En direct du Plessis

Si vous voulez devenir arbitre au Racing Metro 92 contactez Jean LESPES à l’adresse: jeanlespes@hotmail.fr.
 
 

Un très grand pas

Un très grand pas

Publié le 27/03/2010

Le Racing-Métro 92 s'est montré le plus fort dans le duel des postulants aux phases finales, s'imposant face au CA Brive-Corrèze 25-18 au stade Yves du Manoir de Colombes lors de la 23ème journée de Top 14. Un résultat qui permet aux Racingmen de prendre une sérieuse option sur une qualification pour les quarts de finale.

 

Il ne fallait pas se louper. A quatre matchs de la fin de la saison, ce choc entre Racingmen et Brivistes était capital en vue d'une place en phase finale. Ce tournant, le Racing l'a parfaitement négocié, malgré la belle résistance des Coujous, qui sont même passés tout près d'un hold-up mémorable.

 

On jouait alors la 80ème minute et alors qu'Alexis Palisson venait de passer la pénalité du bonus défensif (77', 25-18), une relance venue de nulle part faillit faire mouche. L'action, parfaitement menée, n'échoua finalement que sur le dernier rempart francilien, le tout juste entré en jeu Mani Vakaloa. Ouf!

 

Car il aurait été cruel que les hommes de Pierre Berbizier ne sortent pas vainqueurs de cette rencontre décisive. Supérieurs en conquête, exemplaire dans le combat, tranchant en attaque, les Franciliens sont allés chercher une victoire qui leur tendit les bras dès la 60ème minute.

 

Sireli Bobo, meilleur marqueur du club avec 6 unités, venait alors d'inscrire le deuxième essai des siens au bout d'une action magnifique, initiée par une incroyable percée plein champ signée Andrea « Il Barone » Lo Cicero. L'écart, porté à 25-8, laissait peu de chances aux Brivistes de revenir.

 

Un écart construit surtout dans les 20 premières minutes du second acte. D'abord grâce au deuxième essai en ciel et blanc de Sébastien Chabal, à l'affût pour aplatir un coup de pied d'Alexis Palisson contré par Santiago Dellape (43', 17-8). Ensuite, grâce à une pénalité d'Andrew Mehrtens (50', 20-8). Enfin, et surtout, grâce à une volonté farouche des joueurs de saisir l'occasion en or qui s'offrait d'écarter définitivement leur plus dangereux adversaire dans la course à la qualif'.

 

Une volonté déjà affichée en première mi-temps, mais sans réalisme. Ce premier round, le Racing l'avait bien entamé, prenant rapidement le score grâce à deux missiles de 50m envoyés par l'artilleur en chef François Steyn (9', 15'). En face, Brive frisait l'indigestion à force de garder le ballon (69% de possession). Mais, sans efficacité, dominer ne sert à rien. Brive l'apprenait à ses dépens. Fabrice Estebanez ratait ainsi deux drops, ouvrait enfin son compteur par une pénalité (19', 6-3), puis en loupait une autre.

 

En face, solides en défense, les hommes de Lionel Nallet s'efforçaient de profiter de chaque occasion offerte. Les mouvements d'attaque, intéressants et tranchants, ne parvenaient pourtant pas à aller à dame. Les Ciel et Blanc s'en remettaient alors à la botte de Steyn pour creuser un écart fragile (31'; 9-3). Mais le Sud-africain se retrouvait peu après sur la touche après avoir récolté un carton jaune pour plaquage dangereux (34').

 

Dans la minute, Alexis Palisson envoyait Retief Uys aplatir le premier essai de la rencontre en jouant vite la pénalité (34'; 9-8). Réduits à 14, les Racingmen mettaient toute leur énergie pour résister à la furia corrèzienne. Avec succès. Mieux, Mehrtens creusait l'écart en plantant sa première pénalité du match (38'; 12-8).

 

On avait alors tout à craindre de l'entame de la deuxième période. Mais, on l'a vu, le Racing en profita justement pour appuyer sur l'accélérateur et camper dans le camp briviste. L'avantage creusé, restait à résister. Jamie Noon revigorait les siens en concluant un beau mouvement corrézien (63', 25-15), semant le doute dans les rangs franciliens.

 

Mais, comme maintes fois cette saison quand il s'est agi de résister aux assauts adverses, Chabal, encore énorme aujourd'hui, et les siens ont fait front, ne concédant au final que le point de bonus défensif à leurs adversaires.

 

Peu importe, seule la victoire, capitale, compte. Reste maintenant, pour assurer définitivement le retour du Racing en haut de la hiérarchie hexagonale , à gagner dans une semaine à Toulouse ou à domicile face à Biarritz dans quinze jours. Ce soir en tout cas, Pierre Berbizier et ses hommes s'endormiront sans doute des rêves plein la tête...

Notez cet article

 

Vidéos relatives à ce match

Actualités relatives à ce match

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/03/2010 par sylvain
Premier math avec mes fils, très beau match et ambiance très conviale. Bel engagement des deux clubs avec une totale disponbilité à la fin du math. Garder ces valeurs...
Le 29/03/2010 par jp
il y a 5 an ont etait 150 dans les tribunes 11600 en 2010 mercie m lorenzetti et pierrot 15 points du bonheur les anciens du manoir
Le 29/03/2010 par gluirasou07
premiére année dans le top 14 , et deja dans les 6 premiérs , et cela sans pretention , modestie , et avec des valeures , tenez bon plus que 3 matchs avant les barrages ..... bravo le métro racing 92 la "grande classe "
Le 28/03/2010 par Sophie
Félicitation pour cet exploit contre Brives. Chabal, j'espère que Palisson ne t'en voudra pas trop pour ton plaquage plutôt .... FORT !!! =) Bravo au Racing, vous avez tous bien joué (même le numéro 0 MDR ) Et aussi bravo au XV de France pour ce magnifique Tournoi !!!
Le 28/03/2010 par cissou porte 10 rang 7 place 57
bravo les gars continuer a nous faire réver la prochaine fois j'amène mon drapeau dédicacer pas quasiment toute l'équipe !! J'éspère que sa va vous porter chance !! Encore BRAVO et bonne chance contre Biarritz, surtout à mes préférés : Andrea Lo Cicero, Bobo , Chabal , Nallet !!
Le 28/03/2010 par jipé
Bravo les gars pour cette magnifique victoire. Faites nous encore rêver.
Le 28/03/2010 par Nouvess
FELICITATIONS !!!!! RACING, RACING !!!!!
Le 28/03/2010 par Freddo
Première fois avec mon fils (5 ans), première fois avec mon père (78 ans), première fois tous les trois à un match de Rugby!!!!. Victoire du racing ! Peu importe. Je retiendrai cet esprit examplaire de combat sur le terrain et cet esprit incomparable de camaraderie dans les tribunes qui fait que chacun sait encore admirer un beau mouvement (personnel ou d'ensemble) sans se taper dessus car c'est un jeu, mais quel beau jeu. Merci à Brive ! Merci au Racing ! Merci au RUGBY !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Le 28/03/2010 par ADI
Excellent! merci pour le spectacle, et la tension des 15 dernières minutes... Encore bravo. "Racing! Racing! Tes Supporters sont là!"
Le 27/03/2010 par Manuel
Sébastien, ma maman est amoureuse de toi ! C'est quand tu veux et où tu veux... pour te regarder jouer un match et marquer un essai comme aujourd'hui !

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 03 mai 14H40

VS
Infos Billetterie
 
 
 
 
Playlist du mois