En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

UBBR v RM 92 : Des erreurs qui côutent très cher

UBBR v RM 92 : Des erreurs qui côutent très cher

Publié le 14/10/2011

Le Racing Metro 92 s’est incliné ce vendredi (22-18) sur la pelouse du Stade Chaban Delmas face au promu Bordeaux Bègles. Malgré le point de bonus défensif empoché et une première mi-temps globalement dominée, les Racingmen ont une fois de plus commis trop d’erreurs pour espérer l’emporter. Résumé d’un match mal négocié.


Avant ce déplacement à Bordeaux, l’objectif était clair. Et assumé : mieux maîtriser les rencontres en concrétisant d’avantage ses temps forts et surtout, gérer beaucoup mieux l’indiscipline qui a trop souvent coûté de précieux points.

L’objectif fut rempli, en partie. Mais seulement une mi-temps.


Présents dans les zones de combat, réalistes en prenant tous les points qui se présentaient au pied, le début de match des Franciliens laissait augurer une bien meilleure fin. A l’initiative du jeu, dominants dans l’occupation et la possession du ballon, les Racingmen viraient rapidement en tête grâce à la botte de Jonathan Wisniewski et aux fautes bordelaises (0-3, 15’ ; 0-6, 23’ ; 0-6, 34’). Malgré des erreurs dans le dernier geste qui symbolisaient un léger manque d’efficacité dans le zone de vérité, le Racing pouvait miser sur une belle présence et une bonne organisation.

Tout devait bien se passer. Sauf que. Sauf qu’une faute de défense dans les dernières secondes du premier acte offrait un essai au centre Julien Rey (40’, 5-9) transformé par Reihana (40’, 7-9). En quarante minutes, l‘UBB n’avait pas mis un pied dans les 22 franciliens. Une incursion, un essai. Mi-temps. Les Ciel et Blanc ne le savaient pas encore mais cette action sonnait le glas de la révolte des hommes de Marc Delpoux.


A la reprise, les débats s’équilibraient avec dix minutes où les deux équipes se jaugeaient. Fraser inscrivait une pénalité (44’, 10-9) qui permettait à l’UBB de passer pour la première fois de la soirée au score. Mais le Racing n’abdiquait pas. Pas encore. . Toujours aussi bien organisée, la défense bordelaise bloquait toutes les offensives des coéquipiers de Nicolas Durand. Parfois à la faute, elle offrait trois point de plus à un Jonathan Wisniewski qui signait sa 25e pénalité consécutive convertie (47’, 10-12). Belle statistique mais clairement insuffisante quand votre équipe commet beaucoup trop d’en-avant, se fait pénaliser en mêlée et est, en plus, contrée en touche.


La suite de la rencontre, clairement dominée par les Bordelais, offrait une série de pénalité qui permettait aux buteurs de se répondre pour faire pencher le score vers son équipe. Fraser (52’, 13-12, 58’, 16-12) puis Wisniewski (68’, 16-15) puis Lopez (74’, 19-15), puis à nouveau l’ouvreur Ciel et Blanc (76’, 19-18). C’est finalement le jeune Camille Lopez, entré à la 71e minute pour remplacer Fraser, qui scellait le score pour l’Union Bordeaux Bègles. (78’, 22-18, score final).


Une phrase résume cette rencontre et la frustration des Racingmen qui ont tenté sans réellement parvenir à leur fin. Elle est sortie de bouche de Jonathan Wisniewski à l’issue de la rencontre : « On devait être intelligent et discipliné. On été bête et indiscipliné. » Dont acte.

 

 


FEUILLE DE MATCH

BORDEAUX BEGLES 22-18 RACING METRO 92

 

Top 14 - 7ème journée - Stade Chamban Delmas (Bordeaux) – Spectateurs : 24 736 - Arbitre: M. GAUZERE

Les équipes:

 

Racing Metro 92 : Hernandez (Vakatawa, 40’) - Bobo, Chavancy, Matavesi, Saubade (Boussès, 70’) - Wisniewski, Durand (Descons, 72’)- Cronje (cap), Battut, Leo’o (Le Roux, 65’) – Nailiko (Ghezal, 58’), Van der Merwe –Tuugahala (Coetzee, 58’), Noirot, Lo Cicero (Ben Arous, 63’).

Entraîneurs: Pierre Berbizier, Simon Mannix, Philippe Berbizier

 

Union Bordeaux Bègles : Reihana – Brana, Le Bouhris (Carballo, 65’), Rey, Connor – Fraser (Lopez, 71’) Adams – Houston (Ternisien, 59’), Clarkin (cap), Purill – Jaulhac, Treloar – Florea (Roux, 67’), Rofes (Avei, 56’), Delboulbes (Turini, 71’)

Entraîneurs: Laurent Armand, Marc Delpoux, Vincent Etcheto


Evolution du score: 0-3, 0-6, 0-9, 5-9, 7-9, 10-9, 10-12, 13-12, 16-12, 16-15, 19-15, 19-18, 22-18

Les points:


UBB
Essais: Rey (40’)
Transformations: Reihana (40’)
Pénalité: Fraser (44’, 52’, 58’), Lopez (74’, 78’)
Drop: /

 

RM 92
Essai:
Transformation:
Pénalités: Wisniewski (15’, 23’, 34’, 47’, 68’, 76’)
Drop: /


Les cartons:

 

RM 92
Jaune: /
Rouge: /

 

UBB

 

Jaune: /
Rouge: /

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 17/10/2011 par jeannot 82
Ou est passé le 1/2 de mélée si remuant et vif de l'usap ? Il est urgent d'acheter un GPS à Bobo pour lui iindiquer la direction de l'embut adverse .Si le Racing continue il va terminer derrière le SF / La honte !
Le 16/10/2011 par BAMBINO
A PIERRE BERBIZIER : c'est bien beau cette affaire de consultant pour la coupe du monde, surtout pour lui mais le RACING ne s'en porte pas bien. Berbize est d'ailleurs le seul entraineur de TOP 14 à passer du temps sur les plateaux qu'il ne passe pas sur les terrains, contrairement à ses collègues du championnat exclusivement tournés vers leur club. Il n'y aura peut-être des choix à faire de ce point de vue à l'avenir .....
Le 16/10/2011 par kamelot666
Il y a eut trop action personnel de certains joueurs et ça commence à être gonflant, il faut jouer collectif et concrétiser les temps fort. On reste toute une mi-temps devant la ligne d'enbut des bordelais et on est incapable de planter un essai. Il va falloir sérieusement se réveil sous peine d'oublier le bouclier de Brennus. Alors REVEILLEZ-VOUS LES GARS !!!!!!!!!!!!!!!!!! TOUS DERRIERE LE RACING POUR LE BRENNUS !!!!!!!!
Le 16/10/2011 par gaston
j'ai failli dégobiller pendant le match, tellement c'était minable... mais finalement je m'y habitue...
Le 15/10/2011 par Serval
C'est extrêmement décevant. Je me souviens de notre match contre Perpignan et aujourd'hui j'ai l'impression qu'on se retrouve à jouer comme notre première année après la remontée. Si on continue comme ça on va encore devoir s'arracher pour s'offrir les barrages au minimum. C'est vrai que ça ressemble à Toulon mais compte tenu du faible nombre de mouvements j'ai du mal à l'expliquer, d'autant plus qu'il nous ait souvent arrivés de jouer sans nos mondialistes absents sur blessure par le passé. Grosse rentrée de Juan Martin, il a été hyper impressionant sur ses plaquages, ça fait plaisir de revoir El Mago! Courage, la saison est loin d'être terminée!!! ALLEZ RACING, TES SUPPORTERS SONT LA!!!
Le 15/10/2011 par laurentdu91
Je pense que la spirale des défaites entame le moral qui joue sur le dépassement de soi-même. Et ne pas pouvoir marquer d'essai près de la ligne ainsi que des erreurs aussi bien offensifs que défensifs sont dû a cela. Et le problème aussi c'est que les équipes adverses jouent sur ce facteur la par rapport a vous. Enrayer la spirale des défaites et le jeu reviendra rapidement. Un de mes anciens entraineurs de handball me disait : l'espoir naît des défaites lorsque l'on c'est a quoi elles sont dues pour ne pas les répéter. Alors je suis sur que contre toulon le réveil sera la et que le week-end qui arrivera sera auréole d'un beau ciel bleu et blanc. Et encore une belle partie du buteur !!!!
Le 15/10/2011 par zero
A oui Toulon a gagné 38-0 contre Perpignan.....
Le 15/10/2011 par zero
C'est honteux ! Et ca a comme objectif gagné le Brennus !! Bobo commence a me gonflé perso bcp trop perso !!! Sinon super rentré de Juan martin, Cronje super capitaine et vivement que Leo'o revienne a sont plus haut niveau !! Un reveille est demandé contre Toulon !!!
Le 15/10/2011 par wisniewski92
ET bravo à J.Wisniewski pour sa série de 26 coups de pieds réussis d'affilés (depuis USAP il en est a 100%... c'est aussi la dernière victoire -je prend le match du Lou comme une défaite- du racing...). 88,6% de réussite depuis le début, du grand Jonathan! (au pied!)
Le 15/10/2011 par wisniewski92
Ce soir on vient de dire adieux aux 4 premiers places. Faut se réveiller sous peine de dire adieux aux 6 !!! Sinon, je voudrait revenir sur l'arbitrage. Le racing vit en France le même traitement de faveur des arbitres que les clubs français en Europe: 0 tolérance ... Ça aussi ça commence à me souler. D'autre part: BRAVO AUX FRANÇAIS !! et on repassera pour la manière: mais une demi ça se gagne qu'importe la manière... UNE finale aussi !!! ALLEZ LES BLEUS (et blanc aussi !! On sera toujours derrière vous !) A NOUS LES BLACKS (et rouge de Toulon aussi !!! )

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 19 avril 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
 
Playlist du mois