actuImage.php

XV de France - Fall : ' On y sera à 200% '

XV de France - Fall : ' On y sera à 200% '

Publié le 31/01/2013

Avant d'affronter l'Italie dimanche à Rome (16h00), Benjamin Fall, le trois-quarts aile du Racing Metro 92, a partagé sa fierté d'être dans le groupe des 23 et ainsi retrouver le XV de France. 

 

 

Benjamin, tu es dans le groupe des 23 pour l’Italie, comment vis-tu ce retour en Équipe de France après une histoire compliquée en équipe nationale ?

 

(Rire). C’est vrai que ça a été compliqué depuis ma première sélection, entre la deuxième et la troisième, je suis passé par deux années de blessures au bout desquelles j’ai eu du mal à revenir. Aujourd’hui, c’est une grande fierté de rejoindre ce groupe et de rejouer dans ce Tournoi des VI Nations.

 

 

Après des tests de novembre en tant que 24e, tu es quasiment assuré de débuter la rencontre sûr d’être titulaire, cela doit te faire du bien…

 

En novembre, j’étais déjà très content d’être dans le groupe même si je n’ai pas joué. Cela ne m’a pas gêné plus que ça de faire les allers-retours vu que je n’était pas loin et même si je l'avais été, c’est l’Équipe de France, c’est ce qu’il se fait de mieux, c'est l'occasion de représenter son pays. Il n’y a pas à chipoter. Je suis encore plus heureux d’être dans les 23 surtout que c’est pratiquement joué comme vous le dites même si je reste prudent. Pour le moment, je me suis entrainé uniquement à l’aile et le poste d’arrière demande beaucoup d’expérience. Du moment que je joue, il n’y a pas de soucis. 

 

 

Après un gros travail de cardio, le XV de France a basculé dans des séquences d’oppositions, comment abordes-tu ces entraînements où la concurrence est forte ?

 

On donne tout sur ces oppositions, ça pique, les séquences sont longues, on a fait six fois deux minutes de jeu avec une minute de récupération entre chaque bloc... Nous étions en permanence en lactique. On fait l’effort parce que ce sont des séances où nous sommes assez proches du niveau international avec ses longs temps de jeu. Donc il n’y a pas lieu de tricher, il faut tout donner comme si on était en match.

 

 

'L'équipe de France n'appartient à personne'

 

 

Le groupe France a brillé durant ces tests-matchs de l’Automne, est-ce difficile de prendre le train en marche, dois-tu faire davantage tes preuves ?

 

Oui, il faut sans cesse prouver, on sait que l’Équipe de France n’appartient à personne, on n'est jamais installé. Quoiqu’il arrive même si on fait une belle performance sur un match, il faut de suite confirmer derrière, continuer à travailler, rester sur une bonne dynamique. Je suis bien placé pour le savoir. J’ai galéré pour y revenir, il faut bosser en permanence.

 

 

L’Italie pour débuter ce Tournoi des VI Nations 2013, c’est le match le plus facile ou le plus dur de la compétition ?

 

(Il soupire). Ca va être chaud, pour un match d’ouverture contre l’Italie, cela peut-être un piège surtout qu’ils ont eu plus de temps que nous pour préparer ce match. C’est un premier match, tout le monde va être à fond, chaque nation veut se positionner dans une dynamique positive. Nous, on ne va pas se trouver d’excuses parce qu’on a eu une semaine de travail en moins, une fois sur le terrain, on y sera à 200%. 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 01 novembre 18H30

VS
Infos Billetterie
 
 
+ d'infos
 
 
Playlist du mois