actuImage.php

Un défi taille Racing

Un défi taille Racing

Publié le 29/10/2010

Après Clermont, Biarritz ou encore Toulouse, c’est un autre gros morceau auquel s’attaque le Racing Metro 92 à l’occasion de la 11ème journée de Top 14. Perpignan se présente en effet au stade Yves du Manoir de Colombes dans la peau d’un double finaliste du championnat, sacré qui plus est en 2009. Méfiance donc, même si les Ciel et Blanc, invaincus à domicile en 2010/2011, ont des arguments à faire valoir.

Depuis son retour dans l’élite du rugby français, seules deux équipes avaient résisté aux assauts d’une bande affamée de reconnaissance et vêtue de Ciel et Blanc : Bourgoin et Perpignan. Défaits à deux reprises par ces habitués des joutes du Top 14 en 2009/2010, les Franciliens ont, depuis, déjà pris leur revanche sur les Berjalliens, étrillés 51-20 à Colombes le mois dernier. Reste maintenant à faire chuter l’autre bête noire.


Quiconque garde en mémoire les duels face aux Catalans de la saison dernière a de quoi s’inquiéter. A l’aller, à Yves du Manoir, les Racingmen avaient parfaitement débuté la rencontre, menant 11-0 après vingt minutes de jeu. Mais Perpignan, en force tranquille, était revenu en un éclair pour finalement s’imposer sereinement (14-18). Le match retour, disputé début janvier, avait lui vu les Catalans imposer leur force dans leur forteresse imprenable d’Aimé Giral (31-12). Bref, pas que des bons souvenirs pour les Ciel et Blanc.

Mais ce Racing-là a grandi. Barragiste la saison dernière, pendant que l’USAP s’invitait pour la deuxième fois consécutive au Stade de France, il a depuis élevé le niveau de son jeu. Pour preuve, sa place de leader ex-aequo au classement à égalité avec Toulouse et Montpellier. Oui, ce Racing a continué sa progression sous la houlette de Pierre Berbizier et Simon Mannix et son carquois ne cesse de se remplir.

Dernier ajout en date, la science si précieuse de savoir s’imposer même en jouant mal. De l’avis unanime, les Racingmen n’ont pas produit une magnifique partition lors de leur dernière sortie face à Bayonne. Mais la victoire a bien été au rendez-vous (15-9) ; les Ciel et Blanc prouvant leur capacité à assurer le minimum quand on ne peut tout simplement pas faire plus.


Il faudra bien entendu beaucoup plus pour inquiéter des Perpignanais lancés dans une course effrénée pour recoller aux équipes de tête. Le début de saison catalan, contrarié par un nombre incroyable de blessures – jusqu’à 18 joueurs blessés simultanément ! – n’a en effet pas permis aux hommes de Jacques Brunel de poursuivre sur leur lancée des deux dernières saisons.


Mais la performance des Sang et Or sur la pelouse du Stade Toulousain le weekend dernier a sonné leur retour en forme. S’ils ont fini par concéder la défaite (38-29), les Catalans, actuellement septième au classement, n’en ont pas moins inquiété Guy Novès et ses hommes, référence absolue du rugby français et européen.

Il faudra donc un Racing particulièrement fort pour leur faire face. Les retours probables, et attendus, de François Steyn et Benjamin Fall dans la ligne de trois-quarts francilienne, ne seront d’ailleurs pas de trop. Tout comme toute l’expérience et expertise d’un certain Nicolas Durand, transfuge de l’USAP à l’intersaison et qui a sûrement, entre deux pincements au cœur, donné quelques précieux indices à ses nouvelles couleurs. Sans parler du retour de Lionel Nallet dans le XV titulaire, lui qui fut laissé au repos face à Bayonne. Guidé par son irréprochable capitaine, le Racing est capable de tous les exploits. Et ne nous méprenons pas, battre Perpignan pour la première fois en serait un.


Photo : Pour vaincre la malédiction face à des Catalans qu'il n'a plus battus depuis 1993, le Racing aura besoin d'une mêlée en grande forme avec le trio Brugnaut-Noirot-Tuugahala en première ligne.  (Crédit: Attitude Rugby)

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois