lyons, Burban (Lavalla, 58') – Pape (c), Flanquart (Van Zyl, 52') – Attoub, Sempere (Bonfils, 61'), De Malmanche (Wright, 42').

 

Entraîneurs : Richard Pool-Jones, David Auradou et Christophe Laussucq.

  

 

Evolution du score: 3-0, 3-3, 6-3, 6-6, 11-6, 13-6 – MT – 13-9, 13-12, 13-15, 18-15, 20-15, 23-15.

 

 

 

Les points:

 

RM 92

 

Essais : Szarzewski (37'), Estebanez (76').

Transformation : Barkley (38'), Machenaud (77').

Pénalités : Barkley (5', 14', ), Machenaud (79').

Drop: /

 

 

SF

 

Essai :

Transformation :

Pénalité : Dupuy (7', 16', 60', 62', 71')

Drop : /

  

 

Les cartons:

 

RM 92

Jaune: /

Rouge: /

 

SF

Jaune:

Rouge: /

 

 


 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 04 octobre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois